Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Pourquoi serait-ce aux Haïtiens de se déplacer en RD ?

Publié par siel sur 13 Octobre 2015, 18:46pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

Il paraît que, bien que la RD ait porté le dossier de l'interdiction d'entrée par voie terrestre de 23 de ses produits en Haïti devant l'OMC, les roses tèt kale, ont accepté de se rendre en RD.

Sur le net des Haïtiens se demandent pourquoi serait-ce au gouvernement haïtien de faire le déplacement en RD.

D'abord comme la réunion a été faite à la demande de Martelly, c'est à lui de se déplacer. Logique.

Ensuite, le chef des roses peut difficilement ne peut pas plier devant les autorités du PLD (parti au pouvoir présidé par Leonel Fernandez) étant donné ses trafics d'argent connus avec le sénateur Bautista.

Les mecs de l'autre côté de la frontière peuvent lui dire  : si tu n'obéis pas, on va ressortir ton dossier. Ce qui avouons-le en période d'élections pourrait faire mal au candidat rose des roses.

Parce que les histoires de Martelly, de sa famille  et de son klan, à partir de sa sélection par le roi et la reine d'Haïti et tout au long de son régime, sont entâchées de magouilles diverses et variées dans tous les coins et recoins. Nous en avons narrées quelques-unes dans la catégorie de ce blog intitulée : Haïti rose/raket.

La dernière en date étant le décret pris pour faire de la Côte des Arcadins un périmètre qu'il souhaite privatiser et en faire une réserve pour  son klan et les étrangers associés à ses magouilles. Décret qui, on l'espère, sera annulé par le prochain gouvernement.

Sauf si, bien évidemment la CI et les Haïtiens soumis à leur diktat, décidaient de redonner un mandat aux roses. Ce qui n'est pas à écarter, vu le poids des intérêts étrangers  défendus par une équipe de corrompus bien financés et armés, en Haïti.

 

Quant à la question de l'interdiction des produits par voie terrestre,  Haïti Sentinel,  à partir du fameux mémo tèt kale, avait émis l'hypothèse  qu'il s'agirait  ni plues ni moins d'un deal entre les roses et les commerçants de l'import qui financent la campagne de l'agriculteur Jovenel Moïse, dont l'entreprise est subventionnée déjà par l'Etat haïtien.

Dans le Nouvelliste, les hommes d'affaires haïtiens se montrent surpris de cette initiative de Martelly, qui aurait lui-même suscité la rencontre. 

Il serait  du domaine du possible- vu son fonctionnement-  que Martelly soit pris entre deux feux. Celui de son alliance avec le PLD, via les arrangements financiers avec Bautista, et celui d'un autre arrangement avec les familles haïtiennes de l'import-export.

Je soumets à votre discernement cette analyse faite par un des commentateurs de l'article :

Un certain nationalisme, ravivé par la dimension raciste de l 'arrêt 168-13, pousse certaines composantes de la société haitienne à applaudir des deux mains les dernières mesures relatives à l' interdiction d' entrée par voie terrestre de 23 produits dominicains sur le territoire haitien. L' argumentaire développé par le ministre des Finances évoque le souci d'ajuster à la hausse les recettes fiscales et entre autres l'intensification du Controle de qualité....Mais cela tient-il vraiment au souci d augmenter les recettes internes, vu l incertitude planant surla composante externe de l 'appui au budget de 122.6 milliards de gourdes, composante externe réduite de 20%
Du point de vue macro économique, la réduction de flux de biens de consommation en provenance du pays voisin induit une diminution de l 'offre globale. Qui pis est, l' élasticité de l' offre locale haitienne, c' est- à-dire la capacité de l' appareil productif haitien de répondre à cette diminution de biens et matières premières, sur le court et même moyen terme est très faible pour ne pas dire nulle.
D autre part, les puissants monopoles haïtiens, impliqués dans l' import-export ne se sont jamais astreints au respect de leurs redevances fiscales... Ces puissants monopoles ont toujours oeuvré dans :
1)La falsification du Connaissement et du "Bill of Lading"
2)Le refus systématique de payer un bordereau supplémentaire (BS)
3)Les traffics d influence et la corruption permettant le soudoiement des agents douaniers et portuaires.
Ceci étant dit, ces mesures loin de produire un ajustement à la hausse des recettes internes, seront génératrices d' inflation dont le consommateur final haitien fera les frais. Le niveau général des prix est passé de 6.3% en Juin 2015 à 10.4% en Septembre 2015.
Mais lorsque l'on considère la main mise du pouvoir Martelly sur les ressources financières et matérielles de L'Etat pour financer la campagne électorale de Jovenel Moise, cette décision du ministère des Finances ne vise t-elle pas à récompenser les puissants Monopoles du Port Lafito qui ont investi des millions de dollars dans le financement dans la campagne électorale du Poulain de Michel Martelly ?
Les résultats de cette rencontre sont biaisés à l'avance, lorsque le pouvoir actuel ne peut aucunement rendre compte à la nation de la situation des contrats de plus de 350 millions de dollards signés par JeanMax Bellerive et Laurent Lamothe avec la firme dominicaine ROFFI DU SENATEUR BAUTISTA DANS LE CADRE DE LA RECONSTRUCTION DU PARLEMENT ET DAUTRES OUVRAGES PUBLICS TELS LE PALAIS DES MINISTERES ET AUTRES. Ce gouvernement Corrompu ne peut développer aucune diplomatie commerciale sérieuse.

Merci d apprécier mon humble contribution au Forum. La question dominicaine suscite beaucoup de passions et il est triste de constater que le gouvernement haïtien n'a ni l'intelligence politique ni la volonté de comprendre le double jeu de L' Etat dominicain;
1) Ils acceptent de rencontrer Martelly à Barahona mais depuis le 29 Septembre ils ont saisi la Commission des marchés de l' organisation Mondiale du Commerce et déposé une plainte contre HAITI
D 'où l' importance d' avoir un gouvernement et des élus légitimes pour restaurer l' Image d Haiti et articuler la question haïtiano- dominicaine autour de 5 points essentiels :
a) La question migratoire : la réglementation du statut et le respect des droits des travailleurs haitiens en République Dominicaine
b) Le Commerce Légal : pourquoi certains produits haitiens ne peuvent être vendus en République Dominicaine : Bière Prestige Barbancourt et autres
c) La Contrebande entretenue des 2 cotés de l'île
d) Une évaluation du PNRE et le retrait de l'arrêt 168-13
e) La question de l'eau, des barrages et des cours d 'eau transfrontaliers qui occasionnera très bientôt une crise des ressources en eau alimentant l'Artibonite, par exemple, qui prend sa source dans le Cibao Central en RD.
Vous comprendrez sur cette base tout l'enjeu des élections en Haiti actuellement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents