Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Identité nationale et esclavage en Caraïbe anglophone - Par Armelle Chatelier

Publié par Armelle Chatelier sur 24 Juin 2015, 09:46am

Catégories : #CULTURE

La prospérité touristique des Habitations dans toute la Caraïbe prouve que le marronnage reste une urgence pour les intellectuels de la région !

Cette phrase qui termine le texte m'a fait sourire.

Demander aux intellectuels de marronner !

Rien que ça !

Il faudrait déjà que les intellectuels de la région - en tous les cas ceux d'Haïti-  parviennnent à réfléchir sur leur acception négatifve du mot "marron" directement héritée des ...maîtres esclavagistes  de ces habitations si en vogue dans l'industrie du tourisme des Caraïbes.

Il est normal que quand marron est considéré comme irresponsable, lâche et rusé, qu'à contrario  habitation soit entendue  comme beau, bien et...courageux.

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde" dixit Albert Camus.

Sur ce blog, j'ai constamment pointé l'attention des lecteurs sur ce vocabulaire méprisant hérité des colons, repris par les Haïtiens, dont les intellectuels, : marron, kongo, bossal pour désigner leurs compatriotes.

Usage banalisé  qui témoigne d'une aliénation enracinée.

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde"

Dans le cas d'Haïti, c'est mal connaître son histoire, celle des Marrons, des Congos, des Bossales qui n'a rien de négatif si ce n'est aux yeux des maîtres esclavagistes.

Ce sont ces personnes qui ont constitué le gros des troupes de combattants pour la liberté dont le nom est utilisé péjorativement. Un exemple du modèle devenu contre-modèle.

C'est aussi perpétuer ce mépris de soi-même,  entretenir cette tendance (héritage de l'esclavage ?)  à être comptempteur de soi-même qui "ajoute du malheur au monde".

C'est se complaire dans une relation puérile à soi et aux autres, celle initiée par le colon esclavagiste  ( tous de grands  enfants, ces nègres, n'est-ce pas !) et par conséquent  refuser de se confronter  à agir en personnes adultes et responsables pour le bien commun.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents