Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


"...la première fois depuis plus de quatre ans que le Parlement grec discute et vote un projet de loi qui n’a pas été « traduit » mais écrit « ici ».

Publié par siel sur 21 Mars 2015, 11:44am

Catégories : #INTERNATIONAL

C'est ce que dit Alexis Tsipras dans son discours devant le Parlement avant le vote du projet de loi humanitaire.

Il ajoute :

"Il est peut-être paradoxal de le souligner, mais ce projet de loi n’est pas la traduction d’un « e mail ». Il a été écrit en grec, et il va être voté par une grande majorité."

En Haïti, concernant la loi qui crée de nouveux départements, qui a envoyél'email aux parlementaires haïtnes et qui l'a traduit ?

 

Dans ce long discours j'ai relevé également ceci :

"Le Parlement va voter un projet de loi favorable à ceux qui ont le plus besoin de soutien. C’est le premier projet de loi depuis cinq ans qui non seulement n’affaiblit pas les citoyens et ne porte pas atteinte aux droits sociaux et au droit du travail, mais qui vise à soutenir et protéger les couches sociales les plus vulnérables.

Le gouvernement commence à mettre en œuvre ses engagements électoraux même si certains ont encore du mal à l’accepter. Nous nous sommes engagés à être le gouvernement qui réalisera son programme. Nous nous sommes engagés à nous saigner nous-même, s’il le faut, à la place du peuple."

Les intentions sont bonnes, mais vu les pressions de l'Allemagne, seraont-elles concrétisées ?

 

Et aussi ceci :

"Mesdames et messieurs les députés,

Ce projet de loi vise, après une période de catastrophe économique et sociale de cinq ans, à fixer des mesures pour assurer des besoins vitaux comme le logement, l’alimentation, ou l’énergie, selon les stipulations de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne.

Au nom de quel accord européen, de quel traité, de quel sur-pouvoir, de quel principe osent certains parler d’acte unilatéral, argument qu’osent aussi répéter machinalement certains individus au sein même de ce Parlement ?

S’ils le font juste pour nous faire peur, notre réponse est simple : Nous n’avons pas peur et nous ne laissons pas intimider.

Depuis cinquante jours, nous recevons toujours les mêmes menaces. Des menaces vides, dépourvues de contenu. Elles ne font que discréditer leurs auteurs."

 

Comment résister au chantage et à l'arme de la peur ? On verra si cette loi est votée si le parlement grec dans sa majorité est capable d'avoir le courage de venir en aide à sa population, malgré les menaces.

Il faut espérer qu'ils n'auront pas droit comme en Haïti aux ennemis intérieurs, aux bandits lachés dans la nature  par ceux qui détiennent les armes et l'argent, pour activer la peur et soumettre la population à la loi du plus fort.

Il faut espérer que l'armée restera dans ses casernes et qu'il n'y aura pas de coup d'Etat démocratique. Que le peuple grec tiendra la route sur le chemin de la dignité qu'il a emprunté.

Et qu'il fera sien le " Résister c'est créer, créer c'est résister"

De même que celui d'Haïti le fera un jour. Le pays n'a que 2 siècles et l'avenir lui est ouvert.

C'est une pensée - qui n'est pas de l'optimisme béat mais un projet réaliste parce que nous avons les potentialités-  que nous devrions garder à l'esprit et qui devrait motiver quotidiennement nos actions.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents