Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


OPONpetitpatapont refuse transparence et démocratie

Publié par siel sur 18 Novembre 2015, 11:34am

Catégories : #REFLEXIONS perso

OPONpetitpatatpont  avait déclaré aux Haïtiens sa collaboration à la fraude des élections de 2010 : Martelly n'aurait pas dû être président d'Haïti.

Win, win, ce n'est pas de ma faute, j'ai été obligé d'obéir à la Ci et au roi et à lareine d'Haïti qui exigeaient  Martelly comme président.

Au moins, en guise de consolation,  on sait avec ces révélations que la population haïtienne n'est pas aussi conne que décrite par les différents barons de la presse dont Duval et V. Numa- et  qu'elle n'a pas soit-disant choisi  un être vulgaire et incompétent qui lui ressemblerait parce qu'elle en aurait eu assez des gens formés.

OPONpetitpatapont leur avait annoncé de ce fait,  publiquement, -Oyez, oyez Haïtiens !- que s'il avait été sélectionné comme président du CEP, c'était pour recommencer. Maintenant, il n'a nullement l'intention - et on le comprend, il joue sa peau- de faillir à la mission d'organiser des éléctions frauduleuses qui lui a été confiée par la CI.

C'est dans les vieilles marmites qu'on cuisine le meilleurs plats.

 

OPONpetitpatapont, comme l'ensemble des tèt kale au pouvoir actuellement en Haïti, sont de vieilles marmites, déjà utilisées par la CI en de nombreuses occasions et  au cours de l'histoire récente du pays, pour le déstabiliser.

Et soumettre les Haïtiens à son diktat afin de s'accaparer des ressources du pays.

Et les enfoncer dans plus de misère,  plus d'indignité, plus de mendicité.

C'est le boulot de cette classe politique, des media, des zentellectuels. de collaborer à cet objectif. Dire et redire aux Haïtiens qu'ils ne valent rien.

Pas la peine de porter attention à leurs fariboles, à leurs déclarations d'intention de "sauver " Haïti. Tout ça s'inscrit dans le  domaine des "tôles rouges".

Ce n'est pas qu'ils soient des retardés mentaux, c'est tout simplement que leur objectif est "sauve qui peut".

OPONpetitpatapont est heureux, il a la vie sauve. Il sait que nombreux sont ceux qui avant lui, ont trahi la nation et s'en sont sortis récompensés.

C'est à parier qu'OPONpetitpatapont, en dehors du pognon, des voitures, gardes du corps, recevra un prix - comme Latortue ou Lamothe ou tous les autres- par une des institutions occidentales pour services rendus à la CI.

 

Que deviendra Opontpetitpatapon après ?

Peut-être -comme Latortue et les autres- un exil au Honduras, au Panama, en RD, à Miami ou autre arrière-cour des USA. 

Ou bien,  une retraite dorée en Haïti où il restera en réserve  de la CI pour une autre forfaiture.

Mais, comme nous l'avons exprimé sur ce blog, OPONpetitpatapont est coupable, certes, mais aussi coupables que lui sont tous ceux qui ont accepté, après sa déclaration, qu'il supervise les élections.

 

En réalité, il aurait fallu aider OPONpetitpatapon à se sortir des griffes de la CI en criant haut et fort : Opont démission.

Mais comme la surdité de la classe politique, son infantilisme, ne lui donnent pas les moyens de décoder les messages, elle a foncé tout droit comme des mouches dans la toile d'araignée tissée par la CI, laquelle lui avait été annoncée par OPONpetitpatapont.

OPONpetipatapont a fait le minimum syndical, il a annoncé la couleur et dit à tous ceux qui voulaient l'entendre que, pas plus qu'en 2010, il n'avait le pouvoir de résister au diktat de la CI. Il était prisonnier d'un plan.

Ce n'est pas courageux. C'est du grenn-nanbouda.

 

Mais, pas plus courageuse, aussi soumise et pareillement grenn-nanbounda, cette classe politique qui crie aux loups une fois que ces derniers ont tout dévoré.

Finalement, on peut émettre l'hypothèse que ce n'était pas sourde qu'elle était mais complice, avalisant dès ce moment  -à la Sauveur Pierre Etienne- les résultats calculés par la CI.

Et que si la population ne s'était pas élevée contre ces fraudes, ils auraient tous fait comme Sauveur Pierre Etienne et félicité les deux gagnants sortis des fraudes.

Parce que si, aujourd'hui, ils en sont très tièdement à contester les résultats des élections c'est parce que poussés par les revendications populaires.

Ainsi, force est de constater, encore une fois, que seul le peuple peut sauver le peuple.

La mobilisation doit se poursuivre pour chasser les imposteurs sélectionnés par la CI.

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents