Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Entre l'assassinat du juge Joseph sous Martelly, celui des journalistes Rospide Pétion et Nehemy Joseph, l'exécution de Me Dorval le constat est ...

Publié par siel sur 3 Septembre 2020, 21:14pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... que la police , la justice ont été dans l'incapacité de mener des enquêtes réelles sur ces crimes.

Les tèt kale aiment à brandir les assassinats du journaliste Jean Dominique, de l'avocate Durocher-Bertin, de Jacques Roche comme une sorte d'argument à contrario pour montrer que la Justice est inopérante depuis sous les administrations précédentes : Aristide, Préval, Latortue, Préval 2, Martelly.

Sauf que les tèt kale, l'extrême-droite au pouvoir depuis 2004, accusaient Aristide et Préval d'être les organisateurs du chaos et les auteurs intellectuels des crimes.

Vous avez vu ici, le nombre de crimes perpétrés sous les tèt kale. Et il s'agit d'une liste exhaustive. Par exemple, ne figurent pas, la petite fille défigurée par l'accident occasionné  par Martelly  conduisant comme un dingue une moto sur une petite route au sortir d'une visite stupide à la Citadelle, dont l'unique but était d'humilier l'ex-cavalas devenu son ministre de la Culture (comme celui qui est actuellement le ministre de la Culture de Jovenel)  l'homme tué par le cortège de Lafontant, par celui des hommes de l'Homme Banane aux Cayes, le fief du tèt kale/ tèt pa dwat,  FORTUNE,  où une petite fille a été fauchée par l'un des véhicules et est morte.

La maman est allée dans toutes les radio pour exposer sa situation - dont à l'émission de Bob C sur Caraïbes FM- lequel s'est bien gardé d'interpeller les responsables de l'accident, mais de préférence a jouer à son rôle de "papa pèp" et  fait appel aux  citoyens pour qu'ils aident  cette maman à financer l'enterrement de sa petite-fille.

Le seul journaliste que j'ai entendu attirer l'attention de ses auditeurs sur les accidents provoqués par les "malades" qui assimilent le pouvoir au nombre de voitures et de policiers qui font partie de leur cortège, c'est V. Numa. Lequel ne demandait pas aux zotorite, aux gwo palto de respecter la population qui finance leurs positions gouvernementales mais, au contraire, conseillait  à la population de se protéger contre les fous du volants des cortèges des chefs.

Les marchands de micro qui font semblant de s'intéresser aux conditions de vie de la population, font en sorte de toujours protéger les criminels quand ils sont des Tèt kale et alliés. Ces dits- directeurs d'opinion sont infects; ils sont la représentation de l'Etat des Woz/rakèt qui n'est ni  gérée ni administré comme dit par Me Dorval.

Et ce sont ces représentants de l'Etat qui leur offrent des privilèges en échange  de leur propagande abjecte, que les journalistes commerçants vendent à la population comme soucieux du bien-être public, de la sécurité des citoyens et du développement du pays.

Souvenez-vous des paroles écrites dans le marbre et donc non effaçables du baron Duval du Nouvelliste : " Jamais un président n'avait montré autant de sollicitude envers son peuple." Il faisait allusion à une distribution de maillots de foot de Martelly sous le régime duquel la dilapidation des Fonds PetroCaribe a été la plus significative.

Il faut dire qu'à cette époque ce n'était pas la  fausse " bamboche démocratique" qui aura occasionné tant de crimes, comme ceux de la ruelle Vaillant, dont les auteurs n'ont jamais été poursuivis,  mais celle de la "bamboche" des Fonds PetroCaribe, du tout moun jwenn, dont les journalistes commerçants, pseudo directeurs d'opinion, en réalité mercenaires de la plume et:ou du micro.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents