Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le cas du type qui refuse l'orthographe officielle du créole...

Publié par siel sur 8 Juin 2015, 15:20pm

Catégories : #LU SUR LE NET

Le  cas du type qui refuse l'orthographe officielle du créole...

Ce cas est un exemple concret de la fatuité des Haïtiens de la classe moyenne héritière du duvaliérisme (Lamothe et consorts) qui improvisent en tout et veulent réinventer la roue.

Sans avoir fait d'études de linguistique, quelqu'un décide dans son coin,  selon ses propres critères totalement non scientifiques et purement émotionnels de l'orthographe du créole.

Et écrit comme bon lui semble.

Il s'en fout de savoir qu'il existe une orthographe officielle qui depuis  un bon moment est enseignée aux enfants  et qui donne d'excellents résultats ( ce que j'ai pu vérifier) et qui au contraire de ce qui est raconté facilite leur apprentissage au français ( ce que j'ai pu encore vérifier).

 

Il n'est pas sur le terrain, il n'est ni pédagogue, ni linguiste. Mais, peu importe ! Se pa l ki pi bon. E sak pa kontan anbake !

Un autre se réveille  un bon matin et carrément décide d'écrire un dictionnaire français-créole, sans avoir jamais étudié l'une et l'autre de ces langues.

Le fait, que des personnes sans expertise dans un champ du savoir, s'autorisent à vouloir imposer leur avis,  provoque des poméliques qui pertubent  inutilement le train de la pensée.

Cette entrée par effraction dans un domaine qu'elles ne maîtrisent pas agit comme un déraillement. du train.

Et, il ne s'agit pas simplement d'une image parce que dans les faits ces personnes déraillent, racontent des sornettes, introduisent des hors sujets qui pénalisent tout le monde : ceux qui réfléchissent sérieusement et ceux qui veulent apprendre.

Pendant qu' elles perdent un temps précieux à brasser du vent,  à agiter toutes sortes de faux arguments pour avoir raison, les aiguilles de la montre avancent, le temps passe  et les solutions tardent à être appliquées. 

 

Ces personnes qui agissent ainsi sont les premières à fustiger les Haïtiens, à accuser leur manque de discipline et de rigueur.

Non, il ne s'agit pas d'un paradoxe mais des résultats d'une mauvaise éducation qui leur a laissé croire, qu'à partir du moment où elles ont quelques lettres, qu'elles savent écrire plus ou moins bien le français, elles sont ipso facto  des maîtres en tout - sauf dans les sciences dures :  mathématiques, physique, chimie avec lesquelles il est impossible d'improviser-  et qui sont hors du champ de réflexion des Haïtiens lettrés.

Un chef macoute des Cayes, un certain Benjamin, ne s'était t-il pas fait octroyer une licence de droit à la fac de Jérémie avant que celle-ci ne soit fermée par Duvalier ? Le type n'avait pas fait d'études secondaires mais il était sorti premier de sa promotion !

C'est cette même mauvaise éducation qui donne 70 candidats à la présidence- tous persuadés qu'ils ont les capacités de diriger un pays- et je ne sais combien de candidats au Parlement avec des dossiers de police et de justice sur le dos.

 

Voici donc un exemple de ce mauvais créole, illisible qui est, pour celui qui l'écrit ce qu'il voudrait imposer comme norme parce que plus proche du français (selon lui). Cette prétention  est ridicule et même pitoyable comme le sont les 70  candidatures à la présidence
 

"Nou pasé tan-nou pou fè tout't mové bagay, tout't bwigandaj, tout't bétiz, ké la Tè poté sou do-li pou fè ké zétwanjé doé mété zyé-yo, djol-yo, min-yo, pyé-yo (kòm yo déja jijé moin kòm yon ti gason madichon é ké moin bézoin di yon bagay sèkssyèl nan tèks-sila-a moin pwan libèté pou ékwi bagay gwosyé anpil, "pi lon ..... nan bounda-nou" jan SWEET MICKY kòn'n di) nan bagay-nou, nan choz-nou, nan ... (an ayisyin).
é sé moman sa-a ké nou ap kwyé anmoué anmoué anmoué, osékou osékou osékou, èlp èlp èlp, ... étwanjé-yo ap toué-nou, yo pa bon minm, yo méchan.
èské sé pa nou-minm ki fè ké yo vini fè nou-sa, é pimal minm ankò.
CHOUIP
 (an ayisyin)
Gadé sa n'ap fè kouliè-a 
. pou fiti élèksyon, 
. pou moune-pa-nou ké Dominikin apwal mété déò, min nou-la tout't sans-nou égizé, bandé, mouyé, suifé, mantèké, ... pou nou alé fété nan kawifèsta
 (an ayisyin).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents