Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Haïti : 4 ans de justice à la Tèt Kale

Publié par siel sur 16 Mai 2015, 15:56pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES

P-au-P, 14 mai 2015 [AlterPresse] --- Les éclaboussures, provoquées par plusieurs dossiers judiciaires, dont celui de la libération (le 17 avril 2015) de Woodly Éthéart et Renel Nelfort, accusés de kidnapping, projettent l’image d’une justice sous coupe réglée durant les 4 ans au pouvoir du président Joseph Michel Martelly, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Survenue à l’issue d’un procès express le vendredi 17 avril 2015, cette libération de Woodly Éthéart (dit Sonson Lafamilia) et Renel Nelfort (Alias le récif) n’a pas manqué de susciter l’indignation et des appréhensions de la part d’organisations nationales et internationales.

http://www.alterpresse.org/spip.php?article18227#.VVdIRRwlG68

Ca c'était l'intro. en 2011.
Ca c'était l'intro. en 2011.

Ca c'était l'intro. en 2011.

Consternante la passivité de la société haïtienne face à ces disparitions, libérations, emprisonnements, au gré du prince.

Cette irrationalité  a commençé dès l'arrivée de Martelly à la tête de l'Etat. Rappelons-nous de son rara dans les rues de Port-au-Prince. Sa tentative de s'introduire à la fac d'ethnologie qui s'est soldée par des coups et blessures infligés par ses sbires aux étudiants. De ceci la presse s'est toujours bien gardée d'en parler.

 

Un président qui se lance comme ça dans la rue, ce n'est pas une anecdote. C'est un fait qui annonce un rapport au pouvoir enfantin et violent à la fois.

Et puis, son conflit avec son voisin dont il voulait racheter la maison à vil prix. Et auquel pour l'intimider, les impôts avaient demandé des sommes exorbitantes. 

Ca c'était l'intro.

Après, pendant 4 ans, les scandales aussitôt apparus ont été rapidement étouffés. Les effets d'annonce, les "tôles rouges", les " c'est pour la première fois",  le rose à toutes les sauces, une propagande débile et omni présente ont été été les artifices utilisés pour maquiller la nature du pouvoir Tèt Kale et présenter le laid comme étant le beau.

Au bout de ces 4 ans, l'impression est que les journalistes, intellectuels, politiciens, responsables de partis et d'associations, enfin l'ensemble des corps représentants la société civile ont été dans l'incapacité de faire la différence entre des comportementsi graves, qui conditionnent le présent et le futur du pays et les zen.

 

Le plus outrageant, c'est le constat du soutien de la CI à cette politique tèt an ba.

Une preuve plus qu'éclatante que cette CI - dont les gouvernements de gauche d'AM.du Sud qui participent  avec leurs troupes à la Minustah- n'en a cure de la vie des Hatïens, ni de la démocratie.

imaginez, une seconde, un constat aussi négatif dans un pays qui serait dans le colimateur des USA ! Le gouvernement US déclarerait illico que cette nation représente  une menace pour la stabilité dans le monde.

 

Les dysfonctionnement du régime rose sont considérés par la CI comme des " dégats collatéraux" du plan de recolonisation d'Haïti mis en place. Dans ce système, Martelly n'est qu'une courroie parmi d'autres : parlementaires, zentellectuels, hommes d'affaires.

Le régime Tèt Kale n'est rien d'autre qu'une fraude à partir même de la sélection de Martelly.

Fraude cachée par voyages incessants, scandales à répétition, remue-ménage au sein du gouvernement, visites aux 2 Papes et gouvernements étrangers,  organisation d'événements de portée internationale à Port-au-Prince, volontarisme touristique.

Et même certains scandales sont concoctés par l'admirateur de la dictature des 2 Duvalier qui imitant son gourou " crée l'événement" pour masquer le vide de sa politique. 

Politique dont le programme se résumerait à " faire beaucoup de bruits pour rien;" occuper les esprits, inaugurer tout et n'importe quoi en grande pompe,  faire du spectacle pendant que l'important se déroule derrière le rideau.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents