Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


OEA/HAÏTI. En dépit de sa déconvenue en BOLIVIE, ALMAGRO remet ça en Haïti en se mêlant personnellement de ce qui ne le regarde pas.

Publié par siel sur 8 Janvier 2021, 22:22pm

Catégories : #INTERNATIONAL, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

On pourrait supposer que ce M., de même que TRUMP, doit avoir quelques dossiers sur le dos, vu son entêtement à poursuivre sa politique de soutien à l'indéfendable.

Les Haïtiens face à l'ensemble des stratagèmes de la CI, des mensonges des "marchands de micro" et youtubeurs alliés, du secteur privé ( APAID, Sherif A. R. DEEB entre autres) l'absence de conscience collective et de détermination d'une opposition entravée par sa peur de la CI, ont-ils les moyens de lutter contre la machine mortifère lancée contre eux ?

Ont-ils la maturité nécessaire pour comprendre que le présent est déjà une image de l'avenir qui les attend ?

Est-ce qu'ils ont les moyens nécessaires, isolés comme ils le sont, frappés de plein fouet par l'insécurité et la misère, privés de moyens d'instruction et même parfois de nourritures terrestres de faire face à cette association de malfaiteurs en bande organisée locale et internationale ?

Très difficile. Parce qu'il suffit qu'un fruit pourri, un premier chef d'Etat MARTELLY, un deuxième JOVENEL pourrissent l'ensemble des autres fruits qui représenteraient la société dans son ensemble.

Qu'avait dit MARTELLY ?

"Il suffit de laisser un bandit mettre un pied dans l'espace pour qu'il s'empare de l'ensemble de l'espace."

La société haïtienne a accepté que le bandit mette le pied. Ce bandit a fait des petits et s'est même fait remplacer par un autre. Les bandits ce ne sont pas uniquement les gangs, ils sont maintenant l'Etat: son administration, sa Justice, sa police, son armée ses parlementaires et ses media. Tous concourent, chacun dans son domaine, à consolider le banditisme legal et illégal. 

Le dicton haïtien dit  : " Dan pouri gen fos sou bannann mi". 

Les peuples boliviens et vénézuéliens ne sont pas le peuple haïtien, d'ailleurs ils ont été en majorité alphabétisé lors des mandats de E. Morales et de Chavez, ce pourquoi l'ONU avait félicité ces gouvernements. Ils ont eu pendant un certain nombre d'années ces présidents dont ils ont pu apprécier les politiques en matière d'avancement socio/économique. Au contraire d'Haïti, où le seul président Aristide qui avait montré une volonté d'aller dans le sens de l'amélioration des conditions de vie de la population n'a pas eu le temps d'exécuter ses programmes.

Au contraire, il a été balayé pour faire place au retour de ceux qui pendant une quarantaine d'années ont  non seulement pillé l'Etat, mais gravement abêti la population.

Donc que M. ALMAGRO et les autres aient de la force, est aisé. Et Haïti représentent pour tout ce beau monde ne costume/cravate, une sorte de cobaye permettant d'expérimenter le génocide intellectuel, culturel et moral d'un peuple. L'extrême droite occidentale du génocide des Hereros de Namibie, en passant par l'esclavage , aux guerres coloniales a toujours eu le rêve, l'ambition de subjuguer corps et âme les peuples considérés comme "inférieurs". Haïti représente pour elle un magnifique terrain d'expérimentation, en ce qu'elle offre peu de résistance.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents