Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


AYIBOPOST. Exit le pénitencier national, un bâtiment historique.

Publié par siel sur 26 Novembre 2020, 23:45pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

AYIBOPOST. Exit le pénitencier national, un bâtiment historique.

"Those who do not learn from history are doomed to repeat it "

Ceux qui n'apprennent rien de l'histoire sont condamnés à la répéter.

Le refus du gouvernement d'Aristide de faire de Fort-Dimanche un monument en commémoration des victimes de la dictature des 2 Duvalier, m'a toujours apparu comme une faute grave, dont à mon avis Aristide a payé le prix : la rançon de la trahison.

Beaucoup de militants progressistes ont pris leur distance avec lui, beaucoup de duvaliéristes se sont rapprochés de lui pour mieux l'abattre.

Il faut apprendre à être fidèle à vos convictions.

C'est toujours surprenant de constater l'empressement que mettent les dirigeants haïtiens à détruire la mémoire de leur histoire et à la remplacer par des " perles des Antilles" un terme utilisé pour qualifier la colonie esclavagiste, dont se sont appropriés les duvaliéristes, et qui depuis est repris même par les gens plus ou moins éduqués, sans aucune conscience des crimes derrière cette appellation.

Un exemple tiré d'un récit de Frederick Douglass qui se passe aux USA, mais dans la "perle des Antilles " ce n'était pas différent:

"En Amérique les propriétaires utilisaient des tonneaux.(...) Ils plantaient dans le bois des clous de quinze centimètres. Plaçaient parfois du verre pillé à l'intérieur. Des buissons d'épines (...) Alors ils emmenaient leur esclave. (...)Pour le plus petit délit. Peut-être avait-elle oublié de fermer la porte de l'écurie. Fait tomber une assiette. Regardé de travers la maîtresse de maison (...) Qu'importe, il fallait la punir, c'était dans l'ordre des choses.

Les propriétaires n'avaient pas seulement obligé Mary (le nom de l'esclave) à gravir la colline, ils lui avaient  aussi ordonné de pousser le tonneau le long du chemin de terre. Pour donner l'exemple, ils avaient rassemblé en haut les autres esclaves. Les Maîtres crachaient souvent quelques extraits de la sainte Bible. Forcaient Mary à rentrer. La poussaient à l'intérieur, par la tête, lui écorchaient les épaules. La pointe des clous lui fendait la peau. Le verre s'incrustait dans la plante des pieds; (...) Puis ils clouaient le couvercle. Agitaient le tonneau quelques instants, dans un sens et dans l'autre. Citaient encore un verset de la Bible.

En cahotant le tonneau roulait jusqu'au bas de la colline."

Encore une fois je ferai la comparaison entre le devoir de mémoire en Haïti et en RD. En RD non seulement le dictateur Trujillo a été assassiné, non seulement il y est interdit de faire son apologie comme en Haïti avec leurs stupides  et ignobles " di tan divalye, viv divalye"; mais il existe une sorte de musée de Trujillo qui narre sa vie, montre ses objets, dont la poudre qu'il utilisait pour se blanchir( le "doukou" n'existant pas à l'époque )et   les victimes de ses crimes.

En Haïti où l'absence de conscience du bien commun, de  réflexion sur le d'où l'on vient et ou on va,  le déni, le zanmitay, le kase fey, kouvri sa, la politique de l'autruche et la culture sadomasochiste  qui est un fait culturel dans l'ensemble de la société ( suffit de voir le vocabulaire des dirigeants actuels, celui des youtubeurs et les commentaires de leurs abonnés, le même appliqué à d'innocents manifestants ainsi qu'à des coupables, parfois de petits délits comme la Mary de Douglass :  fouettez-les, brûlez-les, gazez-les, lynchez-les, coupez- leur,   jambes, têtes, testicules, pete leurs yeux, tirez sur eux, ôtez leur la vie.

Vous avez bon nombre de salauds et d'autres trop jeunes et suffisamment mal éduqués, formés, informés pour ne pas  connaître l'histoire du duvaliérisme et le saccage du pays - semblable à celui des tèt kale- opéré par ces gens d'extrême- droite avec le soutien des USA.

Cette totale ignorance on la doit également aux zentelektyèl alliés à Apaid, Guy Philiippe, S. Lucas,  qui en 2004 osaient déclarer dans les media internationaux qu'Aristide était pire que Duvalier.

Ce à quoi un de mes amis avait rétorqué que si Aristide était pire que Duvalier, leurs cadavres seraient à Titanyen.

Enfin pour conclure, je dirai que si les dirigeants haïtiens n'étaient pas en grande partie des sots, des obscurantistes,  et des cupides sans foi ni loi,  et si la société civile n'était pas composée d'une bande d'amorphes et de corrompus ,ce bâtiment historique aurait pu être transformé en un complexe hôtelier comme l'ont fait les Hollandais avec une de leurs prisons désaffectées.

L'article dans le lien.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents