Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Et voici un autre documentaire qui devrait intéresser les médecins feuilles haïtiens et les encourager à développer leur savoir de...

Publié par siel sur 22 Novembre 2020, 21:36pm

Catégories : #VIDEOS, #CULTURE, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... manière à en faire profiter la population haïtienne.

C'est ce que devrait être ce que certains nomment nationalisme: un effort national, individuel et collectif pour développer ce qu'il y a de mieux en Haïti.

Et non pas s'indigner niaisement parce que quelqu'un aurait dit, à raison,  que l'ambassade US a son mot à dire sur le choix d'un chef de la police pour la bonne raison que cette police est financée par l'argent des contribuables étatsuniens.

C'est hyper décevant, frustrant, irritant de constater l'ancrage des jeunes/vieux dans le paraître, l'apparence, le déni, l'obsession de ce qui aurait été ( selon eux) un paradis; alors même qu'ils ne savent rien du pays - ne pas oublier que pendant 29 ans la population ne pouvait se déplacer librement sur le territoire et que, jusqu'à présent, la majorité des gens du Cap-Haïtien n'ont jamais mis les pieds à Jérémie- si ce n'est la narration occidentale qu'ils ont ingurgitée et qu'ils s'empressent de ressasser : les Haïtiens sont tous des voleurs, des sauvages;  les Haïtiens n'ont jamais rien réalisé depuis 200 ans et autres imbécilités qui ont le pouvoir magique ( slon eux) de les hisser au rang des Blancs, ces civilisés comme ils disent.

Je pensais, à tort, ignorant la profondeur des racines de l'obscurantisme, et la force de la guerre psychologique que la jeunesse haïtienne aurait utilisé le malheur du tremblement de terre en opportunité pour réfléchir au devenir du pays et aux multiples routes possibles. Cela n'a pas été le cas.

Avec la pandémie, rebelotte, l'espoir m'a à nouveau habitée, que ces mêmes jeunes, étudient, analysent et comprenant ce que le coronavirus a révélé des faiblesses de l'économie libérale et des richesses potentielles du pays, laisseraient tomber leurs préjugés, zen, et opportunisme.

Eh bien, redéception. Ils ne font pas mieux que leurs aînés qu'ils critiquent. Ils ont le derrière scotché sur des " Prezidan Jovenel souflete opossisyon a; Moïse Jean Charles Bay oposisyon a kou, FIPA koupe kou Dadou Jean Bart etc. L'ensemble visant à faire de  l'audimat.

Eux font dans l'audimat, les dirigeants font dans les sur-facturations, commissions.

Où se trouve la différence ?

Uniquement dans l'emballage.

Vous aurez remarqué que ces youtubeurs n'invitent jamais au grand jamais, un paysan/agriculteur à venir parler de ses réalités, ni un étudiant, ni un petit commerçant, ni un médecin feuilles,  ni un patron de petite entreprise dont ceux qui travaillent dans l'agro-alimentaire, ni un artisan, ni une mère de famille. Bien que  ces personnes soient celles qui représentent le socle socio/économique/culturel d'Haïti.

Comment faire  pour que de nouvelles voix conscientisées, visionnaires prennent la parole ?

Je n'en sais franchement rien, si ce n'est commencer  par le rétablissement d'un Etat de droit pour remplacer les bandits légaux et illégaux actuellement à la tête de l'Etat.

Pour l'instant, à l'heure qu'il est, la parole est confisquée et "trivialisée" par les marchands de micro, les youtubeurs, les politiciens au pouvoir et de l'opposition, par un président et ses potes qui font du mensonge la vérité -l'ensemble semblant plus préoccupé  par une guerre d'occupation du territoire,- comme du temps de la colonie,-  avec un radotage permanent, plutôt que par une émulation personnelle et collective visant à stimuler créativité et innovation, seules sources de d'épanouissement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents