Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le dénommé Petit Bateau surnommé couche-culotte, partisan fou (pléonasme)- des Tèt kale a encore frappé.

Publié par siel sur 19 Novembre 2020, 19:30pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #LU SUR LE NET, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

“When ignorance reigns, life is lost.”  Rage against the Machine, 1991

" Quand règne l'ignorance, il n'y a plus de vie;"

Avatar
Lepetit Bateau • il y a 5 heures • edited
Vertières,une bataille imaginaire de l'École Indigéniste. Rien ne s'y prêtre. D'abord le lieu à l'entrée du Cap Haitien ,un monticule exigu oú sont érigées les statues des Héros de François Duvalier,n'est pas un endroit adéquat pour livrer une bataille.Et oú sont les cimetières,les squelettes des 50.000 soldats de Napoléon + les cadavres des Saintdominguois.Les Européens enterrent leurs morts.La France était en guerre contre l'Europe de 1792 après la guillotine de Louis XVI à 1815.

Une bataille à cette époque se livrait sur une vaste plaine pour faire cicurler les canons facilement.Voir la bataille de Waterloo en 1815 (Belgique),une vaste plaine de plus de 50 hectares oú sont positionnées :L'armée anglaise,l'armée prussienne,l'armée russe,l'armée autrichienne face à l'armée de Napoléon.
Voir la bataille de Savannah en 1779,une vaste plaine de plusieurs dizaines d'hectares oú sont positionnées l'armée des insurgés,l'armée française (le roi Louis XVI avait ruiné la France en armant 300 navires de guerre pour bouter les Anglais hors d'Amérique)et les soldats du général André Rigaud qui se mettaient sous le commandement de Rochambeau et du maquis de Lafayette face à l'armée anglaise.Le général Rochambeau n'a jamais mis les pieds à Saint-Domingue. Après cette bataille, il est mort dans une bataille en Prusse(Allemagne) lors de la campagne de Napoléon Bonaparte pour occuper la Prusse.L'École Indigéniste nous a caché les exploits,les actes de bravoure héroïque de Rigaud avec ses soldats du Sud.

Pour monter une armée, le chef d'un pays doit lancer une mobilisation nationale pour recruter des hommes de combat.Or des salines, dans son fief Croix-des-Bossales,n'a jamais gouverné Saint-Domingue. Christophe était dans le Nord, Pétion dans l'Ouest,Rigaud dans le Sud. Je ne vois pas ces hommes se mettre sous les ordres de des salines,un Congo illettré qui n'a aucune expérience de la guerre.

Le dénommé Petit Bateau surnommé couche-culotte, partisan fou (pléonasme)- des Tèt kale a encore frappé.

EXTRAITS 

En février 1802, une flotte de 36 navires venant de Brest débarque au Cap Français une armée de 23 000 hommes, sous le commandement du général Victor-Emmanuel Leclerc, mari de Pauline Bonaparte et beau-frère du Premier Consul. Le 2 mai 1802, une autre expédition arrive à Pointe-à-Pitre avec 3 500 hommes sous le commandement du général Richepance. La Guadeloupe est rapidement soumise et les insurgés impitoyablement massacrés.

A Saint-Domingue, l’arrivée du corps expéditionnaire français suscite un soulèvement général des anciens esclaves. Le général Henri Christophe, adjoint de Toussaint Louverture, met le feu à Cap-Français.

Le 7 juin 1802, Leclerc invite Toussaint Louverture à conférer avec lui ; mais à peine celui-ci se présente-t-il qu’il est arrêté par traîtrise. Toussaint Louverture et sa famille sont embarqués pour la métropole. A l’instant de monter sur le navire, il prononce ces mots célèbres : « En me renversant, on n’a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l’arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses ».

Sur ordre de Bonaparte, il sera interné - sans jugement - au fort de Joux, dans le Jura. Il y meurt des rigueurs du climat le 7 avril 1803. Peu auparavant, le 2 novembre 1802, Charles Leclerc était lui-même mort victime de la fièvre jaune... comme beaucoup de ses soldats.

Un nouveau renfort de 10 000 hommes est expédié à Saint-Domingue sous le commandement de Rochambeau (fils du commandant du corps expéditionnaire français dans la guerre d’Indépendance des États-Unis). Rochambeau n’obtient pas de meilleurs résultats en dépit de son extrême cruauté (il avait notamment dressé des chiens de combat pour poursuivre et déchiqueter les Noirs).


Dessalines
Les troupes françaises, épuisées, sont défaites le 18 novembre 1803 à la bataille de Vertières par la masse servile (au chant de la Marseillaise [5]) et Rochambeau se rend à Jean-Jacques Dessalines, successeur de Toussaint Louverture. Les garnisons françaises capitulent les unes après les autres. L’ancienne colonie proclame son indépendance le 1er janvier 1804, devenant la première république noire libre. Elle prend le nom de Haïti que ses premiers habitants donnaient à l’île.

Au total, c’est près de 70 000 hommes que le premier consul aura envoyés dans le seul but de rétablir le système esclavagiste à Saint-Domingue. 55 000 d’entre eux y ont perdu la vie, victimes des anciens esclaves ou des fièvres. Un fiasco humain au moins aussi important que celui de l’expédition d’Égypte. Néanmoins, la réputation du Premier Consul sur le continent européen n’aura pas à en souffrir (et les Français eux-mêmes se dépêcheront d’oublier cet épisode peu glorieux). [6]

L'article dans le lien.

Commenter cet article

Y
Dans quel journal a t il publié ces élucubrations? J'ai envie de donner à cet héritier des vains pétion et cie une réplique de mon cru
Répondre
S
Dans le Nouvelliste. Ca fait un moment que je critique Le Nouvelliste qui laisse passer les messages révisionnistes de ce type. Twitter bloque le président des USA, mais Le Nouvelliste laisse passer les fake news de ce M.
De plus, il a pour coutume d'appeler à tuer les opposants aux tèt kale. Il y a qu'en Haïti qu'un journal diffuse des menaces de mort.
H
Je refuse de partager ce tracte anti-haitien, et faire écho à la haine de soi de ce Petit Toutou surnommé Petit Bateau!

Du révisionnisme,il en a à revendre!
Répondre
S
Bonjour Hugues. Si j'expose les propos de ce M. c'est d'une part afin que Le Nouvelliste arrête de publier ses conneries. D'autre part pour montrer ce qu'il y a dans la tête de ses partisans des tèt kale. Du boycott de la commémoration des 200ns d'indépendance, en passant par Martelly en bottes dans l'église de Dessalines-ville, jusqu'à la statue de Dessalines cassée au Cap-Haïtien.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents