Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


HAÏTI/ROSE RACKÈT. Vous souvenez-vous de Martelly se comparant au génocidaire Hernan Cortès sous le conseil d'Antonio Solà son...

Publié par siel sur 19 Août 2020, 01:10am

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... mentor ? 

Inutile de vous préciser que parmi les parlementaires et journalistes qui écoutaient le discours de Martelly, aucun d'entre eux ne savait qui était Hernan Cortès.

Quant aux intellectuels qui pourraient être au courant de l'histoire d'Hernan Cortes...Pa menm pale, n'en parlons même pas. C'est le cadet de leur souci. L'engagement qui pourrait nuire à leur carrière est le cadet de leurs soucis.

Circulez, il n'y a rien à voir est leur mot d'ordre depuis l'installation par les Clinton du bandi legal, chanteur de Konpa et  amateurs de grossièretés à caractère pornographique,  à la tête de l'Etat haïtien.

Bel mèvèy

Antonio Solà, l'homme qui prêche la fin des idéologies et la montée en puissance des "liders" corrompus, le nostalgique de l'empire colonial et esclavagiste espagnol, qui se décrit lui même comme cynique,  s'est amusé à mettre dans la bouche d'un président haïtien, l'éloge d'un génocidaire des peuples mexicains.

Très drôle, j'imagine pour lui, de contempler ces " canards sauvages" (tels qu'il les qualifie dit-on) dont les ancêtres ont réalisé  la première révolution anti-esclavagiste qui s'est soldée par un succès, avaler l'apologie d'un génocidaire des premiers habitants du Mexique.

Les so-called lettrés haïtiens ( ceux qui ont fait des études universitaires) ignorent tout des cultures de leurs voisins proches des Caraïbes, allez voir de l'AM du Sud, de l'Afrique ou de l'Asie.

L'histoire de la France, celle du droit pénal français ( ah, ah) leur sont plus familières que  celles d'un pays, la RD, avec lequel ils ont en partage l'île.et qui est leur deuxième partenaire commercial.

 Les luttes pour le pouvoir, la dictature de Trujillo, le sort des Haïtiens  dans les bateyes vendus par les Duvalier, la transition démocratique qui a suivi l'assassinat de Trujillo, l'ensemble de ces problématiques auxquelles les Dominicains se sont attelés à trouver une réponse, leur est totalement étranger.

Tout ce qu'il voit ce sont les infrastructures de la RD, son économie florissante sans jamais se poser un moment pour faire l'analyse de la politique menée par ce pays à la fin de la dictature de Trujillo pour cheminer vers la démocratie.

Je dis bien cheminer , parce que comme  eut  à le dire Abinader" la démocratie du pays a été endommagée."

Pour vous rappeler que la démocratie ce n'est pas du "klik klak Kodak", ce n'est pas on se débarrasse d'un dictateur et bingo, ça y est, comme un gain à la loterie. Ce n'est pas un miracle, c'est une démarche à long terme qui demande que citoyens et dirigeants conjointement, pas à pas s'y attellent en établissant un programme pour atteindre leurs objectifs.

Pendant qu'Haïti se complaisait et s'enterrait dans des idioties telles que le catéchisme à la " Je crois en toi Duvalier", la fermeture des ports  du pays et des laboratoires de sciences, les voisins de la RD, de Cuba et des autres îles avoisinantes réfléchissaient à leur avenir de peuple.

Donc, cet article de Mediapart afin de vous informer sur ce Hernan Cortés dont Martelly, disait vouloir suivre l'exemple pour gouverner Haïti. 

Un extrait de l'article

Qu’a-t-il vu exactement ? « Un soleil d’or massif de la grandeur d’une toise et une lune d’argent massif de la même dimension, mais aussi deux chambres pleines d’armures, toutes sortes d’armes étonnantes, des harnais, des engins de tir, des habillements fort bizarres et bien d’autres curiosités servant à maints usages, toutes choses plus fascinantes à voir que des prodiges. »

Les premiers objets récupérés par Cortés et envoyés en Europe n’étaient pas le résultat de pillages, comme par la suite. Il s’agissait de simples cadeaux de bienvenue de la part de l’empereur aztèque, Moctezuma II, qui espérait, en se montrant généreux, inciter Cortés et ses hommes, débarqués à Veracruz, à rebrousser chemin. Mais il se produisit l’inverse : le sublime des pièces offertes excita un peu plus la convoitise des Européens.

À la rétrospective Dürer organisée à Francfort en 2013, les commissaires s’étaient risqués à présenter des objets qui auraient pu faire partie du « trésor » : une hache en bois, des pendentifs en or en forme de tortue ou d’oiseau de proie. La plupart en provenance du musée d’ethnologie de Vienne, où l’on peut voir l’impressionnante coiffe en plumes de quetzal de Moctezuma II, que le Mexique continue de vouloir récupérer. Mais personne ne sait exactement ce que sont devenus les objets mexicains qu’Albrecht Dürer a vus, ce 27 août 1520. La salle de l’exposition de Francfort ne proposait qu’une évocation. Peut-être ont-ils été fondus quelques années plus tard, comme beaucoup des objets ramenés des Amériques

Effectivement  au vu de la 3ème partie du rapport de la Cour des Comptes, les paroles mises dans la bouche du  "bandi legal"  et  son identification  à un personnage meurtrier et cupide annonçaient le "dap piyan", la main basse sur les Fonds PetroCaribe  qui ont  excité sa convoitise et celle de son clan de rapaces. Et, d'autre part ,sa volonté de faire table rase des besoins des "indigènes"( les Haïtiens Noirs et pauvres).

Ce saccage n'ayant été possible que parce qu'approuvé et soutenu par les USA/CORE GROUP/OEA.

Un chef d'Etat incompétent, graveleux, cupide, vorace, rapace... Qui dit mieux pour le Core Group ?

Et le faire succéder par un inculpé pour  suspicion de blanchiment d'argent, c'est le top.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents