Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


R.Ménard, gourou des Gnbistes haïtiens, débaptise une rue pour lui donner le nom d'un "héros" de l'extrême droite

Publié par siel sur 9 Mars 2015, 11:22am

Source image : www.ciaramc.org/ciar/boletines/cr_bol187.htm

Source image : www.ciaramc.org/ciar/boletines/cr_bol187.htm

A quoi servent les hommages à Hélie Denoix de Saint-Marc ?

Pourquoi Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le Front national, a-t-il choisi d’attribuer le nom d’Hélie Denoix de Saint-Marc à une rue de la ville ? Déjà, Nicolas Sarkozy, qui avait fait du « refus de la repentance » de la France face à son passé colonial l’une de ses armes favorites pour rallier à lui les différentes composantes de la droite et de l’extrême droite, avait compris tout le profit qu’il pouvait tirer de la mise en exergue de ce personnage. Sur les conseils de Patrick Buisson, par décret en date du 25 novembre 2011, il l’avait élevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d’honneur, la plus haute distinction de la République[26], et cela avait été l’occasion le 28 novembre d’une cérémonie solennelle dans la cour des Invalides. Il avait été réintégré en 1978 dans ses droits civils et militaires sous la présidence de Giscard d’Estaing, puis en 1983 sous celle de François Mitterrand, et nommé grand officier de la Légion d’honneur en 2002 par Jacques Chirac. A leur tour, Robert Ménard et le Front national ont compris qu’ils pouvaient l’utiliser pour rassembler à la fois les nostalgiques de l’Algérie française, les anciens de l’OAS, l’ensemble de l’extrême droite, et tous les Français que le mythe fait de sagesse et d’honorabilité construit autour de ce personnage était parvenu à séduire. A Béziers, étant donnée la large diffusion de cette légende, la foule sera nombreuse. Bien plus que celle réunie par les associations qui ont appelé à un contre-rassemblement pour protester contre cet hommage et défendre la date historique du 19 mars, reconnue comme Journée nationale du souvenir des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie par la loi du 6 décembre 2012[27]. Le mythe édifié autour d’Hélie Denoix de Saint-Marc a tant été répandu et si peu déconstruit qu’une telle opération politique est payante. Pourtant, elle tourne radicalement le dos au travail de vérité nécessaire de la France sur la page coloniale de son histoire.

Hélie Denoix de Saint-Marc et l’ancien officier de la Wehrmacht August von Kageneck ont publié, sous le titre Notre histoire. 1922-1945, un livre de dialogues[28]. Kagenek s’était rendu à Oradour-sur-Glane pour témoigner de sa reconnaissance des crimes nazis. Rien de tel de la part d’Hélie Denoix de Saint-Marc par rapport à la guerre d’Algérie. Tout au contraire, ses omissions et ses contre-vérités empêchent les Français de regarder en face le passé colonial de leur pay

1 commentaire sélectionné :

"J'ai été en rapport avec De Saint-Marc à propos de la guerre d'Indochine ( où mon supérieur médecin capitaine homme honnête avait encore en 1955 des cauchemars en se remémorant les injonctions qu'il recevait de réanimer les "Viets" torturés ).Curieux que ce long article bien documenté ne cite pas la personne et les aveux très détaillés d'Aussaresses,lui aussi ancien résistant et exécuteurs des basses oeuvres des parachutistes y compris concernant Audin  Il est peu connu que cet Aussaresses récemment décédé  fit office de conseiller pour la lutte contre les "subversifs" des dictateurs sud-américains et notament les moyens "physiques" d'interrogatoire qui furent utilisés en Argentine et au Chili ! A quand une rue Aussaresses à Béziers. Quand à Ménard j'avais compris qui était cet individu lorsqu'il dirigeait Reporters sans frontières et était largement subventionné par la CIA !"

 

Et le mien :

Les journalistes grenn-nanbounda haïtiens qui s'étaient réfugiés en France pour fuir le dictateur sanguinaire pire qu'Hitler, qui boycottaient la commémoration des 200 ans de l'indépendance et réclamaient l'intervention étrangère en Haïti, ont, par la suit,e été tous récompensés. Qui fait  aujourd'hui dans le député, qui fait dans France 24, qui fait conseiller d'ambassade, qui fait porte-parole du gouvernement roz, qui fait hôtelier,  restaurateur,etc.

Pour eux, le Coup a été rentable. Pour le peuple haïtien, pas du tout.

En souvenir du bon vieux temps, Ménard  invitera-t-il la petite bande de "résistants au prédateur de la presse" à l'inauguration de sa rue rebaptisée  pour faire honneur à l'extrême droite ?

J'en doute. Ca risque de faire tâche, le maire de Béziers n'ayant pas l'air de porter dans son coeur "les gens de couleur". 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents