Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


F.D du Nouvelliste : "La population, jusqu’à cette date, n’a rien à reprocher au président. Jovenel Moïse n’a pas pris de mesures impopulaires." En fait la fuite des jeunes pour l'étranger serait à mettre au bénéfice de la popularité de JOMO, n'est-ce pas D.F !

Publié par siel sur 25 Août 2017, 09:12am

Catégories : #LU SUR LE NET, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Président de la République depuis le 7 février 2017, le président Jovenel Moïse jouit d’une période de grâce sans nuage. L’opposition est désorientée. Aucun gros écueil ne s’est dressé sur sa route. Le président a pu faire passer une augmentation des prix des produits pétroliers en amadouant les syndicats de transport public et il a survécu sans trop de soucis à l’ajustement du salaire minimum. Il y a une multitude de grèves, à chaque fois, une commission ou ses alliés au parlement l’aident à gérer les demandes. Dans tous les cas, le président a su trouver la bonne posture pour ne pas être en opposition frontale avec ceux qui veulent plus : nos fameux syndicats.
La population, jusqu’à cette date, n’a rien à reprocher au président. Jovenel Moïse n’a pas pris de mesures impopulaires. Il n’a pas commis de fautes ni lâché de déclarations incendiaires. Il y a eu des écarts de langage comme « Le président a parlé. Point barre ! », mais dans l’ensemble, rien de grave ne s’est produit ces six derniers mois qui pourrait altérer la relation de confiance.

Les grèves se succèdent. Les radio se font l'écho des appels et revendications de la population. Même les "radiomen", les "vendeurs de micro" -ceux qui sont payés par le régime tèt kale - comme les appellent les Haïtiens se sentent obligés pour que la propagande ne soit pas trop visible à l'oeil nu de mentionner timidement que la société va mal. La faim et l'insécurité physiologique et mentale poussent jeunes et moins jeunes à fuir le territoire national.

Par contre, selon le baron DF du Nouvellisie : "la population n'a rien à reprocher au président Jovenel Moïse".

Ne sommes nous pas poussés tout naturellement à souscrire aux analyses,  à croire sur parole celui qui disait en parlant de Martelly : "Jamais aucun président n'avait montré autant de sollicitude envers son peuple" ?

En effet.  Une sollicitude flagrante,  à voir le comportement abusif de Martelly dans sa  manière de faire monter sur scène des jeunes gens du peuple, pour après les ridiculiser ou les baigner d'insultes à base de Kaka/bounda. Dan pouri gen fòs sou bannann mu.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents