Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


JOvenel Moïse où l'imposture faite homme à la tête d'Haïti. Pourquoi ce titre ? Il est provoqué par le dégoût, la colère...

Publié par siel sur 16 Août 2020, 21:18pm

... face aux saletés de Jovenel Moïse et de l'ensemble du réseau de malfaiteurs en bande organisée tèt kale.

Vous avez lu ici les déclarations de Abinader dans son discours d'investiture.

Vous connaissez celles de Jovenel : eau, terre, soleil  : éléments naturels qui ne dépendent pas de la volonté de lekselans ( terme dont les Dominicains se sont séparés depuis la fin de la dictature de Trujillo mais auquel s'accroche comme des poux dans les cheveux les dirigeants corrompus haïtiens, cherchant à se donner de l'importance aux yeux d'une population illettrée).

Par contre, " ti rest  la se pou pèp la", sa dernière trouvaille pour s'acheter une popularité, aurait dû  être à sa portée.

Eh bien, pas du tout. 

Le type s'intéresse plus à pourchasser ses adversaires politiques - et en passant n'hésitant pas à mettre au chômage les employés de Sogener et ceux, s'il arrive à ses fins avec l'aide d'avocats et de juges corrompus- ceux de la ferme de Y. Latortue, que de s'occuper à faire le travail pour lequel il est grassement payé..

Pour vous dire à quel niveau de psychopathie, d'absence d'empathie se M. est arrivé depuis qu'il a été installé par les USA et le secteur privé à la tête de la République d'Haïti.

Donc ce M. se la joue à la Duvalier, un autre imposteur sociopathe, qui vendait les agriculteurs haïtiens à la RD, en papa peuple. Regardez moi, dit-il,  je suis Noir comme vous, je viens de loin et si je n'arrive qu'à vous offrir des restes alors que je vous avais promis le respect et l'amélioration de vos conditions de vie, c'est la faute aux oligarques ( en passant ceux -là même qui ont financé ma campagne, m'ont accordé des prêts bancaires, et ont pris l'argent du Trésor Public pour financer mon arnaque d'Agitrans.) c'est la faute des oligarques, un nouveau terme qu'il a trouvé pour remplacer sa stupidité de " serpent à sept têtes."

Donc, quand j'ai pris connaissance de la mort de cette femme ouvrière chez Palm Apparel, un sweat shop, atelier de misère dirigé par un certain monsieur Alain Villard parce qu'elle n'a pu recevoir les soins adéquats

Quand je lis que M. Villard qui dirige deux sweat shop : Palm Apparel et  Sewing S.A. a une dette de 10 millions de dollars à l'OFATMA.

Je suis dégoûtée quand je vois ce Nèg Banannn nan gesticuler dans ses show imbéciles - d'ailleurs pourquoi est-il le SEUL à ne pas porter de masque ?- prenant plaisir à raconter des craques à  n'en plus finir à la population,  à abuser de ses faiblesses économiques et intellectuelles, utilisant une sorte de diarrhée verbale pour " bananer" les pauvres et complaire à ceux qui ont financé sa campagne.

Je suis en colère face à ce mépris total/capital des dirigeants pour leur population Noire et pauvre, face à la soumission, à  la collaboration de la classe moyenne à cette mascarade  qui continue la comédie des Duvalier. 

Un peuple sans mémoire est un peuple sans âme. Mais dans le cas d'Haïti, cette sentence s'applique tout particulièrement à ses dirigeants politiques, intellectuels, media, fonctionnaires, bref tous ceux qui devraient avoir pour objectif le bien commun et qui préfèrent s'agenouiller aux pieds du Tartuffe pour préserver leurs intérêts personnels.

 

 

EXTRAITS

 1-Des dettes importantes 

Dans une correspondance adressée à Palm Apparel, le 23 juin 2020, l’OFATMA dévoile que cette entreprise a une dette de plus de 10 millions de gourdes, alors même qu’elle prélève une somme fixe pour l’assurance sur le salaire de ses employés chaque quinze jours.

Palm Apparel et Sewing International, SA (SISA) emploient 1 900 personnes. Ces usines sont dirigées par Alain Villard.

Selon la loi du 28 aout 1967, la cotisation à l’assurance de l’OFATMA, dans un secteur d’activités comme les industries compte pour 6 % du salaire de l’ouvrier. 

2- Il ne s’agit pas de la première fois qu’un employé meurt dans ces circonstances en Haïti. Le lundi 3 aout dernier, Lunel Pierre a connu le même sort. Souffrant d’une hyperglycémie, l’employé de Sewing S.A. a été frappé d’un malaise et s’est rendu à l’hôpital de l’OFATMA à Cité militaire pour recevoir des soins de dialyse puisqu’il en est un assuré, selon Evel Fanfan.

Arrivé au centre hospitalier, l’OFATMA lui apprend que son assurance n’est pas payée et qu’il n’est pas éligible pour recevoir les soins nécessaires à sa survie. Alors qu’il se rendait à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti, Lunel Pierre meurt quelques heures plus tard sans avoir reçu de soins.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents