Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les "fonds vautour" attaquent Puerto-Rico

Publié par siel sur 29 Juillet 2015, 11:02am

Catégories : #NUESTRA AMERICA

Les fonds vautour c'est une des inventions les plus dégeulasses du capitalisme.

Ils sont 34 à demander à l'île le remboursement de ses dettes.

Comment des gouvernements peuvent être aussi imprudents pour emprunter à des entreprisers qui ne sont ni plus ni moins que des usuriers ?

Ces entreprises acceptent de prêter à un pays, tout en sachant  petinemment que ses moyens ne lui permettront pas de rembourser.

D'abord elles se gavent sur les intérêts.

Puis, quand le pays ne peut plus faire face au paiement des intérêts, c'est le moment attendu pour dépecer l'Etat.

Il doit vendre le biens publics pour rembourser. Il doit couper dans ses dépenses sociales. Autrement dit laisser tomber les pauvres.

Ici, ces fonds vautourdemandent à Puerto-Rico, entre autres, de couper dans les dépenses d'éducation, de mettre à la porte les enseignants.

56% des enfants de Puerto-Rico vivent dans la pauvreté. Le gouvernement a déjà fermé 100 écoles.

 

Muy bien !

Les enseignants, leurs familles, elles vont survivre comment ?

Ces enfants iront -ou ?

Dans la rue. Dans des écoles privées pour les moins pauvres. Dans des écoles borlettes qui vont fleurir comme en Haïti (pour les mêmes raisons d'injonction du FMI de réduire les dépenses d'éducation) pour les familles qui arrivent encore à sortir la tête de l'eau.

Résultat des générations candidates à la délinquance, à l'émigration, au chômage.

Tout ce qu'il faut pour dé-développer un pays et le conduire sur le chemin de la ruine.

Les milliardaires, genre Soros qui a bati sa fortune sur ce genre de deals, se frottent les mains devant ce repas à venir de chair fraîche.

C'est pour cela que ces fonds d'investissement se nomment fonds vautour.

 

Les roses, notamment les plus redoutables aux visages d'ange, le couple Lamothe/Balmir-Villedrouin, étaient très tentés par ce genre d'investissements étrangers qui pillent un pays tout en remplissant les poches de son oligarchie. 

Voir le projet de "développement de l'Ile-à-Vache  qui semblerait avoir été programmée pour devenir une petite usine de transplantation d'organes. Sans aucun doute prometteuse parce que, vue la misère, il y aurait une queue encore plus longue que devant l'ambassade du Brésil,  pour vendre ses reins. Pour les autres organes, ce n'est pas les enfants de rue qui manquent...

 

Concernant l'Ile- à-Vaches, j'attire en passant votre attention sur cet article de Mme Thomas.

C'est quand même significatif que des duvaliéristes aient pratiqué le trafic de personnes humaines vers la RD, de sang, de cadavres vers les USA et que leurs rejetons puissent avoir l'idée de se faire du fric avec celui des organes.

A ces gens-là on ne peut pas reprocher un manque de constance dans l'infamie.

Espérons que ceux qui viendront les remplacer seront moins avides et cupides. Mais de ceci nous ne pouvons pas mettre notre mais au feu, tant les milieux politiques et économiques, jeunes et vieux confondus,  barbotent  dans un cloaque à l'image des rues des grandes villes d'Haïti. 

Voici un commentaire qui résume, en forçant à peine le trait,  la philosophie de ces fonds vautour :

 

 

 

 

Getting IMF minded economists to recommend a remedy for a borrowers economic problems is like getting a convicted child murderer to look after your neighbor's kids. They always say the same thing no matter what the problem - cut social spending, divest public assets, raise personal taxes, tax food and fresh air, cut business taxes, euthanize your elderly, render your children for lard and sell their organs for spare parts, revoke your laws on human bondage and sex slavery, and so on. That is why they call these funds vulture funds.

TRAD :
Demander à des économistes du FMI un remède pour faire face à des problèmes liés à des emprunts, ce serait comme demander à quelqu'un qui aurait assassiné un enfant de surveiller les enfants du voisin.
Quel que puisse être le problème, il disent la même chose: coupez les dépenses sociales, privatisez les biens de l'Etat, augmentez les impôts sur les revenus, sur la nourriture et sur l'air frais, diminuez les impôts sur les entreprises, euthanasiez les personnes âgées, dépecez vos enfants pour en faire de la graisse de cochon, vendez leurs organes comme pièces de rechange, abolissez vos lois contre l'esclavage humain et sexuel; et ainsi de suite.
C'est la raison pour laquelle ces fonds sont appelés fonds vautour.

a

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents