Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


L'ANI ou quand LUBERICE se prend pour GÖRING et DORE pour Rudolf DIELS deux parmi les chefs de la GESTAPO. L'horreur qu'ils ...

Publié par siel sur 14 Décembre 2020, 13:07pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

« Opposant » miséreux tenu en joue par la Gestapo à Negotin (Serbie), 1942-1944.

« Opposant » miséreux tenu en joue par la Gestapo à Negotin (Serbie), 1942-1944.

... viennent de pondre n'est rien d'autre qu'une machine à poursuivre les opposants de régime tèt kale, à espionner les citoyens, à monter des fiches de renseignement sur leurs vies privées, à les emprisonner, torturer, assassiner sans avoir de comptes à rendre à la justice. 

Cette machine de mort va nettement plus loin que celle des macoutes.

Si vous avez lu les pouvoirs donnés à ces futurs agents de l'ANI, une parmi les âneries de JOJO pour terroriser la population et éviter la prison pour fraudes et crimes d'Etat., Une machine à tuer soutenue  par un LUBERICE qui se prend pour un Göring,  et un DORE pour DIELS, vous constaterez qu'ils ont beaucoup à voir avec ceux de la GESTAPO.

Une comparaison qui s'impose d'autant plus que  de même que la GESTAPO, l'ANI a été fondée à partir de décrets par une association de malfaiteurs en bande organisée(les Nazis en Allemagne, les dilapidateurs des Fonds PetroCaribe, les tèt kale en Haïti.

On peut même aller plus loin dans la comparaison en rappelant que tèt kale signifie "crânes rasés" et que les bandits d'extrême droite partout dans le monde se reconnaissent à leurs crânes rasés.

La Gestapo est officiellement créée le  par un décret prononcé par Göring en tant que police secrète d'état ; elle est dirigée par le ministre de l'Intérieur de Prusse, c'est-à-dire Göring lui-même avec Diels comme adjoint10.

 De plus, il arme les policiers de revolvers, jugeant les matraques de caoutchouc et les bâtons qui étaient utilisés auparavant comme des « armes méprisables » et déclare qu'il assume personnellement la responsabilité de toutes les balles tirées par un policier3. Dès le 22 février, Göring accroît ses forces en nommant 25 000 SA, 10 000 SS et 15 000 membres du Stahlhelm en tant que policiers auxiliaires4,5.

Dans cette opération d'écartement des policiers aux sentiments républicains, il dispose d'une aide précieuse, celle de Rudolf Diels qui a d'ailleurs épousé la nièce de Göring, Ilsa6. Chef de la section politique de la police prussienne, l'Amt IA, qui avait combattu communistes et nazis avec efficacité et énergie, Diels met ses fichiers au service du nouveau pouvoir. Ses fichiers comprennent plusieurs documents compromettants obtenus depuis plusieurs années capables de déshonorer des adversaires qu'ils soient nazis ou antinazis5. 

« La Gestapo a la tâche de rechercher toutes les intentions qui mettent l'État en danger, et de lutter contre elles, de rassembler et d'exploiter le résultat des enquêtes, d'informer le gouvernement, de tenir les autorités au courant des constatations importantes pour elles et de leur fournir des impulsions »

 Sur la base des décrets des  et , qui mettent en place la détention de protection (Schutzhaft), elle peut emprisonner ou interner en camp de concentration qui bon lui semble, sans limite de durée, sans chef d'accusation et sans procès. L'absence de tout contrôle juridictionnel sur les agissements de la Gestapo est officiellement confirmé le , par une loi qui indique notamment que « les ordres et les affaires de la police secrète ne sont pas sujets à l'examen des tribunaux administratifs », loi qui ne fait que confirmer un avis de la Cour administrative de Prusse de 1935, selon lequel une mise en détention de protection ne peut être contestée devant un tribunal20.

Chaîne pour torture, laisse de chien, casquette à visière SS, figurine de SS avec un chien.... Lofoten Krigsminnemuseum, salle Gestapo au musée de Svolvaer (Norvège)

Chaîne pour torture, laisse de chien, casquette à visière SS, figurine de SS avec un chien.... Lofoten Krigsminnemuseum, salle Gestapo au musée de Svolvaer (Norvège)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents