Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Chita tande sur le fonctionnement de la police nationale. Une police à deux vitesses ? Ceux qui vont en croisière et ceux qui sont sur le terrain. Pour qui roule Michel-Ange Gédéon ?

Publié par siel sur 9 Juillet 2017, 12:14pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Un constat pénible :  ce n'est pas seulement la PNH, mais aucune institution ne marche dans le pays.

Toujours étonnée par le fonctionnement mental foncièrement anti-scientifique des Haïtiens qui consiste à attendre des miracles...

Sur pas mal de radios - en dehors de celles connues pour leur affiliation à l'inculpé fait-président, - se fait entendre une litanie de critiques contre le régime Lafontant/ Jovenel Moïse.

La majorité des journalistes,  qui prétendent à la cohérence, ont participé allègrement au boycott de la célébration du bicentenaire de l'Indépendance d'Haïti.

Il leur est difficile de reconnaître que l'opération boycott du bicentenaire de 2004 à laquelle ils ont collaboré, devait mener logiquement à avoir à la tête de l'Etat, après un bandi legal, un inculpé fait-président. Il n'y a pas de miracles, mais des faits qui en provoquent d'autres.

Encore une fois, ce qui me frappe c'est cette culture de "fouiller le trou", "to dig the hole" encore et encore et plus profondément.

Les dites élites économico/politico/mediatico devenues  à la longue des "diggeurs" de trou expérimentés. L'inculpé fait-président étant le dernier arrivé et le premier de la bande...

Ce que j'entends dire sur Chita Tande ou d'autres émissions de radio, concernant la corruption et l'incompétence du régime Lafontant/ Jovenel est plus ou moins semblable à ce qu'on pouvait entendre par rapport à l'administration  Lamothe/Matrelly/Paul.

Le pattern, le fonctionnement, est exactement le même sur le régime tèt kale 2 : mensonges,tôles`rouges/PSUGO,carnaval/caravane,corruption, dysfonctionnement des institutions de l'Etat.

Or, il était évident qu'avec son dossier de l'UCREF,  la candidature de M. Jovenel Moïse n'aurait pas dû être acceptée. Ces élections avec un inculpé n'auraient jamais dû avoir lieu dans un Etat qui se prétend démocratique.

Or, partis politiques,directeurs d'opinions et zentellectuels ont accepté avec enthousiasme - à l'encontre de la population qui lui a donné quelques 600 000 voix - de voir installer à la tête de l'Etat, pas seulement un inculpé, mais un homme sans qualifications autres - suffit d'une enquête sur son itinéraire et un regard sur le rapport de l'UCREF - que d'être un expert en mensonges et fric-fracs divers et variés.

Et pourquoi ?

- Manque d'éducation et d'informations de la majorité de la population... et la prégnance de la culture sado-maso, kaka-bounda, grenn-nanbounda et bon dieu bon au sein de la société.

- Adhésion totale/capitale de la CI, des élites, des classes moyennes à la restauration du régime dictatorial des Duvalier...Et la prégnance de la culture sado-maso, kaka-bounda, grenn-nanbounda et bon dieu bon dans ces secteurs privilégiés.

Ces gens qui dénoncent les abus des tèt kale/ bannann sont en même temps ceux qui ont appuyé les mêmes abus des 2 Duvalier dont Martelly et Jovenel se présentent comme les héritiers.

Comment peut-on à la fois être fanatiques des 2 Duvalier, vanter leurs régimes et ne pas être d'accord avec leurs héritiers, à ceux qui répliquent leur politique en l'adaptant au goût du jour - c'est-à-dire au simulacre de démocratie autorisé suite à l'exil de Duvalier J-Cl.

Le  gouvernement de Martelly, celui de Privert et maintenant celui de Jovenel sont bourrés de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite, de droite à gauche de partisans de la dictature . Dans les media, il n'y a pratiquement que ça.

Ce sont eux qui font la loi.

Qu'ils soient des macouto/militaro/duvaliéristes, pur souche comme Gilot ou des ex-lavalas, Unité, OPL, KID et autres ayant appartenus à une mouvance progressiste qu'ils ont aidé activement à abattre tout en faisant semblant de la défendre.

Certains de ces"changeurs de veste" sont connus du public : Hériveaux, So Anne, Manno Charlemagne, Konpe Filo, Mario Dupuy... D'autres, plus nombreux, font profil bas ne se manifestent pas dans les media,   se contentant d'engranger les bénéfices de leur collaboration.

De 1986 à aujourd'hui ces secteurs réactionnaires n'ont jamais arrêté de lutter contre l'instauration d'un Etat de droit en Haïti. Pour empêcher cette émergence, ils ont tout simplement miner les institutions de l'Etat pour les rendre à la longue inopérantes.

Ce boycott de la démocratie a été fait et continue à être fait par ceux-là même qui ironiquement, tous les jours derrière leurs micros réclament une "Haïti nouvelle". Par ceux-là même qui quotidiennement, dans tous leurs messages et articles font l'apologie du temps d'avant 1986 et imputent aux "apprentis démocrates de l'époque" un échec qu'ils ont eux-mêmes construits.

Le sabotage par Guy Philippe des émetteurs de Boutilliers - un fait qu'il a avoué mais que les Grenn-nanbounda taisent - est emblématique du travail de sape opéré par les secteurs réactionnaires locaux et leurs alliés de la CI, ceux liés à la drogue pendant plus de 30 ans.

Et malgré cette violence sans limites exercée par les barons des media, de la politique et du monde économique, les aspirations du peuple haïtien à la démocratie, à la justice, au respect et à la dignité n'ont pas été "tuées".

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents