Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Haïti - FLASH : Verdict du BCEN, Jovenel Moïse, le Core Group, le Club de Madrid, l'OEA, la Minustah restent dans la course...

Publié par siel sur 24 Novembre 2015, 20:10pm

Catégories : #REFLEXIONS perso

Les Haïtiens ont été prévenus par OPONTpetitpatapont : "J'ai dû accepter la fraude en 2010 et placer Martelly au second tour. C'est pour cette raison que j'ai eu le privilège d'être choisi par les amis d'Haïti afin de mener à bon port cette seconde fraude. C'est dans les vieilles marmites qu'on fait les bonnes sauces. Donc, vous ne pouviez vous attendre qu'aux résultats commandités par la CI."

Les Haïtiens, je parle des partis, intellectuels et organisations, ont accepté de faire confiance à cet homme qui a avoué avoir été complice d'un mensonge grave qui a eu des conséquences terrifiantes sur le pays.

Maintenant, comme d'hab, une fois que les cabris sont sortis de l'enclos, ils crient à tue-tête de fermer la barrière. Ils crient au voleur quand le voleur est déjà assis au palais.

Personnellement, je ne sais pas si toute cette génération d'intellectuels et de politiciens haïtiens, générée par le duvaliérisme, est tombée dans un bain de sénilité à la naissance, ou bien s'ils sont tous des cyniques ( pragmatiques ?) des bandits  qui se jouent du peuple.

Sont-ce des misérables qui auraient tous des affaires louches sur le dos et qui ne peuvent que se soumettre aux chefs des bandits qui les tiennent par la barbichette ?

En tous les cas, au delà de toutes autres considérations, l'indignité de ces gens-là fait pitié. Ces élites mériteraient d'être envoyées, comme du temps de l'occcupation US, les paysans, aux travaux forcés pour construire routes, hôpitaux et écoles dont le pays manque cruellement.

 

Sinon, comment expliquer une telle déroute de l'intelligence ?

Après l'homme du baisser de pantalon, voici venir l'homme des bananes pour présider au destin de la première république Noire au monde. Le truc reste à connotation sexuelle. Dans la mythologie occidentale, le Noir est une bête de sexe. Il suffit de lui en procurer pour qu'il aille à droite quand on lui dit d'aller à droite.

Mais en réalité, ce n'est pas tant le sexe (même si très important)  qui fait marcher la classe politique haïtienne et les intellectuels, ce serait plutôt l'argent, le pouvoir, les décorations qui leur procurent la jouissance de se sentir moins nègres -moins barbares ?- que la majorité de leurs  compatriotes parce que le Blanc les autorisent à les maltraiter.

D'ailleurs, un des partisans des roses rakèt explique très bien, de manière claire, que quelles que puissent être les résultats réels, les contestations légales, les manifestations, vle ou pa vle, Jovenel Moïse est le président choisi par la CI pour Haïti. Pour paraphraser Soros : c'est le Blanc qui vote et pas les Haïtiens.

Point boul ! (courtoise Baron V. Numa de radio Vision 2000, la radio de Boulos)

Sak gen tan gen la ! (courtoisie M. Martelly, président élu par la CI)

Menm si yo ta fè dezyèm tou eleksyon an ak 5 moun ki devan yo, Jovenel ap bat yo kou bourik ! Poukisa yo pa sipòte Jude Celestin, yo tout kontinye ap di yo genyen pandan setan se yon sèl moun kap prezidan. sipozon Jovenel ta soti volontèman, yap toujou divize, paske se " Lwa " prezidan ki danse nan tèt yo. Devan devan nèt !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents