Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Photos. Le purgatoire des Haïtiens en Equateur

Publié par El Pais sur 4 Avril 2015, 13:15pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES

Et aussi cet article que je ne vous traduirai pas parce que c'est le même récit qui se décline de la misère de tous les migrants- pas seulement des Haïtiens.

Seulement quelques faits :

L'ensemble des Haïtiens qui sont à Quito (capitale de l'Equateur) sont de passage vers le Brésil. D'où le titre le purgatoire en attendant l'arrivée au paradis que serait le Brésil.

Ils vont au Brésil parce que ce pays depuis le séisme leur délivre des visas.

Maintenant,  le Brésil délivre également  des visas de son consulat en RD. Beaucoup d'Haïtiens quittent la RD pour le Brésil.

A Quito, le consulat du Brésil aurait délivré depuis 2013, 4500 visas. 

Aucun Haïtien passé illégalement au Brésil n'a été déporté.

Ils  y seraient actuellement au nombre de 50 000 dont 17 000 entrés avec un visa.

14 000 de ces Haïtiens auraient trouvé un emploi. Principalement dans la construction et dans la coupe de canne ( rebelote comme en RD)

Les Haïtiens à Quito habitent le  Comité del Pueblo, un quartier situé au nord de la ville. Leur présence ne passe pas inaperçue dans un pays qui, d'une manière générale, marginalise ses propres habitants Noirs et Indigènes.

Les Haïtiens vivent en vase clos.  Ils ne font pas l'effort d'apprendre l'espagnol sachant que c'est le portugais qui est parlé au Brésil. Le peu d'argent qu'ils ont leur sert à se nourrir et à préparer leur voyage vers le Brésil.

Comme ils sont entrés avec des visa de tourisme, ils ne peuvent pas travailler. Donc, certains font des petits boulots dans le secteur informel : vente de jus de coco et de tamarin   sur les places et dans les parcs, surveillance des voitures stationnées  dans les rues pour leurs propriétaires, par exemple. (rebelote schéma RD)

Dans les pièces où ils logent : pas de meubles, des matelas par terrre et les valises pas défaites parce qu'ils espèrent partir au plus vite vers le Brésil.

Il existe une église créée par deux médecins haïtiens qui exercent dans le quartier. Ces deux médecins ont fait leurs études à Cuba, mais, disent-ils, n'ont pas pu trouver du travail en Haïti. Avec l'aide d'un pasteur US, ils ont fondé cette église.

A chaque fois qu'arrive en Equateur ou qu'en repart un Haïtien vers le Brésil, une cérémonie est organisée, une sorte de rituel pour les bénir d'avoir réussis la traversée vers l'Equateur, ou pour donner de la force et du courage à ceux qui vont entamer le voyage vers le Brésil.

Voila.

Ceci n'est autre que le résultat de la faillite organisée de l'Etat haïtien par ceux que tout le monde connait et par leurs alliés rapaces sans foi ni loi de l'intérieur, comme décrit par Mme Willentz  et l'ensemble des historiens, économistes, journalistes qui ne font pas dans le genre spectaculaire avec des "Haïti n'existe pas ".

Si Haïti n'existait pas les USA n'y auraient pas construit leur 4ème plus grande ambassade du monde.

Et Mrs. Clinton Bill, Penn Sean, Vicini Juan ne perdraient pas leur temps à concocter  en douce des plans d'investissement en Haïti.

La fe criolla gana adeptos

Los vecinos del Comité del Pueblo conocen las iglesias de haitianos porque sus cantos en criollo traspasan las paredes. Romel y Andromarque Hilaire son dos médicos haitianos que abrieron un consultorio en el barrio y luego lo cambiaron por una iglesia. Llegaron a Ecuador en 2011, después de estudiar Medicina en Cuba y consiguieron trabajo en un hospital público. “Mi país nunca quiere arreglarse”, dice Romel para justificar la decisión de instalarse con toda su familia en Ecuador. Aquí sintieron la necesidad de crear una iglesia y dieron con un pastor estadounidense que les apoyó. Cada semana hay una ceremonia para los nuevos miembros. Al final del culto, se da pide que los que van a viajar a Brasil se adelante. Todos se levantan de sus asientos, madres con niños, hombres jóvenes, mujeres mayores... Cierran sus ojos y dejan que los pastores oren por ellos.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents