Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Haïtiens mangez de l'ail. Ca je n'arrête pas de vous le dire. Mais maintenant parlons de la manière de le...

Publié par siel sur 9 Novembre 2020, 21:41pm

Catégories : #CULTURE

Haïtiens mangez de l'ail. Ca je n'arrête pas de vous le dire. Mais maintenant parlons de la manière de le...

... de le consommer.

D'abord rappelons que tout ail n'est pas ail  et que la grosseur des gousses n'est nullement une garantie de leur qualité,   comme le prétendait l'écrivain le plus lu en Haïti.

Ca c'est une pique. Parce que j'ai une sainte horreur de tous ces gens qui, du fait de leur notoriété et ou études académiques  en abusent se présentant  comme des experts en tout.  

Comment le choisir et le conserver?

Considéré comme une plante aromatique, l’ail appartient à la famille de l'oignon, l'échalote, la ciboulette ou encore le poireau. De nombreuses variétés existent; elles se distinguent par leur taille, leur couleur et leur saveur. En fonction de la saison où les plants seront mis en terre, on parlera d’ail d’automne ou de printemps. Il se consomme de préférence entre les mois d’avril et d’août.

Blanc, rose, violet… Il en existe plus de 700 variétés! Ce sont donc autant de goûts différents. Sachez que des gousses plus petites seront plus concentrées en goût et donc… en odeur! Frais, l’ail est pourvu de grosses gousses, qu’il est préférable de choisir sans tâches. Son bulbe peut être blanc, jaune, rose ou vert. Sec, la meilleure façon de le conserver est à l’air libre mais à l’abri de la lumière. Utilisez pour cela un pot en terre cuite muni de trous, par exemple.

Non, les propriétés et vertus au niveau de la santé de l'ail, de même que pour  toutes les plantes, dépendront de la nature du sol dans lequel il est cultivé et bien entendu des méthodes de culture, apport de pesticides et engrais chimiques contre engrais naturel fabriqué par le compost.

Le compost devrait être très facilement réalisable et commercialisé en Haïti.

Quand vous regardez les marchés en Haïti après leur fermeture, vous avez quantité de fruits, et de légumes abimés et jetés. Ces déchets végétaux, s'ils étaient ramassés et stockés fourniraient la matière première nécessaire à faire du compost.

Mais comme vous le savez il existe un lobby très puisant d'importation d'engrais- qui n'hésite pas à en faire parfois la distribution gratuite pour des raisons politiques consistant à amener les paysans bénéficiaires à voter pour les donateurs.

Pour revenir à notre sujet, la consommation  d'ail.

Le mieux est de le manger crû et quotidiennement. 

Les gens diront manger de l'ail crû ça donne une mauvaise haleine. Certes.

D'abord si vous pilez de l'ail et le mélanger à de l'huile d'olive et à du persil, une sauce que vous pouvez mettre sur vos salades mais également sur vos plats chauds, vous n'aurez pas de mauvaise haleine.

Par exemple, quand je fais une polenta, un mayi moulen, je l'arrose de cette sauce à laquelle j'ajoute quelques morceaux de piment crû. C'est délicieux. Et d'odeur d'il il n'y en a pas.  

Egalement il est très simple de dissiper cette odeur, il suffit de manger quelques feuilles de persil ou de mâcher quelques grains de café. Et hop, plus d'odeur désagréable.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'en faisant cuire l'ail, en le faisant frire comme c'est l'habitude en Haïti, vous lui enlevez ses vertus, vous les "griller", vous les supprimer.

En ces temps où la santé de chacun est menacée par un virus qui n'a pas besoin de visa pour traverser les frontières, consommer de l'ail crû quotidiennement peut vous aider à rester en bonne santé.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents