Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Après la tuerie dans une université de l'Oregon, l'armée US tue malades et personnel médical en Afghanistan

Publié par siel sur 5 Octobre 2015, 09:26am

Catégories : #REFLEXIONS perso

.Est-ce qu'il y a un rapport entre la violence à l'intérieur des USA et celle que son armée distribue à tirs continus à travers le monde ?

Instinctivement je penserais que oui.

Voici un pays qui s'est fait sur le génocide des populations natives et sur la traite des Africains.

Un pays qui a exporté sa culture du racisme, de la violence, du crime  à travers son cinéma dans le monde entier.

Et non seulement l'a exporté mais l'a imposé comme valeurs universelles.

Partout les spectateurs ont applaudi à la victoire du gentil et valeureux cowboy contre le rusé et diabolique indien  dans les western. 

Il était - est encore ?- admis que le devoir  du bon américain était de tuer, d'exterminer tous ceux que, selon sa propre logique intéressée, il considérait - considère ?-comme des ennemis.

Ainsi soit-il.

 

Telle était  -est ?- la mission donnée par dieu à un pays d'exception.

Le jeune homme qui a abatttu les étudiants était en mission. 

Tout comme les militaires US en Afghanistan, en Irak, en Bosnie, au Congo, au Guatemala, au Nicaragua, à Grenade, en Haïti, en RD....Etc.

Le mal est partout. Au coin de la rue, dans la fac, comme dans l'hôpital de Médecins sans Frontières en Afghanistan. 

Malades, vieillards, enfants, civils, ne peuvent être innocents.

Parce que vivants dans des pays, dans des quartiers jugés démoniaques, ils sont frappés du nourrisson au vieillard  à l'encre indélébile du signe de satan.

Dieu reconnaîtra les siens.

En attendant, la mission du pays d'exception est d'extirper le mal.

L'exorcisme  cest bien pour les religieux.

Mais rien ne vaut un bon Hiroshima. 

Ou, à défaut, quelques bombes, quelques drônes mal ciblés et pan dans la gueule.

Eh, oh, pardon ! On ne l'a pas fait exprès.

Dommage collatéral ces 22 morts de l'hôpital.

On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, vous diront-ils.

Que  valent 22 morts face à la lutte pour la victoire du bien contre le mal !

 

Les héros US qui sacrifient leur vie dans ce combat contre le démon partout sur la planète, ont eu un petit moment de fatigue, une défaillance.

Il faut les comprendre et les remercier pour ce sacrifice qu'ils font en se dédiant à assumer le rôle de gardiens du bien pour le monde entier.

Après tout, ce ne sont que quelques innocents qui payent pour des coupables dont le nombre est infini et s'accroit sans cesse.

Que seraient les  USA  sans ennemis ? Sans dollars ?

Dunque le pays doit les fabriquer sans cesse.

Et ses ennemis et ses dollars.

Le jeune homme de l'Oregon, lui, a fabriqué ses ennemis, les ennemis selon lui des USA.

En tous les cas pour Médecins  sans frontières - qui avait eu quelques frictions avec l'armée us lors du séisme en Haïti avec le problème de l'aéroport fermé par ces forces à leurs avions apportant l'aide humanitaire- "l'erreur" US est assimilable à un crime de guerre.

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents