Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


ARCHIVES 2010. Haiti: a long descent to hell. Haïti une longue descente vers l'enfer.(en anglais)

Publié par siel sur 6 Juin 2020, 23:14pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Suite à ces réflexions ici, concernant la permanence  de la culture sadomasochiste héritée de l'esclavage et  érigée en valeur culturelle haïtienne par Duvalier F. , ces articles du journal The Guardian, le même qui a sorti l'enquête sur le patron du football haïtien.

Ces articles en anglais seront lus par une plus qu'infime minorité d' Haïtiens. 

La francophonie a cela de bon qu'elle permet  d'occulter les sujets qui la dérangent - une réalité partagée avec la France/Afrique.

Dans l'extrait rapporté ici, il est dit que les agences d'aides internationales et les bailleurs de fonds ont donné ou prêtés des millions aux Duvalier pour des projets  qui ont été souvent abandonnés avant d'être achevés ou n'ont jamais démarrés.

Combien de projets soi-disant financés par les Fonds PetroCaribe  ont été abandonnés ou n'ont jamais démarrés ?

Ces articles montrent qu'il n'y a pas eu de rupture - à  l'inverse de ce qui est "vendu" (courtoisie V. NUMA) par journalistes et  marchands de micro- entre le régime duvaliériste de 1957 à aujourd'hui.

On lit dans l'article  : "Il n'est pas surprenant qu'Haïti ne soit pas la Suisse, le départ de Duvalier a laissé un néant, un gouvernement corrompu et cassé" comme dit Keppel.

Lavalas a été une brève parenthèse qui a duré quelques mois en 1991,  interrompue par un Coup d'Etat qui a duré, lui,  des années. Expérience qui, avec le retour d'Aristide encadré par les Clinton, marque la fin de ce bref moment, l'espace d'un cillement - de même que celui de Fignolé- pendant lequel le peuple haïtien a eu l'espoir de pouvoir respirer.

La continuité du système duvaliériste/esclavagiste par les Tèt kale et leurs alliés de tous bords est une évidence que se refuse à voir les Haïtiens formatés par le fascisme tropical, le bon dieu bon- mais qui, par contre est très appréciée et encouragée  par la CI/USA.

Exactement comme elle l'avait fait auparavant avec les 2 Duvalier en ignorant leurs crimes et la corruption de leur régime . Retour à la case départ et au soutien à la déshumanisation.

 

 

During the 28 years in power of Papa Doc and his playboy son and heir, Jean-Claude Duvalier, or Baby Doc, the Tonton Macoutes and their henchmen killed between 30,00 and 60,000 ­Haitians, and raped, beat and tortured countless more. Until Baby Doc's ­eventual flight into exile in 1986, Duvalier père and fils also made themselves very rich indeed. Aid agencies and ­international creditors donated and lent millions for projects that were often abandoned before completion, or never even started. Generous multi­national corporations earned lucrative contracts. According to Von Tunzelmann, the Duvaliers were at times embezzling up to 80% of Haiti's international aid, while the debts they signed up to ­accounted for 45% of what the country owed last year. And when Baby Doc ­finally fled, estimates of what he took with him run as high as $900m.

It is hardly surprising then that Haiti isn't Switzerland. The Duvaliers' departure, as Keppel puts it, "left a void, and a broken and corrupt government.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents