Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


"Traiter son prochain de con n'est pas un outrage, mais un diagnostic." Frédéric Dard

Publié par siel sur 8 Septembre 2015, 10:21am

Catégories : #REFLEXIONS perso

Sources : http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeCons

Sources : http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeCons

Le manque de sérieux de la classe moyenne haïtienne

Sur ce blog, je publie depuis 2006, une quantité d'articles sur la situation politique, économique, sociale d'Haïti.

Des articles également sur l'agriculture, sur des stratégies pour produire de l'électricité à partir du soleil, du vent, de l'eau, pour améliorer la qualité et la distribution de l'eau, pour créer des petites industries, pour promouvoir l'industrie du tourisme. 

Des articles sur l'histoire du pays, sur les ONG, sur le rôle des Clinton en Haïti.

Des articles écrits indifféremment par des Blancs et des Noirs.

Des articles approfondis, documentés.

Peu de personnes les commentent, y apportent leur  grain de sel pour enrichir le propos ou le contredire.

Et, s'il se trouve qu'un article décrive l'état lamentable d'Haïti soit écrit par un journaliste Blanc, ils réagissent en disant que le Blanc ne comprend rien, qu'il est payé pour salir Haïti... Etc. Dans ces cas là, on lui met un nouveau costume et  il devient un mauvais Blanc.

Il aura suffi que j'écrive quelques lignes dans lesquelles je qualifie  le dîner en blanc de  dîner de cons  pour qu'une escadrille de cons se manifeste. 

 

Ce qui veut dire ?

Que quand on aborde des questions sérieuses qui engagent le présent et l'avenir d'un pays et de sa population, ça ne leur fait ni chaud ni froid.

Il s'agit du sort de gens non seulement pauvres mais Noirs.

La corruption, le grangou klorox, les violences, les abus sexuels, les assassinats d'Haïtiens en RD, les laissent indifférents.

Par contre, voici t'y pas qu'on touche à ce qu'ils appellent leur droit au plaisir et que je nomme leur droit à être con, et les voila atteints au plus profond de leur être.

 

C'est surprenant ?

Pas du tout.  Une simple radiographie de l'état d'aliénation de ces gens-là. C'est connu et archi connu. Tant de livres ont traité de la question. A commencer par notre cher Frantz Fanon, notre non moins cher Jacques Roumain, Ralph Trouillot et bien d'autres. Juste une confirmation de plus.

Comique ?

Oui. Plutôt dérisoire.

Mais aussi triste.

On ne peut pas ne pas être attristé - pas outragé, pas en colère, juste triste-  par un tel niveau d'abrutissement. 

Les quatre ans de l'équipe des roses au pouvoir semblent avoir aggravé le cas. 

C'est comme si tous ces gens avaient subi une opération et de baisser de pantalons et d'élimination de leurs neurones et synapses.

On comprend pourquoi c'est  Martelly qui a été sélectionné par la CI - et pas Mme Manigat, ni Jude Célestin tous deux pourtant plutôt de droite-  et pourquoi toutes les insanités du chef des bandi legal plaisent à la classe moyenne haïtienne qui se retrouvent en pays connu. 

C'est carrément quatre (4) années de  "prendre son plaisir", de dîner en blanc qui leur ont été offertes !

Une classe moyenne et une élite connes, ne peuvent qu'être ravies d'avoir quelqu'un qui les représente comme chef d'escadrille.

Funeste constat, parce que ces réactions épidermiques révèlent que "Traiter son prochain de con n'est pas un outrage, mais un diagnostic." comme dit le blan fransè, M. Fréderic Dard. Oups ! Un mauvais Blanc.

 

 

 

Commenter cet article

A
Ki vrè rezon dine con an? Nou pa konnen. Bravo sèlman m ka di. Elsie fèm Santi gen Fanm kap panse, gen fanm kap reflechi toujou.Bravo pou ide sa yo ou pataje sou blog ou a avek nou.<br /> Analiz ou yo pèmèt nou konprann Jwèt Foli diktatè ak Jwèt rasis ke yon bann eksplwatè, volè, sanginè, machann peyi, tyoul, restavek kolon nwa ak kolon blan ap jwe ak vi yon pèp ki poko nève tout bon vre, paske pèp la poko ka wè klè ke se sèl leve kanpe ki pou wete ditijan sa yo nan figi moun.<br /> Restavek blan mannan abiye yo an blan paske yo resevwa lòd pou sa fèt. Dine con an, sa sa vle di?: envite yo se yon bann egare?yon bann maryonèt, yon bann woulem debò, yon bann moun sòt? ou byen yon bann zenyè, ak zenyèz, ke yo rele yo zentèlektyèl? Men, pifò se sèvèl wòwòt. Si se manti m fè di m. Yon bann moun abiye yo an blan , poutan kè yo sal ak labou kòripsyon, yo san Diyite ni pèsonalite, San sansibilite. Menm lanati gen pou faché kont yo, paske nan Peyi Dayiti gen twòp mizè, Epi yon bann San nanm ap fè sanblan ke yo se blan , Kom si abiye an blan se yon bagay, yo menm bliye si ou ka abiye nenpòt ki bagay an blan. A la traka papa. Si moun sa yo pat gentan achte pifò nan près la, pèp la tap gentan reaji fas ak Konplo sa a ki sou do l la wi. Gen de imaj ou pibliye nan moman pèp grangou, pep nan mizè, se la gè ou mande pèp souvren. Se domaj Près la bèbè, pres la avèg, près la byen touche, Donk yo vi n konplis tou. Konbyen ki te nan dine kon an? Gen moun ki di se yon dine mistik ki mache ak kanaval mistik ki te fèt la, kote plis pase 17 moun te mouri nan jounen kanaval sakrifis. Donk kòm nou pa kapab lite ak blan mannan ki pran peyi a an notaj, e Dirijan Sa Yo Se mechan Yo ye, se kriminel yo, alòs si n pa parèt pou nou di non, Konplo pou disparèt pep la ap pase, Konplo ki pou fini ak peyi sa a, peyi zansèt nou yo ap pase. An nou mobilize chak jou pou n kraze plan ènmi an. Yo divize n pou yo ka dirije n, e se pa moun ki kòwonpi yo pase. Peyi n se pou nou. Yo Pran Pòz Yo bliye, pa kite pèp la move paske pèp pa janm pèdi batay , Day ki sa l genyen pou l pèdi?
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents