Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Qui était Wilhem Edouard et pourquoi a t-il été assassiné ? (mis à jour )

Publié par siel sur 11 Juillet 2016, 09:46am

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso

Les media haïtiens ne nous apprennent pas grand chose sur cet homme et son itinéraire.

Il était un ex-directeur général des presses nationales.

Mais qui aurait intérêt à assassiner un  ex-directeur général des presses nationales ?

En dehors du fait qu'il s'agit d'un lettré et que depuis 1957 et le duvaliérisme jusqu'à aujourd'hui, les lettrés représentent une cible  pour les artisans du désordre.

Depuis 1957 et l'imposition de la dictature des 2 Duvalier par la CI, les crimes qu'ils soient passionnels ou de pur banditisme, sont d'emblée, taxés de politique.

Les Duvalier ont usé de cette technique. Tout crime ne pouvait être perpétré que par un kamoken, c'est-à-dire un opposant à la dictature. Rappelons que ce terme de kamoken repris par Duvalier François était celui donné par les colons aux premiers habitants d'Haïti, les Taînos,  qui luttaient contre eux.

Intéressant, non ?- cette assimilation de Duvalier aux colons génocidaires.

Les kamoken de la dynastie  Duvalier se sont transformés en lavalas.

Donc, ne soyez point étonnés de lire dans les commentaites des partisans des bandi legal woz/rakèt tèt kale, que ce meurtre soit  attribué à Lavalas, de même que tous ceux commis  sur l'étendue du territoire  national depuis que ce parti existe.

C'est simple d'un côté vous avez l'axe du mal : les lavalassien et kamoken.

De l'autre, l'axe du bien :  les duvaliéristes, néo-duvaliéristes, les mercenaires/tueurs genre Jodel Chamblain, la Ci, la Minustha, les commerçants de l'import.

Sans oublier les zentellectuels du Collectif Non., le cheval de Troie qui a oeuvré à l'occupation du pays par la Minustha, en criant sur tous les media intenationaux qu'Haïti était en passe de devenir un nouveau Rwanda (les lavalas étant les Hutu et eux dans le rôle des Tutsis - une véritable idiotie dont ils seront toujours fiers. parce que diplômes ou pas ils resteront des soumis.)

C'est simple : si Lavalas n'existait pas, il faudrait l'inventer.

Ce qui veut dire que  la "barbarie" attribuée aux Lavalas est du même ordre que  la même " barbarie" attribuée aux Taïnos et par la suite aux Noirs esclavagisés, dans le même objectif qu'il soit utilisépar les esclavagistes ou la gente du "Collectif Non" , de criminaliser, démoniser et associer au banditisme, tous ceux qui revendiquent  leurs droits. 

Le barbare est celui qui traite l'autre de barbare, disait déjà Montaigne.

Mais qui parmi les zentellectuels primés et surprimés a lu ( et compris) Montaigne ?                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

 

                                                                                                                                                         

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents