Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Sophia Martelly , apatride comme les Dominicains d'ascendance haïtienne ?

Publié par siel sur 15 Mai 2015, 12:53pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

Assez amusant l'effet boomerang.

Le gouvernement Tèt Kale roz n'a strictement rien fait pour aider les Dominicains d'ascendance haïtienne à s'en sortir de cette affaire de natioonalité avec le gouvernement de la RD.

D'ailleurs, comme l'avait précisé un de leurs agents intérimaires en propagande, un certain M Doré- mais chacun sait que tout ce qui brille n'est pas or- au cours d'une émission de radio : les Dominicains d'ascendance haïtienne sont Dominicains et leur cas ne concerne pas le gouvernement des roz.

 

A vouloir trop tirer sur la corde on se retrouve parfois le cul par terre.

Mme Martelly, s'il est bien vrai qu'elle aurait renoncé à la nationalité US, n'a par  contre pas de papiers haïtiens. Née à NY,  sa naissance n'a pas été déclarée au consulat haïtien.

Pour n'importe quelle personne X ou Y, la loi haïtienne stipule un certain nombre de démarches pour acquérir cette nationalité.  Il existe une marche à suivre.

Dans sa précipitation pour aller inscrire sa candidature, Mme Martelly a oublié qu'après avoir renoncé à sa nationalité US, il lui fallait tout comme les  pauvres des bateyes, faire la demande et  obtenir des papiers d'identité haïtiens pour se prévaloir de cette nationalité.

En réalité, ce n'est pas dans le cas de Mme Martelly la nationalité haïtienne ou pas - après tout on pourrait statuer que étant née de parents haïtiens et ayant renoncé au passeport US, elle redevenait automatiquement en accord avec la loi du sang, haïtienne - argument avnancé par le gouvernement de la RD pour refuser la nationalité dominicaine aux descendants d'Haïtiens  nés en RD ou vivants depuis-  pour certains-  au moins une cinquantaine d'années.

 

Non, le véritable obstacle à cette candidature- et les Haïtiens ne devraient pas se laisser balader sur d'autres voies qui alimentent une polémique stérile - le voye monte-  tout en évitant d'adresser les vraies raisons  de l'invalidité de cette candidature. Il n'y a ni à être déçu ni à jubiler comme dit le journaliste qui, comme de coutume, se plaît à agiter les émotions. Il y a à être logique et éthique.

Les raisons sont :

1- Mme Martelly avait voté pour son mari tout en étant à l'époque de nationalité US. Pour ce faire, elle n'avait  pas hésité à utiliser  une fausse carte d'identité haïtienne.

Voter avec une fausse carte d'identité, c'est frauder. On peut se demander à cette occasion, combien sur les 700 000 voix officiellement obtenues par Martelly ont eu recours à de faux papiers.

La fabrication  et l'usage de faux papiers est une infraction grave. D'autant plus qu'il ne s'agit pas d'un pauvre qui aurait l'excuse de se débrouiller pour sortir des méandres d'une administration kafkaïenne et corrompue,  mais de quelqu'un qui brigue un mandat au Sénat.

2- Mme Martelly  a eu à  gérer des sommes provenant du Trésor Public. Ses avocats avancent qu'elle ne signait pas les chèques. L'argument ne tient pas la route. Elle a été ordonnateur, c'est-à-dire qu'elle à "ordonner" de virer tel ou tel montant du budget qui lui a été alloué pour telle ou telle action. De ce fait, elle doit prouver que les montants ordonnés ont bien servi à ces actions.

Mme Michèle Bennet avait utilisé exactement la même combine. Elle faisait signer des chèques par des fonctionnaires  dont le montant était censé aller vers une quelconque action sociale. Lesquels chèques étaient détournés et redirigés sur son compte personnel. Et étaient utilisés pour s'acheter des biens personnels : manteaux de fourrure, bijoux de chez les bijoutiers les plus chers de la Place Vendôme à Paris, et autres extravagances.

il est donc - vu ces antécédents de détournement de fonds par l'épouse de feu Duvalier J-Cl- d'une très grand importance que Mme Martelly  obienne une décharge  sur les 235 millions de dollars qui lui ont été alloués par son mari- président.

Décharge qui justifierait que les chèques signés, certes non par elle, mais devant servir à ses entreprises ont été utilisés à bon escient, et n'ont pas été redirigés vers son compte en banque.

Aussi simple que ça  ! (Courtoisie V. Numa de Vision 2000)

Quand on voit  avec l'affaire Guéant, comment les détournements  sont  faciles en France , allez voir en Haïti où c'est "Je suis au pouvoir et je fais ce qui me plaît. Les caisses de l'Etat sont les miennes. A la tête de la cour des Comptes j'ai placé une copine."

E sak pa kontan anbake ! ( Courtoisie Michel Joseph Martelly )

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents