Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Entre 1945 et 1946, des chercheurs US infectent des Guatémaltèques

Publié par Common Dreams sur 6 Avril 2015, 12:29pm

Catégories : #RACISME

Au cours de ces années, des Guatémaltèques ont été infectés de syphilis, gonorrhée à leur insu dans le cadre de recherches expérimentales menées pour étudier comment enrayer ces maladies chez  les soldats US sur les champs de bataille.

774 victimes de ces expériences exercées par l'Université John Hopkins, la Fondation Rockfeller et un laboratoire pharmaceutique :  Bristol-Myers Squibbont porté plainte mercredi passé devant un tribunal de Baltimore.

En 2010,  Obama s'était excusé  pour le rôle joué par son pays dans cette affaire sordide d'exploitation de corps d'étrangers pauvres et vulnérables.. 

Les participants recrutés pour ce programme de recherche étaient en priorité des travailleurs du sexe, des soldats, des prisonniers. Ainsi que des orphelins, des malades mentaux et des élèves d'écoles publiques.

Une précédente plainte avait été refusée en 2010 sur la base  que le gouvernement américiain ne pouvait être tenu comptable des actes commis dans d'autres pays.

 

Je vous signale, en passant, que des expériences du même tonneau, à l'insu des personnes,  ont été menées en Haïti.

Notamment celles pour la pilule contraceptive.

Sans surprises, l'appât du gain ét le crime étant toujours au rendez-vous chez ces gens-là , (vente de sang, de cadavres et trafic de personnes) cela s'est passé sous Duvalier François.

 

"1959 : Pincus, Garcia, Rock et coll. réalisent un vaste "essai clinique" à Haïti et à Puerto-Rico..."

"Des essais sur une plus grande échelle s'avèrent nécessaires afin d'en prouver l'efficacité et l'innocuité : pour échapper tant à l'hostilité générale concernant les recherches sur la contraception, qu'aux restrictions d'ordre strictement légales, Pincus choisit de mener cette étude clinique à Porto Rico – à Rio Piedras - où la contraception n'est pas illégale. Un essai clinique est également réalisé à Haïti. "

On ne saura pas combien l'homme dont l'objectif était de "reformater" les Haïtiens à son image, sa famille et ses sbires auront  touché  comme fric pour que soientt effectués sur les femmes pauvres d'Haïti ces "essais cliniques."

On ne saura pas non plus quelles auront été les conséquences sur la santé de ces femmes.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents