Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


HAÏTI : Elections inconstitutionnelles ou l’assassinat moral planifié de la jeunesse haïtienne - Par Lis Bell

Publié par Lis Bell sur 18 Octobre 2015, 14:39pm

Catégories : #L. Bell chroniques

HAÏTI : Elections inconstitutionnelles ou l’assassinat moral planifié de la jeunesse haïtienne - Par Lis Bell
HAÏTI : Elections inconstitutionnelles ou l’assassinat moral planifié de la jeunesse haïtienne - Par Lis Bell
HAÏTI : Elections inconstitutionnelles ou l’assassinat moral planifié de la jeunesse haïtienne - Par Lis Bell
 
L’article 52-1 de la Charte fondamentale fixe deux obligations majeures à chaque citoyen-citoyenne : d’abord de respecter la Constitution, ensuite d’observer les lois du pays. A l’évidence, voter demeure un devoir civique. Mais peut-on comme citoyen, citoyenne se faire complice de la violation de la Constitution quand les opérations de vote sont réalisées par un organe inconstitutionnel ? En effet, depuis 1987, il est prévu dans la Loi-mère, un Conseil Electoral Permanent pour les élections, mais jamais mis en place à ce jour. Un exemple anti-citoyen d’incohérence à la jeunesse.
 
En 2015, le président du Conseil électoral Provisoire illégal, a déclaré, que les résultats des élections publiés en 2010, n’étaient pas ceux du Conseil Provisoire d’alors. Le Club de Madrid n’a pas réagi, encore moins l’ONU, les USA et l’Union Européenne, tous coachs attitrés des élections en Haïti. Le président du CEP est maintenu à son poste. 2e exemple anti-citoyen d’impunité et d’irresponsabilité à la jeunesse.
 
Au sein du CEP inconstitutionnel nous retrouvons des profils de syndicaliste, d’homme d’église, de journaliste, d’ex-ministre, de militants de droits humains. Sur la liste des candidats brillent des entrepreneurs, des hommes de loi, des pasteurs, des journalistes, voire un vice-recteur d’université qui vont se plonger dans le bassin de l’Inconstitutionnalité ce 25 octobre, sans réaliser qu’après, ils ne pourront pas changer de vêtement, privant la jeunesse de modèles de citoyenneté intégrale ; et surtout, la livrant aux caprices de pays dits amis d’Haïti, sans principes justement quand il s’agit d’Haïti.
 
Aucun des candidats n’a accompli le geste minimum de signer une déclaration d’engagement affirmant sa détermination à œuvrer pour l’établissement du Conseil Electoral Permanent Constitutionnel. 3e exemple anti-citoyen de faux modèles à la jeunesse haïtienne
 
Sans doute, l’immoralité de la traite et de l’esclavage a laissé des séquelles profondes chez les élites des  trois Etats-membres permanents et influents du Conseil de Sécurité de l’ONU, comme Les Etats-Unis d’Amérique, la France et la Grande-Bretagne. C’est donc sans état d’âme qu’elles confient la sécurité des élections du 25 octobre à la MINUSTAH, initiatrice en Haïti, d’une guerre bactériologique de basse intensité appelée choléra, ayant déjà tué 9000 Haïtiens-Haïtiennes et infecté plus de 700 000.
 
Enfoncée dans une sous-humanité chronique, la MINUSTAH n’a jamais reconnu ses torts ni constitué dans ce pays montagneux, une flotte d’hélicoptères de secours au service des communautés reculées pour venir en aide aux infectés-es. Habituée donc à faire mourir ou à regarder mourir, la MINUSTAH sans doute fera bien son travail, ce 25 octobre… dans la rue comme au centre de tabulation, comme du temps de son ex-représentant Edmond Mullet qui est allé jusqu'à menacer d’exil, un chef d’Etat haïtien ! 4E exemple anti-citoyen d’injustice et de répression des puissants de l’Internationale à la jeunesse haïtienne.
 
Que veulent-ils donc laisser à notre jeunesse majoritaire dans cette population de 11 millions d’Habitants ? Un pays sans boussole constitutionnelle ? Sans moralité ? Sans intégrité ?  Sans modèle ? Sans élites à imiter ?
 
Transformer cette ressource humaine d’avenir en scolarisés sans caractère, bluffeurs comme les aînés, sans attachement patriotique, sans idéal, donc vulnérables et manipulables à souhait et constituant un grand réservoir de soumis et d’obéissants, sans cesse humiliés et sans fierté nationale. c’est bien le dessein visé. 
 
Jusqu’en 2015, un président français fait semblant d’ignorer le nom du Fondateur de la Patrie Haïtienne et le nomme JACQUES DESSALINES. Que dirait un Français si un Haïtien appelait Jeanne d’Arc, Jeannette d’Arc  ? Alors que de jeunes Américains chantent avec fierté GOD BLESS AMERICA, nos jeunes Haïtiens devraient-ils enlever de leur mémoire, la Dessalinienne ?
 
En 1776, les Pères de l’Indépendance américaine, avec beaucoup de mérite, ont arraché leur indépendance à l’Angleterre. Cependant, ils étaient bien en retard sur leur humanité car ils avaient exclu de cette indépendance, les personnes au teint foncé en les maintenant comme esclaves sur leurs plantations jusqu’en 1865.
 
En 1804, le Père de l’Indépendance haïtienne, en chassant les colons français, était bien en avance sur son humanité car il avait accordé la pleine nationalité haïtienne à des personnes au teint clair, des Européens Polonais qui l’avaient aidé à combattre la sous-humanité des Européens français esclavagistes. Mieux encore, il transformait Haïti en une terre promise en offrant la liberté à tout esclave qui foulait le sol haïtien.
 
HAÏTI fait donc partie de la GRANDE HISTOIRE HUMAINE,
 
En ce 17 octobre 2015, jour marquant l’assassinat physique de l’Empereur, nous protestons contre cet assassinat moral planifié de la jeunesse haïtienne par des pays dits amis d’Haïti en accord avec des irresponsables locaux.  Cependant, envers et contre tous, Haïti, Premier Etat Indépendant Sans Esclave des Amériques retrouvera son Destin, celui de Faire l’Histoire !
 
Au nom de Jean-Jacques Dessalines !
 
Lis Bell
Citoyenne
17 octobre 2015

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents