Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Après avoir adoubé Opont petit patapon, voici que les partis lui écrivent une lette ouverte...

Publié par siel sur 31 Août 2015, 09:01am

Catégories : #REFLEXIONS perso

Opont a déclaré publiquement qu'il avait participé à le triche organisée par le roi et la reine d'Haïti, les Clinton ainsi surnommés, pour installer M. Martelly - le président le plus intelligent que le roi d'Haïti dit avoir rencontré- .

M. Sauveur Pierre Etienne, patron de l'OPL et savant politologue de renommée internationale, avait déclaré qu'il porterait plainte contre Opont suite à ses déclarations admettant une fraude aux élections présidentielles passées.

Evidemment, comme prévu, -ce n'était pas difficile- M. Sauveur Pierre Etienne n'a non seulement pas porté plainte, mais son parti s'en est allé aux élections comme tous les autres, comme si de rien n'était.

Et pourtant, ce n'est pas rien d'aller aux élections avec un président du CEP qui avoue avoir participé à une fraude électorale.

Vous allez me dire que M. Sauveur Pierre Etienne est incohérent. Certes, il l'est. Mais le problème n'est pas là. Des politiciens incohérents, ça foisonne dans le monde et dans tous les pays.

Le fait est, que de  même que  l'ensemble des partis et hommes politiques, M. Pierre Etienne  l'a bouclé parce qu'il  ne pouvait pas aller à l'encontre d'un scénario écrit par la CI et exécuté par leurs agents intérimaires : les Haïtiens roses à la tèt kale.

 

 

 

Le parti des Haïtiens à la tèt kale  donné en tête aux élections parlementaires

Le parti des Haïtiens à la tèt kale donné en tête aux élections parlementaires

La Ci voulait des élections avec Opont parce qu'il avait montré auparavant sa grand flexibilité. Elle les a eu.

Et le résultat se trouve à la hauteur des espérances de la CI : désordre, magouilles, violences et Tèt kale, Vérité, Bouclier et AAA en poles positions.

C'est tout ce qu'elle demandait : le renouvellement du personnel de leurs agents intérimaires. Belle trouvaille que ces agents intérimaires. Avec ou sans élections ils sont choisis d'office.

La lettre ouverte des partis arrive dans un monde déjà trop vieux. Et ils le savent. Ils essaient de sauver le peu qu'il leur reste de leur honneur.

Ces gens là parlent de tort, alors même qu'il s'agit de collaboration à un méfait. Ils n'ont pas "abaissé leurs standards", mais poursuivi "rosement" leur politique de "baisser de pantalon" devant la CI.

Ils savent parfaitement  qu'ils se sont pieds et poings livrés au bon vouloir de la CI. parce qu'ayant accepté tous les dysfonctionnements : la Minustah, les attaques criminelles contre les pauvres de Cité Soleil, les abus sexuels , les bordels de petits enfants, le choléra et autres manifestations de rétablissement de la paix par la même Minustah.

Ils ont accepté la délinquance administrative et financière de Martelly/ Lamothe/Sanon/ Balmir-Villedrouin et associés pendant 4 ans, la dénationalisation des Dominicains d'ascendance haïtienne et leur déportation...

Et même la sécurisation des camionneurs de la RD par la police nationale haïtienne,  pour cause de livraison de pièces au sweatshop de Caracol, alors même que la police dominicaine rançonne, maltraite les Haïtiens.

Tous ces partis n'ont aucune marge de maneuvre. Ils se sont enterrés vivants. Et leur lettre n'ira pas plus loin que la publication dans la presse.

 

 

 

Reste un minime espoir, celui de la stratégie d'union de tous contre les Tèt Kale, Verité, Bouclier, AAA et le reste des associés en "bandi legal". 

Comme en France, gauche et droite ont élu Chrirac pour barrer la route au parti d'extrême droite, le FN, dont le candidat était Le Pen.

Cependant, les politiciens et intellectuels haïtiens qui ont montré tout au long de ces 4 années de tèt kaleisme, leur incapacité à ne pas se plier aux diktat de la CI - parce qu'il est clair que sans l'appui de la CI, les tèt kale auraient dégagé depuis longtemps-  seront-ils capables de résister aux avantages pécuniers procurés par la soumission volontaire ?

Autre interrogation : après avoir compris, grâce aux textes de nombreux contributeurs, la relation entre les "lettrés" appartenant au monde des supérieurs aux commandes et le peuple des descendants des Marrons de la liberté, les inférieurs, pendant ces 200 ans et plus d'existence d'Haïti, on est amené  légitimement à douter de leur bonne foi.

Et à se demander si leur opposition ne serait qu'une forme de collaboration cachée ?

Comme le suggère l'auteur de ce texte : Haïti n'aurait-elle pas besoin d'une autre élite  formée au respect de sa population et à la conscience d'un destin collectif ? 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents