Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Parution en novembre 2020. Le vaudou, le prêtre et l'ethnologue. Retour sur la polémique Joseph Foisset / Jacques Roumain (Haïti, 1942)

Publié par siel sur 4 Novembre 2020, 20:30pm

Catégories : #CULTURE, #PEUPLE sans mémoire..., #AYITI ACTUALITES

1- L'ouvrage; 2- L'auteur Lewis Ampidu Clorméus est docteur en sociologie. Enseignant à l’Université d’État d’Haïti (UEH), il est aussi, notamment, chercheur associé au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) de l’EHESS
1- L'ouvrage; 2- L'auteur Lewis Ampidu Clorméus est docteur en sociologie. Enseignant à l’Université d’État d’Haïti (UEH), il est aussi, notamment, chercheur associé au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) de l’EHESS

1- L'ouvrage; 2- L'auteur Lewis Ampidu Clorméus est docteur en sociologie. Enseignant à l’Université d’État d’Haïti (UEH), il est aussi, notamment, chercheur associé au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) de l’EHESS

En 1860, un concordat est signé entre le Saint-Siège et l’État haïtien. Dès lors, le clergé catholique entame en Haïti une lutte sans merci contre le vodou, une religion populaire considérée comme une superstition, tant par le législateur haïtien que par l’Église catholique. Cette dernière va ainsi y mener trois « campagnes antisuperstitieuses » (1896-1900, 1911-1912 et 1939-1942). La dernière – communément appelée « campagne de la renonce » – est lancée alors que triomphe l’indigénisme dans la littérature et les arts, et que la législation contre les pratiques dites superstitieuses s’est renforcée en 1935. Cette croisade divise le pays au point que le gouvernement y met brusquement fin.
C’est dans ce contexte qu’une polémique éclate entre l’intellectuel marxiste haïtien Jacques Roumain, directeur du Bureau d’Ethnologie d’Haïti, et le spiritain Joseph Foisset, né en Alsace, qui s’est fait connaître par ses écrits tranchants contre l’école durkheimienne d’ethnologie et le marxisme. Nourri d’abondantes citations, le présent travail se propose de resituer le cadre sociohistorique de cette polémique et d’en déterminer les enjeux.
 
Lewis Ampidu Clorméus est docteur en sociologie. Enseignant à l’Université d’État d’Haïti (UEH), il est aussi, notamment, chercheur associé au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) de l’EHESS. Il s’intéresse surtout aux relations entre l’État et les religions en Haïti, à la gestion du patrimoine culturel et à l’histoire intellectuelle. Parmi ses plus récentes publications : Le Vodou haïtien. Entre mythes et constructions savantes (Riveneuve Éd., Paris, 2015) et Duverneau Trouillot et le vodou. Réflexions d’un intellectuel haïtien du XIXe siècle (Éd. du CIDIHCA, Québec, 2016)

Commenter cet article

Y
"Payé avec Visa 24,00 EUR<br /> Cette transaction apparaîtra sur votre relevé sous l'intitulé PAYPAL *PAYPAL "<br /> <br /> Voila, je viens de commander, faisant confiance à votre critique. je vous donnerai mon avis après lecture
Répondre
S
Je voulais ajouter peut-être qu'après lecture vous pourriez donner votre avis qui serait diffusé sur le blog.
S
Quel honneur vous me faîtes. Mais le résumé du livre n'est pas de moi. Par contre, c'est passionnant de voir ce que Roumain avait à dire sur la question. Jacques Roumain, c'est vraiment un sacré bonhomme. Seul intellectuel à avoir protesté contre le massacre de Trujillo et qui se retrouve incarcéré à Paris sous la demande d ce même Trujillo. Il a fallu l'intervention des intellos français pour le faire libérer. Et puis il est mort pratiquement d'épuisement à 33 ans, trop de séjours en prison. Une grade perte pour Haïti.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents