Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


HAITI/FIN du régime Tèt Kale. Haïti pourra t-elle se débarrasser de l'extrême droite macouto/militato/duvaliériste ?

Publié par siel sur 6 Septembre 2020, 21:25pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Antonio Sola;

Antonio Sola;

Les obstacles pour se diriger vers un Etat de droit sont nombreux.

Tout d'abord les dilapidateurs des Fonds PetroCaribe ont l'argent, les armes et le soutien des USA.

Ensuite, les réactionnaires sont présents partout dans l'administration.

On ne peut  pas faire une chasse aux sorcières. De plus, ce qu'on appelle les " ressources humaines" sont limitées en Haïti. Particulièrement des " ressources humaines" compétentes, honnêtes, conscientes de leur rôle dans la protection de leurs compatriotes contre les inégalités, les abus, la violence et l'exploitation.

Depuis plus d'une dizaine d'années que j'écoute les émissions et les dires des "marchands de micro", que je lis la presse écrite et les commentaires sur les articles, comme ceux publiés sur Le Nouvelliste.

En passant, il faut noter que ceux qui en laissent sur Ayibopost paraissent plus éduqués et moins formatés à la culture sadomasochiste- ce qui est un signe d'espoir - même si selon certains, il s'agit d'une minorité  "zwit".

Mais comme vous devriez le savoir, dans l'histoire universelle  ce sont les minorités et non pas les foules affamées et  psychologiquement fracassées qui sont à l'initiative de changements.

Guerre psychologique

Ceux qui sont plus âgés comme moi, et les jeunes qui ont un minimum de formation intellectuelle, auront compris que "la transition démocratique"  a été une stratégie pour poursuivre le régime dictatorial.

Ils ont vu de quelle manière les duvaliéristes qui ont succédé au régime dictatorial, ont fait en sorte de boycotter la première élection avec le massacre des électeurs de la ruelle Vaillant. 
Ils ont vu les coups d'Etat successifs.

De sorte que les propagandistes réactionnaires comme S. Lucas, ont été employés pour dénigrer la démocratie- ne serait- ce qu'en  lui accolant le terme de " banboch", opposant la démocratie à un soi-disant ordre dont la dictature aurait été le symbole.

Banboch orchestrée par les mêmes duvaliéristes et leurs amis du secteur privé. Un programme bien planifié qui a provoqué une quantité de morts, d'exilés, de  désespoir, de rejet de leur pays, de mépris d'eux-mêmes et de leurs compatriotes. Ca s'appelle la guerre psychologique.

La guerre psychologique contre les Haïtiens a débuté dès l'indépendance, il s'agissait de les faire apparaître aux du monde entier et d'autres pays du Sud, comme des " sauvages".

Revenons aux obstacles à l'instauration en Haïti d'un Etat de droit.

Le plus important est le lavage de cerveaux. Avouez que ce n'est pas très difficile pour ceux qui possèdent l'argent, les armes et la communication de bourrer  le crâne de ceux qui n'ont rien avec des "kite peyim mache" et autres sornettes.

Notez que de même que la liberté d'expression a été détournée  par les fascistes, de même l'usage du créole s'est transformé en une arme contre la démocratie. En créole on peut dire n'importe quelles conneries, être compris par la majorité qui a l'impression que du fait qu'elle comprend, ça signifie que c'est la vérité.

Quand BOB C s'amuse à ridiculiser les syndicalistes, à diaboliser systématiquement les opposants aux Tèt kale, le peuple applaudit aux paroles tèt an ba du "papa pèp", parce qu'il a compris  ses propos énoncés en bon créole.

Kreyol pale, kreyol konprann, un slogan utilisé pour abêtir la majorité pauvre, Noire et inéduquée qui en 1986 comptait plus de 80%d'analphabètes.

Le lavage de cerveaux ne touche pas seulement les moins éduqués, les classes moyennes, principalement issues des milieux défavorisés,  sont les principales cibles de cette stratégie : leur apprendre à mépriser leurs compatriotes, à se penser " supérieurs", à mentir comme déclarer que M. Jovenel Moïse a été élu par la population(500 000 personnes) à partir d'élections fiables- et non pas grâce au fric de ses financiers.

Donc, le plus grand obstacle à l'instauration de l'Etat de droit, de la justice et du respect  est la guerre psychologique menée contre les Haïtiens, à laquelle participe une quantité d'éléments issus des classes défavorisées en quête de changement de classe sociale. Ce sont les éléments les plus nocifs, ceux qui mettent des barrages à tous les niveaux - tout en faisant semblant d'être favorable à l'émancipation de la population.

Les "insiders"

Et s'il se trouve un combat à mener  sur les réseaux sociaux et sur les media, il consiste à dénoncer leurs mensonges, de même que ceux de JOVENEL, leurs contre-vérités, leurs analyses orientées et non basées sur des faits qu'ils répandent de manière insidieuse dans les têtes des gens.

Ces auto-proclamés élus par dieu, choisis par dieu, pitit bon dye ne sont pas différents de ceux qui  déclarent que les mensonges de Trump sont des vérités, qui soutiennent le racisme de Bolsonaro, les folies de Duarte aux Philippines.

En conclusion, le combat pour la démocratie et la dignité passe par la lutte contre les "insiders", ceux qui utilisent leur relatif savoir pour aider à "bananer " la population. Ils emploient une arme non létale  qui s'alliant à celles létales, tuent. 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents