Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


USA/HAITI. Selon Bolton Trump aurait demandé à la Chine de l'aider à remporter les élections. Selon OPONT...

Publié par siel sur 18 Juin 2020, 21:35pm

Catégories : #INTERNATIONAL, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... les Clinton/CORE GROUP/OEA/UE ont falsifié les résultats pour placer Martelly au second tour des élections.

Les USA ont - administration démocrate ou républicaine - toujours magouiller pour imposer leurs candidats dans Notre Amérique. 

TRUMP n'aura fait qu'appliquer la même politique par rapport à son pays. 

Il paraît, selon Bolton, qu'il aurait demandé à la Chine d'acheter plus de soja à " ses fermiers" des USA pour les amener à voter pour lui.

Clinton avait agi de même avec "ses fermiers de l'Arkansas", ruinant  ainsi la production de riz haïtien de manière à s'assurer des votes.

Les Etatsuniens Blancs semblent scandalisés face au constater que les mêmes politiques appliquée aux " restes du monde" puissent être utilisées contre leur pays.

Les Tèt Kale qui sont des agents locaux des intérêts des USA  - pas seulement eux - conduisent la même politique qui consiste à tout faire pour assurer une réélection d'un membre de leur clan : cartes Dermalog, financement de gangs, changement de constitution, achat des media, gestion populiste et tèt an ba de la pandémie du Coronavirus, décrets en veux-tu et en voilà pour restreindre la liberté des citoyens. 

Aux USA où il existe de multiples associations de défense des droits des citoyens, une petite presse indépendante, des institutions pas toutes subjuguées par la Maison Blanche, la population est informée des dérives de l'administration TRUMP.

Et où aussi, c 'est important de le noter, le système de gouverneurs, autorise que certains Etats mènent une politique différente que celle de l'administration centrale. Comme on l'a vu avec la gestion de COVID-19.

A l'inverse en Haïti, -où il se trouve que c'est cette même administration qui fait la pluie et le beau temps,-  la grande majorité des Haïtiens qui n'a pas accès à l'électricité -voire à internet -  se retrouve à avoir pour guides/ pasteurs  des animateurs de radio (les auto-proclamés directeurs d'opinion), des individus en quête d'avancement social  et de reconnaissance usurpée d'intellectuels.

Ceux-là, et c'est logique, travaillent à maintenir leurs positions en basanant matin, midi soir une population encagée moralement, intellectuellement, économiquement et physiquement.

Pour les Tèt Kale tout se résume à "la bourse ou la vie". De même que du temps des 2 Duvalier.

Avez-vous vu  - il faudrait un décompte quotidien sur les 9 années, mais qui le ferait ?- combien de personnes, de personnalités ont été assassinées au cours de ces 10 années des bandi legal ?

La corruption est un crime économique,  lequel, naturellement, entraîne dans son sillage d'autres crimes comme assassinats, suicides vrais ou faux, disparitions, massacres, bagarres entre groupe de bandits qui permettent d'éliminer ceux qui  risqueraient de poser des problèmes.

Entre autres exemples tèt kale, un bandit au service du pouvoir qui se croyait ex-filtré paré pour une nouvelle vie aux USA, mais arrêté à l'aéroport par ce même pouvoir, emprisonné, puis libéré " fautes de preuves' par ce même pouvoir, puis à peine libre de ses mouvements, assassiné par ce même pouvoir. Ci-gît tèt kale, dont le destin d'enfant pauvre manipulé  était déjà tout désigné.

Parce qu'il s'agit de kase Fey, kouvri sa" .

A savoir,  à la moindre fuite apparaissant ou risquant d'apparaître dans le dispositif de vols des biens publics, mis en place par les bandi legal, il faut de toute urgence une réponse appropriée.

Les Haïtiens- je parle des BOUKI ; parce que les MALICE connaissaient parfaitement leur programme- paraissent tout étonnés qu'après avoir eu un Martelly, un Jovenel et l'ensemble de leur gang au pouvoir, de  la situation dans laquelle se trouve le pays 9 ans plus tard.

En 9 ans il est possible de détruire plus qu'un séisme.

Décérébrés par les prêches des pasteurs et des marchands de micro qui leur promettent quotidiennement des miracles et à la soumission à "dieu qui dispose de toutes choses", ces malheureux, livrés à eux-mêmes ont crû que, dieu qui sait tout et voit tout leur avait envoyé ces bouffons roses à la tèt kale (crânes rasés) pour les conduire vers le paradis.

Déboussolés par l'absence de soutien de l'opposition "ligotée" certains par leur passé, d'autres par leur peur du blan, d'autres par leurs zamitay, d'autres enfin par leur manque de moyens économiques.

Quant aux intellectuels c'est "case close". C'est Forget it. En 9 ans, c'est Messieurs et dames qui se disent progressistes n'ont même pas été capables de se mettre ensemble pour créer une radio qui leur permettrait d'adresser leurs points de vue à la population.

Il reste un Morvan, qui, de même qu'un Simon Bolivar épuisé et déçu de tous ses combats menés en vain pour libérer l'AM du Sud du joug des Espagnols, risque de dire : "J'ai labouré la mer". 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents