Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les enfants cachés du général Pinochet, un livre de Maurice Lemoine

Publié par Maurice Lemoine sur 28 Mars 2015, 12:31pm

Catégories : #NUESTRA AMERICA

Le 15 septembre 1970, onze jours après l’élection de Salvador Allende, le président Richard Nixon, en 15 minutes lors d’une réunion avec Henry Kissinger, ordonne à la CIA de « faire crier » l’économie chilienne. Le 11 septembre 1973, Allende est renversé…

En 1985, Ronald Reagan déclare que le Nicaragua sandiniste « est une menace pour les Etats-Unis » et, le 1er mai, annonce un embargo total, similaire à celui imposé à Cuba. Depuis le Honduras et le Costa Rica, la « contra », organisée et financée par la CIA, sème la mort au Nicaragua.

Après le coup d’Etat manqué de 2002, la déstabilisation économique et la tentative de renversement du président Nicolás Maduro menée depuis février 2014…

...le 9 mars 2015, Barack Obama déclare « l’urgence nationale » face à « l’inhabituelle et extraordinaire menace » que représente… le Venezuela « pour la sécurité nationale et la politique extérieure des Etats-Unis ».

* * *

Depuis la fin 1998, en Amérique latine, une vague de chefs d’Etat de gauche ou de centre gauche occupent le pouvoir. Hasard ? Parfois réussis, parfois mis en échec, des coups d’Etat, pronunciamientos et autres tentatives de déstabilisation ont affecté le Venezuela (2002, 2014 et 2015), Haití (2004), la Bolivie (2008), le Honduras (2009), l’Equateur (2010) et le Paraguay (2012).

Mais, alors qu’en 1973 la « communauté internationale » exprimait sa solidarité avec le Chili de Salvador Allende, elle se montre aujourd’hui indifférente, quand elle n’appuie pas implicitement les putschistes et la politique interventionniste des Etats-Unis.

C’est que, depuis les années 1970, les techniques ont évolué. Les conservateurs ayant appris que, face à « l’opinion », les méthodes sanglantes se révèlent contreproductives, des recettes sophistiquées permettent à ces sinistres opérations de ne plus être qualifiées de… « coup d’Etat ». De John F. Kennedy et Richard Nixon à George W. Bush et Barack Obama, d’Allende et Fidel Castro à Hugo Chávez, Evo Morales ou Rafael Correa, l’auteur mêle le passé et le présent, le récit, les témoignages et l’analyse pour raconter cette mutation et ses protagonistes – armées, CIA, diplomates, « sociétés civiles », Eglises, think tanks, médias…

A l’heure où de nouvelles forces progressistes – Syriza en Grèce ou Podemos en Espagne – font leur apparition, ce document, qui se lit comme un roman, décrypte les enjeux et la fabrication de ces tentatives de déstabilisation.

Spécialiste de l’Amérique latine et ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, Maurice Lemoine a couvert la plupart des conflits de la région. Il est l’auteur, entre autres, de Chavez Presidente (2005),Cinq Cubains à Miami (2010) et Sur les eaux noires du fleuve (2013).

En librairie le 2 avril 2015

 
C'est en 1981 que parait ce livre de Maurice Lemoine sur les conditions de vie infamantes des coupeurs de canne haïtiens en RD.

C'est en 1981 que parait ce livre de Maurice Lemoine sur les conditions de vie infamantes des coupeurs de canne haïtiens en RD.

Et c'est en lisant ce livre que j'ai découvert cette réalité choquante.

Avec Monique Calixte, (celle dont  maintenant une bibliothèque porte le nom )  nous avons pris contact avec Maurice Lemoine qui a aimablement donné son accord à notre projet d'écrire une pièce de théâtre à partir de son ouvrage.

Ce que nous avons fait.

Nous avons Monique et moi essayé de trouver le financement pour la monter. En vain.

C'est Monique qui , en voiture au petit matin d'un jour de juillet à Paris, m'a conduite à l'hôpital où j'ai donné naissance à mon dernier enfant.

Et puis, notre relation s'est distendue.

Bien qu'Haïti restait présente, j'avais d'autres priorités :ma vie de couple,  l'éducation de mes enfants, mes projets de films documentaires. Et tout ça.

Monique de son côté avait pris un autre chemin politique.

Les années ont passé.

Et puis, un jour,  j'apprends que  Monique est décédée d'un arrêt cardiaque, brutalement, alors qu'elle se trouvait au volant de sa voiture du côté de la place de la Bastille.

Etrange coïncidence que cette militante de gauche et à un certain moment d'extrême gauche, s'en soit allée, précisément, sur cette place de la Bastille, symbole de la révolutiondes Français contre l'ordre des aristos.

 

J'ai retrouvé Maurice Lemoine en 2004-2005, après le coup d'Etat contre Aristide.

Il travaillait encore au Monde Diplomatique. Nous avions rendez-vous dans leurs locaux et nos échanges ont été purement techniques. Je m'intéressais à comprendre le fonctionnement du journal au niveau financier. Avec dans la tête l'idée de répliquer ce modèle pour l'appliquer à une presse progressiste haïtienne.

Quelque temps plus tard, j'ai appris que Maurice Lemoine était parti s'installer au Venezuela. Sans doute pour se rapprocher de cette expérience naissante d'un gouvernement socialiste en AM. du Sud.

Depuis, je lis avec attention ses publications qui font preuve d'honnêteté et d'humanité, qualités bien trop rares dans le monde des média.

Ce livre sur les Coups d'Etat modernes à paraître bientôt, doit, à n'en pas douter, se placer  dans la continuité de l'oeuvre de Maurice Lemoine : un accord entre analyse fine et humanisme.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents