Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


AYIBOPOST/ Portrait de Gregory Saint-Hilaire , l'étudiant exécuté par la milice du Palais nationa. Et, svp, comparez...

Publié par siel sur 12 Octobre 2020, 22:37pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... avec les propos odieux tenus par le " pitit bon dye"  qui prétendait que l'auteur de l'exécution n'avait pas été identifié ...eh oui, tous les colonialistes et esclavagistes se présentaient comme des "piti  bon dye" la croix et l'épée .... Et l'objectivité, bien entendu...

Franchement, en faisant tous les efforts du monde, en allant chercher des explications, justifications telles que : origine sociale, éducation familiale défaillante, éducation académique sans conscience,  misère morale et matérielle, absence d'éducation à la citoyenneté, je n'arrive pas à comprendre comment un jeune Haïtien issu des milieux populaires qui,  grâce au patron de Zénith FM a pu se retrouver en France et qui,   grâce à l'Etat français  a eu l'opportunité de faire gratuitement des études supérieures dans ce pays,  puisse se vautrer dans la diabolisation des étudiants  haïtiens et dans la pédanterie la plus niaise : " Je suis un journaliste professionnel, je dis ce que je veux et je m'en fous royalement des critiques".  Du JOVENEL pur :  prétention, pédanterie, rodomontades, absence de modestie et arrogance.  Si c'est ça la jeunesse haïtienne en 2020, on est mal barré, question s'enfoncer dans le trou de la crétinerie, de l'imposture et de la corruption.

EXTRAITS de l'article d'AYIBOPOST.

"Un agent de l’Unité de sécurité générale du Palais national a tiré sur l’étudiant Gregory Saint Hilaire dans l’enceinte même de l’École Normale supérieure, le vendredi 2 octobre dernier. L’homme de 29 ans prenait part à un mouvement de protestation exigeant la nomination des étudiants finissants de l’ENS dans la Fonction publique en vertu d’un accord signé en 2013 entre l’École et le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle.

"Il a travaillé dur pour rentrer à l’ENS, selon son père. « Je me rappelle le jour où il a eu les résultats du concours. Il est venu me voir en souriant pour me dire qu’il a été lauréat du concours d’entrée à l’École normale supérieure pour les Sciences sociales », se rappelle-t-il."

"Quand les étudiants protestataires ont decouvert que Grégory Saint Hilaire a été touché, ils ont voulu l’emmener à l’hôpital, mais les agents de police les en ont empêchés. « À chaque fois que nous avons essayé de nous rapprocher de lui, les policiers tiraient sur nous. Gregory n’était pas encore mort, mais il est resté silencieux. Nous avons appelé les secours, partagé la nouvelle sur internet, personne ne nous a secourus », poursuit Tataille. Cette version des faits est corroborée par les témoignages de plusieurs autres étudiants."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents