Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Haïti Sentinel. La Banque Mondiale a déjà son plan minier au parlement

Publié par Haïti Sentinel sur 26 Octobre 2015, 10:43am

Catégories : #AYITI ACTUALITES

Que pouvons-nous ajouter qui n'a pas été déjà  dit ?

Oui, les magouilles qui ont conduit à la sélection de Martelly par le roi et la reine d'Haïti, à l'absence d'élections pendant quatre ans, à l'enterrement du Parlement et à un président fantôche gouvernant par décrets  avaient pour objectif de vassaliser la classe politique haïtienne afin de la soumettre aux intérêts étrangers.

Malheureusement, les Haïtiens totalement lesivés par la propagande rose orchestrée par la CI, n'ont pas été capables de prendre la mesure de cette offensive  porgrammée contre leur souverainetée.

D'autres, nous le savons, en ont été les complices en échange de faveurs en dollars , en services et en protection d'éventuelles poursuites judiciaires qui leur pendent au nez.

Il y a un bout de temps que le  Global Justice Clinic at the NYU School of Law, alerte la soicété haïtienne sur la composante de ce plan minier concocté par la BM. Et dénonce le fait que ceux qui ont rédigé ce paln refusent detenir compte des observations  et des critiques des Haïtiens.

Ne vous avais-je pas dit, encore une fois sans savoir que ce plan minier était déjà présenté au parlement, que si le candidat Jude Célestin qui a la faveur de l'international c'est que la CI sait qu'il est prêt à apposer sans conditions sa signature sur ce plan.  A partir d'une appobation des parlementaires.

D'où les fraudes du 9 août afin d'assurer une majorité aux Tèt kale, Vérité, Bouclier.

D'où le satisfecit donné par l'ensemble de la CI et ses institutions au déroulement de ce désordre organisé qui devrait leur permettre d'atteindre leur objectif qui est de s'approprier les ressources minières du pays.

 

J'avoue ne pas comprendre et être désemparée par rapport au fait que les intellectuels de ce pays, les économistes se désintéressent totalement de cette question. Comme si, eux également tombaient dans le piège de la focalisation sur Martelly et ses  bandits légaux, qui je le répète, ne sont que des agents intérimaires de la CI.

Il est clair qu'en refusant d'appréhender les racines d'un problème, on est assuré de ne pas le résoudre; et de poursuivre avec complaisance l'éternelle complainte sur l'incapacité des Haïtiens à se gouverner.

Le mépris par les Haïtiens d'eux-mêmes et de leurs dirigeants - parfois avec raison- fait l'affaire de la CI qui encourage, via les media, ce comportement puéril,  qui lui offre l'opportunité  de dominer l'espace politique, juridique, policier et économique d'Haïti.

La population haïtienne si elle comprend confusément qu'elle se fait flouer, n'a pas les moyens intellectuels et financiers d'organiser une rispote.

Ceux qui pourraient créer un think tank pour proposer une alternative à cette politique délibérée de pillage du pays, sont aux abonnés absents ou physiquement hors du pays.  Ne s'y intéressant que pour vérifier, via les informations, que c'est bien un cas perdu. Mais refusant de mouiller leur chemise pour un pays où comme ils le disent, leurs opinions et leurs actions pourraient provoquer leur mort ou disparition. 

Les autres, la petite minorité de diplômés restés sur place,sont devenus des collabos uniquement préoccupés par le maintien de leur train de vie.

Au moment où partout dans le monde, les populations  s'élèvent contre les plans miniers de la BM et leurs conséquences sur leur environnement, allant parfois jusqu'à trainer en justice des compagnies minières, les Haïtiens s'apprêtent à se livrer pieds et poings liés à ces mêmes compagnies minières.

 

Je suis stupéfaite de voir à quel point les élites de cette société sont sclérosées et se désintéressent des grands débats qui présentement agitent les pays occidentaux et ceux du Sud. Ne tirant rien d'expériences déjà menées en d'autres lieux.

Le conservatisme, quasi-pathologique de ces élites, leur acharnement à se cramponner au statu quo, a conduit le pays dans des conflits incessants, non nécessaires.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents