Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Signez la pétition contre les 10 000 gourdes que veulent imposer à la diaspora les woz/rakèt

Publié par siel sur 25 Août 2017, 11:31am

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #DUVALIER, #PEUPLE sans mémoire...

Le comble du cynisme, c'est un Premier ministre, médecin, possédant sa propre clinique et qui s'est précipité pour payer des impôts non versés pendant cinq ans pour avoir ce poste-  dont le gouvernement réclame des taxes à des personnes qui vivent à l'étranger - et le plus inquiétant (sachant qu'on a à faire à des racketteurs) - leur demande de présenter leur déclaration d'impôts.

Haïtiens vivant à l'étranger, ceci n'est rien d'autre qu'une nouvelle escroquerie qui, de même que les sommes prélevées sur les transferts et les appels téléphoniques, ira engraisser les parlementaires, la famille de l'inculpé fait-président et les membres de leur cour : ministres et hauts fonctionnaires.

Mais pire que ça, les tèt kale en demandant aux Haïtiens de l'étranger de présenter leur déclaration d'impôts dans leur pays de résidence, mettent la vie et les biens de ces Haïtiens en danger.

Je m'explique : les tèt kale qui fonctionnent en association de malfaiteurs (voir les fric-frac de faux nom, de dépots et de retraits à la banque de la même somme, le même jour dans le rapport de l'UCREF sur les activités financières du citoyen Jovenel Moïse) ces gens-là peuvent se servir de ce fichier pour agresser les Haïtiens vivant à l'étranger, en utilisant leurs données personnelles pour faire toutes sortes de crimes, comme le blanchiment d'argent par exemple.

Haïtiens vivant à l'étranger, il est urgent et crucial de signer la pétition. De même que ceux qui n'ont plus la nationalité haïtienne. Ne laissez pas les sangsues, les "dwèt long" que vous avez fuis, vous rattraper à l'étranger où vous avez choisi bon gré, mal gré de vous établir, afin de travailler et d'élever vos enfants dans la dignité et le respect qui leur sont refusés en Haïti.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents