Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Moise a dit : « Que la lumière soit », et la lumière sera dans 24 mois ! Article paru le 12 juillet (extrait de Haïti Observateur) Ou pourquoi la jeunesse s'enfuit du pays ?

Publié par siel sur 27 Juillet 2017, 21:06pm

Catégories : #LU SUR LE NET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER, #REFLEXIONS perso

Elisena Fleurinord
13 juillet 2017 à 7:39
Permalink
Rezonordwes bande de sale menteurs se jan mona masisi ki directeur journal rezonordwes. Bon tande, te se men nou menm nan ki te di chinwa siyen kontra ak moun fou parey nou kap travay pou jounal sa, te se nou ki te yo pral bay kouran 24/24. ban kk chen

 Ca c'est la teneur du seul commentaire à un article qui essaie de comprendre qu'est-ce qu'il y a derrière la promesse de l'inculpé fait-président d'électrifier tout Haïti 24h/24 dans 24 mois.

Cet article  n'est pas écrit par Rezo Nodwès. Mais la dame qui écrit et qui n'a rien compris s'en prend au site en ligne. Elle en profite pour terminer par les insultes habituelles des tèt kale à base de kaka/bounda. Par ailleurs on se demande ce que le journaliste Jean Monard, tête de turc du bandi legal vient chercher dans cette affaire...

Ca fait à peu près 13 années ( 2004-2017) que la jeunesse haïtienne est soumise à des torrents d'insanités. Ce torrent s'est renforcé avec l'arrivée du bandi legal  qui a officialisé en tant que président l'usage des insultes à base de kaka/bounda comme argument massue - le point barre de V. Numa de Vision 2000 et de l'inculpé fait-président- , devant mettre à terre, foudroyer, envoyer ad patres tout opposant.

Et la cible de cette attaque à base d'insultes et de sottises est la jeunesse fauteuse de trouble qu'il faut soit mater ( le coup de la re-fondation de l'armée avec 500 voyous prêts à tout) évacuer ( le coup de la délivrance des passeports) ou dévergonder ( carnaval des Cayes avec la promotion du kaka/bounda faite par l'ex-président)

Piloté comme Martelly  par l'Espagnol Antonio Solà,un spécialiste reconnu des campagnes sucias, sales,  l'inculpé fait-président et sa bande ont mis en application cette stratégie dont l'objectif à travers des RochordRoche, Le petit bateau, Alsov, Jude, Gérard, trouillot, soifdemonpays, patmourassa, naptravaypouhaïti,Observateur, Nèg nò ,Negel et une quantité d'autres  experts en conneries et saletés ( quand on voit apparaître les pseudos, on sait déjà que le contenu commencera et se terminera pas le kaka bounda).

L'objectif étant de lancer des tonnes de boules puantes de manière à rendre l'air irrespirable et à faire fuir toute personne qui raisonne.

Barrer la route à l'intelligence, un mot d'ordre qui a fait son chemin  et est exécuté dans toute la société haïtienne et tout particulièrement chez les dirigeants, zentellectuels et journalistes des media dominants.

Du coup, n'est-il pas normal que face à ces routes barrées la jeunesse soit pressée de s'en aller  pour fuir ce labyrinthe de l'horreur ?

Partout dans le monde la jeunesse est porteuse d'espoir. Partout dans le monde elle est intrépide, rêveuse, dynamique, porteuse de projets. Partout elle désire s'engager.

Mais quand il lui est impossible de s'épanouir, quand les ordures dans les commentaires des journaux, celles proférées sur les radio se déversent dans son esprit de manière continue, quand la canaille qui est au pouvoir refuse toute état de droit, que peut-elle faire d'autre que de fuir ?

Certains disent : elle n'est pas courageuse. Comme ils l'avaient dit de la génération qui a fui le pays sous les Duvalier.

Mais, ce qu'ils ne comprennent pas - c'est que la situation après 5 ans de bandi legal et maintenant 5 ou 6 mois de l'inculpé est tellement malsaine - comme sous les 2 Duvalier quand vous étiez pris dans un filet d'arrogance, de violence et de bêtises - que le seul moyen de ne pas vivre dans la peur, de ne pas être contaminé par la folie, c'est de partir.

Vous avez lu "La Peste " de Camus ?

Il n'est pas donné à tout le monde de faire preuve de l'abnégation et de la sagesse du Dr. Rieux ( le héros du roman) lui permettant de ne pas sombrer dans le désespoir ou de se laisser emporter par la folie.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents