Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


"Map mete lame Haïti nan bounda yo" dixit JOVENEL. Quand un président s'autorise à s'exprimer dans de tels termes on se rend compte...

Publié par siel sur 5 Septembre 2020, 19:26pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

.. du niveau de violence et psychologique et physique subi par la population.

Jovenel continue à explorer son répertoire de mauvais ( et méchant) comédien.

Dans l'Artibonite, juché sur on ne sait quoi (un camion ?), se déhanchant comme un dévoyé, s'exprimant comme un délinquant, l'homme arrivé par infraction à la tête de la Première république Noire au monde fait ce qu'il sait faire et pourquoi il a été choisi par le "blan" : entraîner la population vers le bas.

Martelly alors que président disait à la population " pete, pete", Trump a déclaré qu'Haïti est trou de M.... Décidément ces présidents font une fixation sur le cul.

Pour certains Haïtiens le spectacle de ce président délirant, hurlant est normal. Ils n'attendent pas mieux de la société haïtienne;

Le ridicule de Jovenel à toute épreuve ( quel que soit le rôle qu'il joue)  ne dérange pas ces Haïtiens.

Quand on le regarde ici assis sur sa chaise au milieu de la pièce  avec le petit personnel ( ses ministres) assis sur des fauteuils bas de manière à ce qu'il apparaisse comme le seul coq dans la basse-cour qu'on peut compare avec le comportement simple ( pourtant un millionnaire)  d' Abinader, le nouveau président de la RD.

Certains Haïtiens dont les media- et  tout particulièrement les partisans des 2 présidents tèt kale semblent encourager la guerre psychologique contre les Haïtiens par leur acceptation que celui qu'ils appellent le premier des Haïtiens donne au monde une image aussi laide.

Avec ça, les même jacassent comme des "Jako repèt" : "depuis 1986" , sans comprendre que aujourd'hui est fait d'hier. Le non respect de la population est le salaire de la dictature qui l'a laissée dans l'ignorance, le sous-développement au niveau des mentalités ( dieu, le chef, le pouvoir, l'argent, les macoutes) et de son espace de vie (pas d'eau potable, pas d'encouragement à l'agriculture, pas d'éducation.

A croire que ces gens-là n'ont toujours pas intégré les notions de temps et d'espace.

Ils ne connaissent pas le rôle dans une société de l'exemple, celui de la transmission positive ou négative.

Quand entre 1957 et 1986 une majorité des professeurs parmi les plus compétents sont forcés à quitter le pays, ça fait une génération, quand leurs élèves par la suite s'exilent également ça fait 2 générations qui n'ont pas feu transmettre correctement leurs savoirs.

On voit le résultat  épouvantable aujourd'hui de cette saignée.

Un ex-président en fonction qui crie  :" pete, pete" à la foule de jeunes venus assister à un concert.

Un  président  en plein délire qui hurle : " Map mete lame Haïti nan bounda yo"

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents