Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


« Quelqu’un qui a payé en une journée ses cinq ans d’obligations fiscales n’a pas de leçon à donner en matière de gestion de l’État » dixit l'ex-ministre Camille Edouard

Publié par siel sur 10 Mai 2017, 09:00am

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #REFLEXIONS perso, #PEUPLE sans mémoire...

A ce propos j'ai lu ce commentaire :

Anaconda il y a 6 heures

Minis Camille Edouard byen fet mete les points sur les i pou PM Lafontant kab vinn bay manti alos ke li pat menm peye taks li yo! Si Ayiti te yon peyi kote yo tap konstwi yon sosyete ki chita sou etat de droit, M Lafontant pa tap janm PM nan vil!!!

De même que l'inculpé fait-président qui lui non plus selon le rapport de l'UCREF, non seulement fait ses fric-frac avec ses 14 comptes en banque, mais aussi ne s'est pas acquitté de ses obligations fiscales, n'aurait jamais pu être fait-président ailleurs que dans d'autres républiques bananières, genre, Françafrique.

Tout simplement, parce qu'il n'y aurait pas un juge Brédy pour se casser en vacances en laissant le dossier dans un tiroir. Puis, par la suite, l'ignorer.

Parce qu'il y aurait eu une presse, des intellectuels, des associations, organisations, partis,  des militants anti-corruption pour exiger que la lumière soit faite avant que l'inculpé fait-président ne vienne encore plus bananer la population, après son rakèt d'Agitrans et se la couler douce au Palais national et vivre grassement sur le dos du peuple haïtien avec sa première dame et sa cour de corrompus : ministres, députés, sénateurs et autre, à la Duvalier 1 et 2.

Franchement, il était déjà difficile de comprendre comment les Haïtiens ont pu accepter pendant 5 ans, les absurdités, grossièretés et incohérences de Martelly. Mais après la prédation du régime  Martelly/Lamothe, qu'ils aient à nouveau accepté - je parle de l'ensemble de la classe politique - de se soumettre à ce même groupe de prédateurs/jouisseurs, on en finit par se demander si la thèse de gènes sado-masochistes hérités des siècles d'esclavage ne serait pas plausible. Une sorte de névrose collective - des humains considérés comme des animaux qui revendiqueraient leur animalité - qui aurait permis à des psychopathes du style Duvalier F d'être, jusqu'à aujourd'hui considéré par certains comme une grande figure de l'histoire d'Haïti par plus d'un.

Comme le montre ce commentaire dont l'auteur soit pat ignorance - ne connaissant pas les liens serrés:collé de Duvalier F. avec les USA, la France et le Canada-  ou par pur sadisme qui renvoie à la thèse du gène , appelle à la venue d'un nouveau Duvalier - un nouveau messie ? - pour "mater"- esclavagiser ? ) les Haïtiens.

Jude il y a 3 jours

(...) il faut un homme rigide pour diriger Haiti, jusqu’à maintenant il y a que Duvalier qui a pu les dompter, ces adversaires étaient obligé de faire appel aux americains pour les vendre le pays sans condition afin d'effacer Duvalier mais, l'antidote des haïtiens se trouvent entre les mains de Duvalier il est parti avec l'antidote et le secret pour gouverner les haïtiens mais un jour le nouveau Duvalier moderne reviendra sur le pouvoir

On en arrive également  à se demander si certains Haïtiens par un effet pervers, ne tireraient pas  une fierté d'avoir eu un président bandi legal et que lui succède un inculpé. Comme si l'important serait d'être le premier : première république Noire, premier Noir à l'Académie française,  premier pays à installer à la présidence un bandi legal, puis un inculpé.

Martelly dans ses radotes, ne déclarait-t-il pas constamment qu'il était le premier à faire ceci et cela; et ses partisans tèt kale sur le net n'étaient pas les derniers à affirmer qu'il était depuis 1804, le premier président à ..à ...etc.

Ce truc de premier quand on est dans les faits parmi les derniers pourrait aussi relever de la psychanalyse. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents