Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Il semblerait que l'inculpé fait-président, Jovenel Moïse, soit obligé de lâcher certains de ses très proches

Publié par siel sur 26 Novembre 2018, 19:44pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

L'information vient de E. César de l'équipe de L. Désir - et donc est à prendre avec des pincettes - 10 mandats à comparaître auraient été émis dans le cadre de l'affaire de contrebande d' armes saisies à la douane de la ville de Saint-Marc.

Néanmoins, le scandale a atteint un tel niveau, celui des proches du président, que ce ne serait pas étonnant que sous pression des USA - les armes venant de chez eux- l'inculpé fait-président, qui jusqu'alors avait manigancé pour éviter que la justice ne s'intéresse à ses amis.

Evidemment, tout ceci relève d'une grande hypocrisie à la fois chez les journalistes, les parlementaires, la justice et les fonctionnaires de l'Etat, puisque depuis sous Martelly, la relation entre les gangs et les gens du pouvoir était connue.

Par exemple, le sénateur Fourcand, un allié de Martelly/Jovenel, avait déclaré sur les antennes qu'il était responsable des saccages commis dans la ville des Cayes - incendie des bâtiments publics- pour faire passer Martelly au second tour des élections.

Cet acte de délinquance revendiqué ne l'a pas empêché de devenir sénateur et aux journalistes de l'inviter à leurs émissions.

Cette hypocrisie devient totalement cynique, quand on sait que le président est lui-même inculpé pour suspicion de blanchiment d'argent.

Sénatus, reprend à son compte l'idée que le procès Petro-Caribe est une stratégie pour l'opposition pour prendre le pouvoir. Il tente de diviser le mouvement- stratégie du pouvoir- en opposant les "vrais" qui seraient les petro-challengers, et les "faux" ceux qui auraient fait les rapports, ceux qui comme André Michel ont encouragé les gens à porter plainte.

La stratégie de diviser pour régner afin de noyer le poisson.

Dommage que Sénatus fasse partie du camp des Tèt kale et que par fidélité à son camp il dit tout et son contraire, parce que le type est loin d'être idiot. Mais, l'idéologie prend le dessus sur son bon sens.

Sénatus est sénateur depuis un bon temps. On l'a vu se battre  contre des parlementaires acharnés à enterrer le dossier Petro-Caribe. Qu'a t-il fait depuis ?

Quelles ont été ses réactions face aux déclarations énormes de Mario Andresol, affirmant que l'ex-président Martelly, travaillait pour les dealers de drogue colombiens ?

A t-il questionné l'importation d'armes Galil, et de leur destination par Lamothe ?

NON. RIEN. MOTUS. BOUCHE COUSUE.

Tout va bien Mme la Marquise.

Et voici Sénatus et consorts qui font semblant de s'inquiéter d'une situation qu'ils ont eux-mêmes aidé à construire.

 

 

 

De même, la société a accepté les déclarations de l'ancien DG de la police, comme une anecdote - de même qu'elle avait avalé celle de Martelly sur son implication dans le vol de camions de ciment aux USA.

Le New York Times avait qualifié Martelly de " bayakou", le type qui vide les toilettes de leurs excréments. Le New York Times avait tort. Martelly n'était pas un "bayakou" mais plutôt un diffuseur de caca - son mot préféré et ce n'est pas par hasard.

Un caca qui est devenu la marque de ses partisans sur les réseaux sociaux.

D'ailleurs, Martelly dans une de ses prestations devant la diaspora à New York avait dit en forme de blague " Quand on laisse un bandit mettre son pied quelque part, il s'empare de tout l'espace". Pas besoin d'être Freud pour comprendre qu'il parlait de lui.

Ici, sur ce blog, nous avons toujours répété que les tèt kale représentaient une association de malfaiteurs. Toutes leurs actions de l'arrivée de Martelly à aujourd'hui sont marquées par leurs relations avec le trafic de drogue - d'où la disparition de E. Daniel. D'où les suicides de deux de leurs collaborateurs, K. Eberwein et N. Estimé.

Cependant, comme vous l'aurez noté, disparitions et suicides n'ont jamais été réellement questionnés ni par la justice, ni par les journalistes, ni par la société dite-civile.

Bien au contraire, la candidature de J. Moïse inculpé pour suspicion de blanchiment d'argent - a été sélectionné par la Communauté internationale et ses alliés locaux comme président. Vous aurez remarqué que le montage d'Agitrans réalisé par Martelly et Antonio Solà pour le présenter comme un entrepreneur visionnaire, n'a jamais été vraiment questionné.

Ni par l'opposition, ni par des gens comme Sénatus qui prétendent servir les intérêts de la nation et donc de la population.

Il est évident que M. J. Moïse, n'aurait jamais dû devenir président, non seulement à cause de son incompétence et son arrogance, l'un allant avec l'autre; mais surtout compte tenu de sn dossier encore pendant à l'UCREF.

Ceux qui ont financé sa campagne, les journalistes qui ont "vendu" l'inculpé de même qu'ils avaient vendu le " bayakou',  les politiciens de l'opposition comme ceux du pouvoir, la société civile, sont les véritables responsables du désordre actuel.

Comme d'habitude, ils plantent les racines de la colère pour, par la suite, rendre responsables la population.

Notons, que à chaque fois que l'extrême droite est au pouvoir, elle avance des raisons mystiques, vaudou et cie , pour expliquer - et donc justifier et légitimer leurs vols et violences - de même que sous les 2 Duvalier.

C'est ce que fait L. Désir, un originaire des Gonaïves, qui égare la population dans des histoires de démon et autres conneries -de manière à les détourner de la responsabilité des prédateurs rose/rakèt. Ils avaient agi  -si ce n'est eux, ce sont leurs pères -sous les 2 Duvalier avec leurs macoutes et l'ensemble de leurs saloperies à base de sorcellerie.

C'est vraiment affreusement triste et tragique qu'Haïti en soit au 21ème siècle, livrée à de tels charlatans, journalistes chats-huants, qui travaillent à détruire Haïti en forçant une population privée de tous ses droits à s'enfoncer dans un pseudo-mysticisme.

Cette manipulation de L. Désir est une attaque frontale contre le peuple haïtien et l'indépendance du pays.

Notez que ce type, un soit-disant hyper nationaliste  ( à la Duvalier vendant les Haïtiens à la RD) diffuse l'hyme national - mais attention en français et dans un français marron. Ce qui veut tout dire du mensonge arboré comme vérité.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents