Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


RD/HAÏTI. Pourquoi les Tèt Kale et le CORE GROUP veulent faire des élections en dépit du...

Publié par siel sur 4 Décembre 2020, 16:16pm

Catégories : #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #INTERNATIONAL, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Drapeaux des pays membres du Core Group

Drapeaux des pays membres du Core Group

... fait que le climat politique et sécuritaire ne s'y prête pas ?

Réponse facile : pour se maintenir au pouvoir et éviter de se retrouver comme les potentats du PLD avec des menottes au poignet.

Autre question   : pourquoi les woz/rakèt n'ont pas organisé d'élections pour le renouvellement des élus municipaux et du Parlement ?

Réponse également facile : parce qu'il s'agissait de faire en sorte de rendre le parlement caduque, de nommer des gens à leur solde en tant que agent intérimaire, de manière à pouvoir avoir le contrôle des élections à venir et mettre à tous les postes des agents du PHTK, BOUKLIYE, G9 et alliés.

Deux questions complémentaires : pourquoi un certain M. Dorcenat (un cas à la Jouthe ) a pris part à la création d'une fédération de gangs ? Pourquoi l'ONU a apprécié cette fédération de gangs en arguant que des gangsters fédérés étaient mieux que des gangs éparpillés pour assurer la sécurité (sic) ? 

Une seule réponse à ces deux questions : Le PHTK et la CI dans son ensemble ont les mêmes intérêts maintenir leur présence en Haïti - désordre, chaos, brigandage legal, peur sont des atouts négligeables pour atteindre cet objectif.

Le Core Group transmet son diktat à Jovenel, Jovenel transmet la dictature à la population.

 

 

Commenter cet article

B
La réponse à la première question est un effet d'une cause plus globale : La communauté internationale se fout des conditions objectives pour la démocratie et le fonctionnement des institutions haïtiennes. Nous devons accepter la douloureuse vérité que le pays n'est plus indépendant. C'est la seule déduction logique qui découle du maintien de Jovenel Moise au pouvoir malgré deux ans de mobilisation qui ont acté son illégitimité, sa médiocrité, son impopularité et son indignité. Un fonctionnaire du PNUD avait dit dans une réunion privée qu'Haïti n'a pas besoin de normes pour le fonctionnement de ses instituions. Les gens n'ont besoin que de survivre. C'est ce qui confirme l'équivalence entre les politiques affreux et les diplômés de convenance ayant le profil du sociologue qui ne comprend pas que le savoir n'est qu'un outil de subversion et de transformation. Politiques Crapuleux et Universitaires Soumis et Opportunistes sont deux faces d'une même indigence au service de la communauté internationale. Voilà ce qu'il faut enseigner au peuple pour qu'il apprenne a lutter autrement. Car la communauté internationale trouvera toujours dans l'abondant fumier qui foisonne en Haïti les ressources inhumaines pour opposer aux Tèt Kale une opposition aussi médiocre afin de faire régner le pire par l'équilibre des médiocres. Souvenez vous de la règle algébrique de l'indigence : deux médiocrités qui font face finissent par se structurer en une force résiliente (moins par moins égale plus). Les héros médiocres ne triomphent que parce que ceux qui ont le savoir trouvent un immense intérêt à leur offrir les adjuvants pour leur réussite. Chacun y trouve son compte. Quand des médiocres usurpent le leadership politique d'un pays, avec la collaboration des universitaires ou sans la résistance entêtée des gens de savoir, c'est parce que le savoir aux mains des universitaires n'est qu'une futilité. C'est ce qui est démontré en partie dans cet article : https://blogue.integraledatastats.net/supportsdefaillance.html

Un peuple ne peut reconquérir sa dignité et sa liberté que s'il a conscience de les avoir perdues. En revanche, quand un peuple sacrifie sa liberté et sa dignité pour quelques réussites précaires est un peuple indigent. La théorie de l'indigence propose une perspective anthropologique pour approcher autrement la servitude volontaire des élites culturelles haïtiennes.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents