Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Moment Vérité : Charlot Jacquelin très peu convaincant renvoie les responsabilités sur la société . Il suit la ligne de Jovenel, à savoir...

Publié par siel sur 15 Août 2020, 21:03pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... la recherche de boucs émissaires.

C'est 1986, ce sont les  dernières 34 ans, c'est la société, ce sont les peyi lock, l'opposition...

Charlot Jacquelin qui dit ne pas parler "la gueule de bois" (sic)  parle, par contre parfaitement la langue de bois.

Une des nouvelles fantaisies des tèt kale, exposée par M. Jacquelin fils, ce serait que la société demanderait  au président d'être un homme orchestre...

Vous voyez à quel point un jeune peut se placer dans le déni et être contaminé par la culture du mensonge. 

Est-ce que ce n'est pas l'Homme banane en personne qui aurait déclaré : "Je suis le seul à pouvoir à lutter contre la corruption." ?

Est-ce que ce n'est pas ce même M. aux 14 comptes en banque, "pur produit du secteur privé."  qui fait du MOI/JE/MOI ?

De plus, ce Charlot Jacquelin, comme tous ceux  de l'obédience woz/rakèt, néo-duvlaiéristes, fait comme si les années précédant 1986 étaient meilleures pour la population.

On se rend compte de la force de cette propagande  dans la classe moyenne qui  pendant les années des Duvalier a profité de la dictature. 

Cette classe moyenne, dont  fait partie Peggy Jean (M. Jouthe, dixit, fait partie des gens que je peux écouter),  qui  se caractérise depuis toujours par son égoïsme, son absence de conscience du bien collectif - d'où  son acceptation des conditions de vie misérable de la population pendant les 29 ans de la dictature, son boycott permanent de la démocratie, son absence de solidarité avec les revendications de la population,  sa haine des pauvres ( la majorité des Haïtiens) qui ont voté en 1991 pour Aristide qui incarnait à cette époque la voix du peuple.

Le plus cynique c'est que les membres actuels de cette nouvelle classe moyenne ( l'ancienne étant partie en exil forcé du pays entre 1957 et 1986) issue de la paysannerie et de milieux urbains populaires, a eu la possibilité de faire des études et de changer de classe, grâce précisément à l'élection d'Aristide en 1991.

En 1986, à la chute de la dictature le pays avait plus de 80% d'analphabètes et ceux qui aujourd'hui qui ont profité de la dynamique de 1991 sont les premiers à  cracher sur le mouvement qui a conduit Aristide au pouvoir.

Charlot Jacquelin est totalement décevant.  Il s'applique à brouiller les cartes en recyclant des lieux communs. Ce pourquoi, je dis et je répète qu'être jeune, avoir eu un père tué par la dictature, n'est absolument pas un garant d'intégrité, de fiabilité, vu la pourriture ambiante. On pourrait même avancer que c'est le contraire dans le cas de Charlot Jacquelin. Tout simplement une honte.

On aurait aimé que le journaliste ait le courage de poser à Charlot Jacquelin la question d'un journaliste US à Trump : Est-ce que vous vous excuserez devant le peuple américain pour l'ensemble de vos mensonges ?

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents