Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les Français ont voté aujourd'hui pour les régionales. Dès 20h les résultats étaient affichés

Publié par siel sur 13 Décembre 2015, 20:30pm

Catégories : #REFLEXIONS perso

Dès la fermeture des bureaux de vote, les estimations commencaient à tomber

Comparez avec les élections présidentielles en Haïti.

On peut s'attendre à ce que certains Haïtiens répliquent : comparaison n'est pas raison.

Qu'ils arguent que la France est un Etat organisé avec des institutions démocratiques bien établies depuis  fort longtemps.

 

Mais est-ce que le temps est un argument suffisant ?

Depuis combien de temps se font ces élections législatives et présidenteilles en Haïti ?

Depuis 1986.

Soit 27 ans d'expérience.

Ce qui veut dire qu'en une génération, l'Etat haïtien, les partis politiques, la société civile : ouvriers, paysans, oligarchie, intellectuels, commerçants, étudiants, syndicats, journalistes,  organisations diverses et diaspora, ont été dans l'incapacité de poser le socle indispensable sur lequel construire un Etat de droit.

 

Et qu'elle en est la raison ?

Sans doute pas le manque de connaissances.

La bêtise.

Car on peut-être bourré de diplômes ou bourré de fric et  être bête comme ses pieds.

La bêtise est que chacun croit qu'il s'en sortira mieux dans une société désordonnée.

 

Chacun de bas en haut de l'échelle se laisse persuader  qu'il est plus important de se placer aux côtés du plus fort du moment, en retournant sa veste à chaque occasion, afin de profiter de places dans l'Etat, dans la diplomatie, de ristournes , de privilèges , de passe-droits -même minimes comme pour un journaliste d'être reçu par le directeur d'une banque en personne, de n'avoir pas à faire la queue comme tout le monde.

C'est l'aspect dérisoire  de cette recherche de petits privilèges -petits par rapport au défi et à la satisfaction que cela pourrait procurer de consacrer son temps et son intelligence à travailler d'arrache pieds- question de rattraper le temps perdu- à établir les bases d'un Etat de droit, que je qualifie de bêtise.

Tout ce monde semble ne pas avoir saisi qu'il serait bien plus heureux dans un Etat qui offre à ses citoyens la possibilité de vivre dans un espace avec un minimum de sécurité, de justice - sans avoir à magouiller, à "bien se vendre" (Courtoisie V. Numa de Vision 2000)  pour les obtenir.

C'est ainsi que bis repetita, un bon nombre d'Haïtiens plaident pour que, en dépit des fraudes électorales  reconnues, l"'on" fasse comme si de rien n'était et qu'"on" aille au second tour des élections. Même avec un seul candidat s'il le faut.

 

De sorte qu'au lieu de militer pour corriger une situation, soigner une maladie, "on" appelle  au contraire  à grands renforts de propagande niaise à l'ignorer.

Comme si, en ignorant une maladie, elle était amenée à disparaître.

Ne pas soigner sa tumeur au cerveau et attendre que par miracle elle guérisse.

Comme si, construire une maison sur des fondations branlantes, avec de mauvais matériaux, en la peinturlurant en rose, garantiraient que cette maison ne s'écroulerait pas aux moindres chocs.

Ca c'est de la bêtise.

 

Et même si, les abonnés à ces bêtises s'en sortent avec des gratifications  en argent - s'en mettent plein la panse, deviennent  filthy richs ( Courtoisie Joseph Michel Martelly) ou en pouvoir, comme les 2 Lambert nommés  ambassadeurs aux Iles Caicos ou à Santiago,  il  n'en reste  pas moins sûr et certain  que ce sont des cons.

Et des cons dangereux pour la survie du peuple haïtien que leur sottise entraîne dans la misère, l'auto-dépréciation, le mépris des étrangers, l'exil et la délinquance.

Est-ce que l'ambition d'une vie se résumerait à être un crabe bien gras ?

Mais allez faire comprendre une chose ausi simple et évidente à une bande de crabes enfermés dans un panier qui passent leur temps à se mordre, à se monter les uns sur les autres pour être celui qui attrapera les miettes lancées dans le panier, ca c'est loin d'être gagné.

 

La preuve, ils sont tous allés comme des bananes à des élections organisées par un Monsieur qui a avoué avoir précédemment participé à des fraudes.

Alors que le premier réflexe de gens normaux aurait dû être, si ce n'est de l'envoyer derrière les barreaux, d'exiger sa démisssion.

Un mec t'annonce publiquement qu'il a triché aux dernières élections, ce qui signifie qu'il existe des probalités qu'il recommence, néanmoins tu remets pour les cinq années  à venir  le destin de ton pays entre ses mains.

Un tel comportement, d'après toi, tu le qualifierais comment ?

De pure bêtise.

Réponse d'un enfant de 10 ans après que je lui aie exposé le problème.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents