Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Pourquoi la CI, plaide pour un parlement bourré de"bandit légal" ?

Publié par siel sur 3 Septembre 2015, 11:18am

Catégories : #REFLEXIONS perso

Gary Bodeau, candidat à la députation de Delmas.

Gary Bodeau, candidat à la députation de Delmas.

J'ai lu qu'un certain M. Gary Bodeau était arrivé en tête pour le poste de député de Delmas.

J'ai lu également que ce Gary Bodeau serait accusé d'avoir frappé le père Jean-Juste avec une serviette contenant des roches, lors de l'enterrement de M. Roche (sans jeu de mots)

L'information est-elle exacte ?

Vérifiable ?

En tous les cas, ce ne serait ni surprenant, ni impossible, vu le désordre et la violence aveugle des gnbistes après l'éviction d'Aristide.

Il ne faut pas oublier qu'un des zentellectuels de renommée internationale, devenu  chef de cabinet du minstre de la Culture de l'époque, une certaine Magalie Denis, n'avait pas hésité à donner des coups de pieds aux employés de la TNH, selon leurs propres témoignages, pour cause d'appartenance au mouvement lavalas.

 

Si une personnalité du monde de la culture peut se laisser aller à un tel comportement, on peut imaginer ce que d'autres moins "civilisés" seraient capables de  faire...

Lavalas a écrit un Livre Blanc, considéré comme son programme politique. Il faudra que quelqu'un aujourd'hui, ou dans x années, écrive le Livre Noir des Gnbistes qui racontera leurs actions.

Pour ce faire, il lui faudrait  aller à la source  et s'entretenir avec  deux personnages clefs de cette époque : Guy Philippe et Stanley Lucas.

Mais la source acceptera t-elle de parler ?

 

Pour revenir à la question du titre : Pourquoi la CI, plaide pour un parlement bourré de"bandit légal" ?

Il n'existe pas 25 000 réponses.

C'est comme demander pourquoi la CI a sélectionné Martelly comme président  de la première république Noire au monde ?

Dans les deux cas, il s'agit d'avoir les moins formés, les plus corrompus,  les plus violents, susceptibles de ne pas faire obstacle à son projet de recolonisation d'Haïti, clairement et sans ambages expliqué dans le plan Collier, du nom du Monsieur qui l'a pondu.

Pour que l'option "bandit legal" ne soit pas trop évidente, on glisse dans le paquet, un Manigat, un Benoit, comme cela a été fait  après l'éviction de Lamothe.

 

A ce propos, cette éviction de Lamothe me semble jusqu'à présent un mystère. Aucun politologue diplômé ou analyste haïtien ne m'a offert quelque clefs pour la comprendre - pour la bonne raison qu'aucun d'eux ne s'est penché sur le cas.

Lamothe semblait pourtant bien servir les intérêts de  la CI, avec son "Haïti is open  for business", ses "tôles rouges" et tous ses autres leurres servant à camoufler l'emprise des intérêts étrangers sur l'économie haïtienne qui marchaient fort bien.

Alors, pourquoi la CI l'a éjecté ? Certains disent que c'est `parce qu'il était mêlé à trop d'affaires louches. Ce qui me parait sujet à caution, puisque, au contraire, la CI privilégie ce type d'interlocuteurs sur lesquels ils ont des moyens de pression.

Petite invitation à l'ambassade US : "Nous avons les moyens de vous faire chanter". Et, hop! Tout le monde rentre dans les rangs. Disparèt pran yo, comme disent les Antillais.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents