Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Comment Préval est passé dans l'autre camp (2) (rediff)

Publié par siel sur 15 Juillet 2015, 14:38pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE

Publié par siel sur 26 Juillet 2010, 09:18am

Catégories : #REFLEXIONS perso

 

Mais pas de bol, M.Latortue se prend "Jeanne", un ouragan, qui dévaste
la ville des Gonaïves.
L’argent qui arrive sert à payer les fonctionnaires.
Le reste est recyclé dans les voyages, per diem, cadeaux aux amis, 
achat de Lexus, gardes du corps et autres bénéfices secondaires du pouvoir.

De plus, il laisse gracier un criminel notoire, Chamblain, ce qui décrédibilise sa politique de sécurité. (Notez que ce Chamblain sera l'homme qui organisera les émeutes pro-Martelly, quelques années plus tard aux Cayes) 

Latortue annule les taxes pour 3 ans à certains patrons.
ce qui grève d’autant le budget de l’Etat.

Les kidnapping explosent malgré –certains diront grâce - à la présence de la Minustah, la mission de l’Onu en Haïti.

Car, depuis 2004, année de la commémoration du bicentenaire de son indépendance,Haïti est occupée sur la demande expresse de ses élites. Et pas du Parlement. Le peuple via ses représentants n’ayant, comme d’habitude, pas son mot à dire. Ce sont les membres de la Chambre de commerce d'Haïti qui décident.

Même si, compte tenu de cette réalité, on pouvait supputer, que, précisément, c’était avec l’aval des dits commerçants importateurs que Préval avait été élu, -le fait même que Préval ait été épargné pendant tout le tumulte de 2003-2004 par les ex-militaires financés par les GNbistes permettrait de l'envisager -il n’était pas interdit de rêver qu’il arriverait à un compromis raisonnable avec eux.


Parce que, qu’attendait le peuple haïtien de Préval ?

Parenthèse
Le peuple haïtien étant bien plus pragamatique –au bon sens du terme- 
que ne le laissent entendre la droite et l’extrême droite qui forment le noyau dur des dites élites. Elites, dont l'intérêt est de le portraiturer ( et de créer les conditions pour qu'il le devienne) comme immature, sauvage et foncièrement dangereux. Une stratégie qui lui permet de maintenir sous contrôle cette population et  de conserver ses privilèges outranciers.

Tellement outranciers qu’il est possible de les comparer à ceux des
colons pendant l’esclavage, ou bien encore à ceux des Blancs en Afrique
du Sud sous le régime d’apartheid.

Fin de la parenthèse.

Préval entouré des chefs de la police et de la Minustah

Préval entouré des chefs de la police et de la Minustah

Donc, qu’attend en 2006, ce peuple haïtien pragmatique de Préval ?
Oh! Pas le Pérou.

Tout simplement qu'il l'aide à sortir de sa condition infra-humaine. Cependant, la première préoccupation de Préval, harcelé par ses amis du haut de la ville sera d’exercer une répression sur les couches populaires, celles-là même qui avaient voté pour lui.

Ses amis d'en haut exigent que les pauvres soient punis, il faut  avant tout les réprimer .Bay yo kou. Les frapper.  Les massacrer. Tuye yo.  Kill them. Ce n'est pas de la blague. Il faut que ce peuple comprenne comme sous l'occupation américaine,  comme sous les  2 DUVALIER, les gouvernements militiares, comme pendant le coup d'Etat de 1991 qu'il doit se soumettre. 

Préval hésite. Aussitôt,  face à son hésitation, les gens d’en haut s'emploient à lui faire une sale réputation. Il serait l'ami des trafiquants de drogue. C’est à mourir de rire quand on sait que l’ambassadeur des USA,avant son départ,avait pointé l'hypocrisie de ces gens d’en haut qui camouflaient leurs amitiés avec les trafiquants. N’empêche que ces gens d'en haut ont pu compter sur les zentellectuels,-le maillon immature et puéril -et les média à la botte qui se sont empressés de relayer la propagande : "Préval protégerait les gangsters – tous lavalassiens comme par hasard-qui auraient finançé sa candidature."

Grotesque. Mais l'intimidation marche. D'autant mieux que Préval doit constamment donner des preuves qu'il n'est pas le marassa, le jumeau de celui qu'ils ont envoyé se faire voir en République de Centre Afrique. Faire bonne figure devant l'international, se montrer obéissant et complaisant est indispensable d'autant plus c'est la CI qui finance une grande parite de l'Etat.

 
A droite Préval, au milieu Mulet, à gauche une inconnue.

A droite Préval, au milieu Mulet, à gauche une inconnue.

Préval  cède.

Selon ce qui a été déclaré par Mulet, il autorise la Minustah à tirer sur les habitants de Cité Soleil. 

Notez que c'est ce même Mulet en charge de l'opération punitive de 2006 - dont un cable de wikileaks de l'ambassade américaine dénoncera un usage excessif de force qui sera également en charge de l'opération de fraude aux élections qui auront comme résultat le passage de Martelly de la 4 ème place, après Manigat, Jude Clestin et Céant, à la 2ème. Puis au second tour, d'être sélectionné comme président.

Notez ausi, ironie de l'histoire, le même Mulet en 2010 menacera Préval de l'embarquer dans un avion en cas de refus d'obéir aux injonctions de la CI. Préval étant quelqu'un sur lequel l'intimidation marche, il a reculé et accepté le deal de la fraude aux élections  pour installer Martelly à la présidence.

 

Au lieu de faire une campagne nationale d’information afin d'expliquer son choix de cibler les criminels avec l'aide de la police et des services de renseignement - de sorte  d'éviter de frapper   sans discrimination tout un quartier-  Préval dit okay : que la Minustah fasse ses raids aveugles dans les quartiers pauvres. Il appuie la guerre de punition contre les pauvres.

Première erreur  fatale

qui restera un moment fort de l'alignement de Préval au camp duvaliériste. Pour la droite et l'extrême droite il fallait que Préval -dont le mandat précédent n'avait été marqué par aucun acte  de violence ou d'abus contre la population- porte sur ses mains le sang des innocents.

Tout comme eux. Après cette initiation, Préval pouvait être admis au club de la longue liste de ceux, à l'instar de  l'ex-Général Cédras, qui ont fait commettre des massacres.

Parenthèse

Cédras qui, d'après ses dires, aurait été poussé à terroriser les innocents en utilisant systématiquement les viols pour écraser la résistance au coup d'Etat de 1991.

Fin de la parenthèse

A partir de cette décision irresponsable, Préval se verra contraint, au fur et mesure de rentrer dans la logique politique  soicio/économique de la droite et de l'extrême droite. Du coup, il s’aliène sa base, ceux qui avaient voté pour lui en 2006. Et se place dans une position de dépendance qui le conduira plus tard, entre autres, à défendre les intérêts des patrons des sweatshops face à la demande légitime d’augmentation du salaire minimum de leurs ouvriers.

Que pouvait signifier pour le peuple haïtien la demande de l’amélioration de ses conditions de vie ?

- le développement de l’agriculture permettant plus d’emplois
- une meilleure justice permettant plus de sécurité
- éducation et santé pour tous ; 
salaire  minimum décent

Or, la préoccupation principale de Préval, son leit-motiv reste de construire des routes.

Oh ! Ce  n'est pas ce qu'on pourrait appeler un projet personnel, même s'il fait comme si c'était son hobby.

Il s'agit tout bonnement de suivre les recommandations du  FMI, qui veut des routes  pour les zones franches, pour les plantations de mango de son plan Collier,  et pour le commerce avec la RD. Aussi, la première route construite a été celle reliant Haïti à la RD. Route qui aura permis d’augmenter le trafic de la RD à Haïti.

Et, par conséquent, d'augmenter les exportations de la RD vers Haïti.

L'apologie  constante de la RD à laquelle a droit le lecteur  des fora haïtiens sur le web, couplée au dénigrement des Haïtiens, n'est pas le fait du hasard. Son objectif  étant de faire entrer dans la tête des Haïtiens à force de martèlement qu'il est tout à fait normal d'accepter de consommer les produits de la RD, vu que les Haïtiens seraient incapables -presque génétiquement- d'avoir leurs propres productions.

Sur ces fora, où d'ailleurs on évite de parler d'agriculture et d'économie, il est demandé, via différentes voix qui se relayent pour diffuser ce discours de soumisssion et de restavekisme, aux lecteurs de remercier la RD d'envahir Haïti de ses produits.

Est-ce que réellement c’est ce qu’attendait de Préval le peuple haïtien qui avait voté pour lui ?

Plus de produits de la RD vendus en Haïti ?
Certainement pas.
Par contre c’était précisément la demande des gens d’en haut, grands importateurs et, 
par ailleurs, de même que le  Boulos  de la "Sauvegarde nationale" actionnaires de nombreuses entreprises en RD.

Grâce à ce systême, les élites commerçantes verrouillent l'économie haïtienne. Elles gagnent sur tous les terrains. Elles obtiennent gratis ti chéri une belle route financée par l'Etat (le peuple) qui facilite leur commerce Les entreprises dans lesquelles elles ont investi en RD multiplient leur chiffre d'affaire. Elles revendent leurs produits sur le marché haïtien à des prix non concurrentiels.

Wouahoo ! Le jackpot !

Aussi, qui s'étonnera que les millionaires haïtiens soient les plus riches en millions des Caraïbes et que Haïti soit "le pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest" ?

Il n'y a pas de miracle : la misère rapporte.

 

A SUIVRE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents