Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Népal : comment ne pas répéter les erreurs faites en Haïti

Publié par siel sur 26 Avril 2015, 18:17pm

Catégories : #INTERNATIONAL

La réponse internationale au séisme d'Haïti est devenue le mauvais exemple à ne pas suvire en cas de désastre naturel.

C'est quasiment un cas d'école de tout ce qu'il faut éviter.

Vanuatu, après le tsunami, avait déclaré carrément qu'il n'était pas question que les ONG aient leur propre agenda sans coordination avec le gouvernement comme en Haïti. Soit ces ONG acceptaient de travailler avec l'organisme de gestion du désastre, sinon elles étaient priées de plier bagage.

 Le titre de l'article était :                                                                                                    

L'Office de gestion nationale du désastre ne souhaite pas une répétition de l'expérience haïtienne.

En anglais :

NDMO does not want a repeat of Haiti experience - Vanuatu Daily Post: News

Et quand je pense que Sean Penn, qu'on voit sur la photo, a carrément traité Peck de nazi du fait qu'il avait exposé cette catastrophique gestion dans un film.

Il y en a qui croit réellement qu'avoir de l'argent est un gage d'intelligence...

 

Dr. Mirta Roses Periago of the United Nations sums up the problem with Haiti, and other natural disasters in a nutshell:

“If the impact was unprecedented, the organization of the response was not. It followed the same chaotic pattern as past disasters. Information was scarce, decisions were not evidence-based, and overall sectoral coordination presented serious shortcomings. Management gaps noted in past crises were repeated and amplified in Haiti. The humanitarian community failed to put into practice the lessons learned”.

Commenter cet article

B
ce qu'avait fait les ONG en Haïti , c’était pas une erreur , c’était médité , intentionné , les blancs débarquaient comme des oiseaux migratoires pour s'enrichir au détriment du plus grand peuple du monde celui qui a bannit l'esclave et élève l'homme de couleur à la dignité humaine, presque tous les ONG ont réalisés que des projets bidon : OIM. USAID,CHF,PNUD,CRS,CARITAS,PCI, certaines ONG ont pris naissance ou a été crée 15 jours , deux mois après le séisme ,plus de 2000 ONG ont débarquées,elles se transforment comme un état dans l’état aucun compte a rendre ni à l’état central , ni au peuple haïtien , pendant qu'on souffrait , dormi a la belle étoile , eux ils courraient des voitures tout terrain , mangeaient dans restaurants luxueux, et dormaient dans des hôtels et de belles maisons, ils construisaient des abris provisoires ,des abris provisoire tout au long du processus de l'aide ""des kounouk'' ne dépassant pas 50 m2 , une autre forme de bidonvillisation, de promiscuité, est ce une erreur ou du vol . quand c'est le blanc on change le concept vol en erreur ils ont dilapidés , volés l'argent de l'aide, ils ont débarqués avec les mains vides , et repartent avec les poches remplies, laissant derrière eux la misère prolongée du peuple Haïtien,ainsi que le choléra, merci L’ONU pour le choléra , merci les volontaires on dira de vous que vous êtes des voleurs qualifiés, on vous attend prie a ce que un événement similaire se reproduise"" nou pa moun"
Répondre
S
Bonjour, et merci pour votre commentaire. L'ambassadeur US en Haïti avait dit ; " C'est la ruée ver l'or". Et bien, il savait exactement de quoi il parlait.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents