Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Que se passe t-il avec Lamothe ? Il découvre soudain la démocratie ?

Publié par siel sur 15 Juin 2015, 10:28am

Catégories : #REFLEXIONS perso

En effat, voici t-y pas que M. Lamothe qui a été nominé Premier ministre sans répondre aux conditions requises, grâce à un coup de force et à des avantages offerts en argent et en postes aux parlementaires, s'égosille, tout soudain aux cris de : vive la  démocratie.

M. Lamothe, qui a refusé pendant le temps de son exercice de répondre aux invitations du sénat voulant, à juste titre, s'enquérir sur des points de sa gestion, crie tout soudain : vive la démocratie.

M. Lamothe semble tout à fait désorienté devant une situation totalement inédite pour lui. A savoir, que sans le pouvoir, sans l'appui de ses amis les Clinton et la CI, l'argent ne représente pas un poids suffisant dans la balance.

 

Ou alors, peut-être qu'il en faudrait beaucoup plus... Par exemple une somme en $us à 7 chiffres ?

Ce qui est impressionnant, c'est que cet homme qui se réveille démocrate au moment des élections,  a fonctionné en autocrate, considérant qu'il n'a de comptes à rendre à personne et encore moins aux citoyens, puisque refusant de les informer via leurs représentants  sur - ne serait-ce que son salaire. En avait-il un ou deux ? De quel montant ?

Une information qui, comme dans tous les pays devrait être publique devient, en Haïti, un secret d'Etat.

La question qu'on devrait poser à Lamothe, c'est le pourquoi de cette opacité ?

La seconde, c'est qu'a t-il fait des armes Galil achetées sans en référer au parlement ? Vive la démocratie, n'est-ce pas !

 

Pourquoi Lamothe se lance t-il à corps perdu dans cette mascarade ?

D'autant plus bizarre que, selon une écoute d'une de ses conversations téléphoniques, il n'aurait même pas choisi le parti sous la bannière duquel il va aux élections, ni non plus de s'inscrire au CEP.

Ce serait l'oeuvre de ses amis et  conseillers Lucas Stantley et Théano Ralph.

Donc, il était candidat malgré lui. Il aurait dû être heureux de se sortir d'un truc qu'il n'avait pas choisi.

Alors pourquoi s'agite-t-il ainsi ?

Il a l'intention de déstabiliser le pays, encore plus qu'il ne l'a fait durant son compagnonnage  rose avec Martelly ?

Surprenant, cet entêtement des élites duvaliéristes à se croire au temps paradisiaque du "m fè sa m pito, mwen se chèf" et quand ça résiste, c'est tout de suite l'appel à l'insurrection.

Rendez-vous compte: Lamothe en arrive même à appeler à la solidarité des Haïtiens des bateyes ! Alors même que lui et son gouvernement n'ont strictement rien fait pour leur venir en aide en leur procurant des papiers d'identité.

Comment ça se fait que des gens comme Lamothe continuent à prendre les Haïtiens pour des poules qui réclameraient un renard pour les garder ?

Quelel éducation ont-ils reçu ?

 

Et puis, n'est-ce pas un peu contradictoire de crier vive la démocratie, et dans le même temps d'en appeler à s'ériger contre les décisions prises par des institutions de la République.

Mais il est vrai que ces gens-là, comme on l'a constaté en 2004, ont inventé le concept du coup d'état démocratique. Dupliqué au Honduras d'ailleurs.

N'est-ce pas ce que réclame le communiqué de Lamothe, un coup d'Etat en sa faveur ?

Que les gens marchent sur le CEP, la Cour des Comptes, le Palais national,  les bâtiments publics et fassent un kraze brize pour empêcher que les élections ne se tiennent s'il n'est pas candidat ?

Avoouez qu'il s'agit là d'une perception singulière de la démocratie.

Une sorte de bis répétita de ce qui s'est passé aux Cayes pour Martelly, ou bien à la ruelle Vaillant en 1987, ou  bien quand ses potes (même idéologie) ont déchu Leslie Manigat ?

Dommage que, à l'époque ou la CI avait sélectionné son "frère" pour le mettre à la tête de l'Etat, Lamothe n'avait pas encore découvert les vertus de la démocratie.

 

Tout ce que l'on lui souhaite, c'est de persévérer dans cet apprentissage qui lui permettra de briguer sereinement, sans en appeler au coup de force, les votes des citoyens haïtiens dans cinq ans.

Il devrait apprendre à divorcer avec les pratiques de ses gourou.

Rappelez-vous, son : " Mache pran yo Mateli, mache pran yo Lamòt, mache pran yo pè Siko" Pas très démocratique ce genre de slogans.

Il pourrait apprendre à  laisser tomber les manigances, les intrigues,  les coups foireux du genre  de l'opération qui a conduit le juge Joseph au trépas, le recours à la violence et à l'argent pour arriver au pouvoir.

C'est sûr, d'après les enquêtes sociologiques des zentellectuels, les Haïtiens souffrent d'amnésie. Mais de là à ne plus se rappeler de ce qui s'est passé il y a peine deux ans !

C'est fatigant. Haïti a passé 200 ans dans ces pratiques  de "chefs " qui refusent d'abandonner le pouvoir.

Et le peuple haïtien ne désire aucunement ce genre de leaders va-t'en guerre et infantiles. Au contraire le peuple haïtien veut sortir du cloaque dans lequel les du genre de Lamothe, l'ont plongé.

Enfin, c'est assez incompréhensible, qu'un homme aussi peu populaire avec un bilan dans les 3 ministères qu'il a occupés relevant plutôt des "tôles rouges", croit dur comme fer qu'il ne peut y avoir d'autre président de la République que lui, que s'il présente sa canditature il ne pourra qu'être élu (il a vu un hougan ?) et 'enfin,  que de se faire passer pour une victime et invoquer un" complot" -comme le font ici les Le Pen, lui permettra d'obtenir les faveurs du peuple.

 

Un truc de ouf (fou) ?

Lamothe aurait-il perdu une feuille,  suite au traumatisme de son lâchage par son" frère"?

A moins qu'il n'y ait pour Lamothe un enjeu d'une importance vitale, qui échappe à nous autres simples observateurs qui ne sont pas au fait des plats qui mijotent dans les casseroles, il est difficile de s'expliquer son comportement.

Quoiqu'il en soit, nous lui réitérons ce conseil : respirer,  profiter de cette vacance pour s'occuper de sa famille, de son business, réfléchir,  lire beaucoup ( à l'inverse de ce que dit son "frère", la lecture ça forme; Ca aiderait même à ne pas se pavaner avec des bracelets roses.), prendre du bon temps,  jouer au tennis (il paraît qu'il aime ça), être à l'écoute du monde, s'entourer de gens cultivés et  compétents (non pas achetés), travailler sur le terrain afin de se préparer à être un candidat crédible avec un vrai programme ( meêm si d'extrême droite mais pas de tôles rouges)  dans 5 ans.

Et aussi ... Apprendre à placer votre arrogance toute duvaliérienne dans votre poche, M. Lamothe.

Parce que se montrer d'une arrogance démentielle quand on est au pouvoir, c'est s'assurer, une fois celui-ci perdu, d'un grand  nombre d'ennemis- y compris le peuple qui quand il manifeste est traité de mercenaire.

Après tout, M. Lamothe, vous êtes jeune et vous pouvez encore changer pour devenir un président haïtien honnête, respectueux des lois et de ses concitoyen(ne)s qui ne seraient pas pris pour des prostituté(e)s achetables et jetables.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents