Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Navarro veut convaincre les chrétiens que sa loi nazie de dénationalisation rétroactive à 1929, est bonne et juste

Publié par siel sur 8 Août 2015, 14:53pm

Catégories : #AYITI-RD relations

Navarro, comme tous les gars du PLD, ment tout bonnement.

Il continue à propager la fable que le monde entier leur refuse le droit de réguler leur immigration, win, win, les Bahamas le font, les Canadiens aussi, etc.

Mais bon dieu de bon sang de bonsoir, officilels de la RD, arrêtez de détourner le sujet.

Le monde entier connait le dossier. Le monde entier sait également le traitement  dégeulasse que vous avez réservé aux Haïtiens dans les bateyes avec la complicité des autorités haïtiennes.

Pas la peine de jouer à l'ange. Il vaudrait mieux se focaliser sur le sujet.

On parle de dénationalisation rétroactive à 1929. Et vous, vous acharnez à détourner le sujet  sur les émigrés illégaux que, d'ailleurs , vous n'avez jamais cessé de renvoyer en Haïti, séisme ou pas, ou bien de faire venir quand cela vous arrangeait;

Comme Fernandez pour la construction de son métro qui ne lui a pas coûté aussi cher que cela aurait dû, grâce à la force de travail bon marché et non déclarée haïtienne.

Exploitation et hypocrisie.

 

Navarro demande à des chrétiens, de cautionner la loi de dénationalisation.

L'argumentaire de Navarro flirte avec l'idée que ces travailleurs haïtiens, en transit  dans les bateyes depuis 1929,  sont, en quelque sorte, des non-humains.

Comme en d'autres temps il aurait pu leur demander d'approuver le génocide des Indiens et l'esclavage des Africains au nom du fait que que les uns et les autres n'étaient pointconsidérés comme des humains.

Navarro arrivera-t- il à convaincre les pasteurs que les Haïtiens qui vivent dans les bateyes depuis 1929, n'ont pas d'existence légale parce qu'ils ne seraient pas des êtres humains mais plutôt des bêtes de somme ? 

Et qu'il serait donc tout à fait naturel pour des chrétiens d'accepter que ces bêtes de somme , ces travailleurs vendus à la RD par Haïti pour couper la canne, puissent être déchus de leur ntaionalité  dominicaine et qu'en tant que non-être humains ils n'aient pas accès à la nationalité dominicaine ?

Leur fable, au PLD est simple : d'un côté il y a les bons : la RD, de l'autre les méchants : Haïti.

Donc les officiels, tels Fernandez, Navarro , se la jouent  : nous les Dominicains we are the good guys. The Haïtians are the bad one.

Ainsi se résume leur propagande pour laquelle il dépense une  petite fortune en lobbying. Sans compter les nombreux voyages de Navarro pour expliquer à la terre entière que dénationaliser des gens  comme l'a fait Hitler, c'est bien.

Leur propagande,  donc, consiste à :

A- camoufler la dénationalisation rétroactive à 1929.

 Sujet tabou comme ici  ou  dans le laïus de Fernandez sur un supposé complot international contre son pays

B- vanter la générosité de la RD envers les Haïtiens.

Autre sujet tabou, le fait qu'Haïti soit leur deuxième partenaire économique. A entendre ces officiels de la RD, on croirait qu'ils nourrissent Haïti gratuitement. Et les contrats post séismes accordés aux entreprises dominicaines.

C- se faire passer pour des victimes, alors qu'ils ont été tellement généreux avec les Haïtiens après le séisme. Comme Fernandez, maintenant, Navarro ajoute au dossier de régularisation leur aide après le séisme.

Les Dominiciains ont-il oublié qu'Haïti était venue à leur secours après que leur propre pays ait été frappé par un tremblement de terre ?

 

Navarro devrait arrêter de prendre la terre entière à témoin de la mauvaise foi et des  mensonges de la RD.

Persister  à faire passer pour vérités des mensonges ne va arranger son cas.

Le gouvernement de la RD devrait contrôler son immigrration en commençant par punir les patrons qui emploient des illégaux.

Ensuite, ce même gouvernement devrait reconnaître l'iniquité et l'inhumanité de sa loi de dénationalistion rétroactive de 1929.

A partir de cela, tout est possible. Et le nouveau gouvernement  haïtien qui n'aura pas comme les tèt kale été financé par la RD et qui ne sera pas rempli à craquer de fils de duvaliéristes, sera à même de régler cette crise avec la RD promptement. 

Cela dépendra aussi des résultats des élections en RD. Si Fernandez et non Medina est élu. Si tous deux appartiennent au même parti, ils n'ont pas tout à fait la même approche des relations avec Haïti. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents