Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Pourquoi certains Haïtiens peuvent être des fanatiques des tèt kale, tout en sachant parfaitement qu'il s'agit d'une association ...

Publié par siel sur 31 Janvier 2021, 21:35pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... de malfaiteurs en bande organisée ?

Les Blancs d'idéologie de droite ou de gauche se demandent comment et pourquoi la population haïtienne accepte d'être traitée plus mal que leurs chiens dans leur pays.

Cette situation n'est pas propre à Haïti, la majorité des pays du Tiers-Monde connaissent des situations similaires.

Les Haïtiens aiment à croire qu'ils sont une exception- du fait de la réussite de leur guerre contre l'esclavage-.

J'ai déjà attiré votre attention sur l'espèce de masturbation des élites intellectuelles haïtiennes, qui prennent un véritable plaisir à faire croire aux Haïtiens à leur exceptionnalité et à les isoler des combats des autres peuples dans le monde, confrontés à des problèmes similaires.

Dans leur majorité, ces élites intellectuelles se sont  persuadées que leur situation actuelle serait différente de celle d'autres pays confrontés aux mêmes politiques néo-libérales et à la corruption de leurs dirigeants.

Elles n'ont aucun contact avec les autres organisations, personnalités qui, ailleurs dans les Caraïbes, en  AM du Sud, en Asie, Afrique, mènent des combats- avec beaucoup plus de courage- contre les politiques qui les oppriment.

J'ai entendu le "pitit bondye" porte parole des rapaces tèt kale, raconter que ce qui met Haïti dans cet état, ce serait les jalousies et bla, bla, bla dans la société. 

Le type fait comme si jalousie, diffamations, seraient propres aux Haïtiens. N'importe quel individu honnête et qui n'aurait pas un petit pois dans le cerveau sait parfaitement qu'il s'agit de comportements communs à toutes les sociétés dans le monde. 

Et ceci depuis des millénaires avant notre ère comme le montre le livre de l'écrivain israélien  Yuval Noah Harari : SAPIENS , une brève histoire de l'humanité.

Ce que vit la majorité des Indiens n'est pas différent des misères de la majorité des Haïtiens.

Le livre de Mme Arundhati Roy a été écrit bien avant l'arrivée de MODI, l'actuel PM d'extrême droite de l'Inde au pouvoir, appartenant aux enfants de TRUMP  comme BOLSONARO au Brésil , DUTERTE aux Philippines, JOVENEL en Haïti. Entre autres, parce que TRUMP pendant les seulement 4 années qu'il a passées à la Maison blanche a fait une quantité de petits, tous heureux, grâce au signal du patron,  de pouvoir se déboutonner, d'afficher leur racisme, de réprimer leurs populations,  dans les pays du Sud et en Europe de l'Est.

Ce livre ni celui de Yuval Noah Harari  ne sera jamais lu par aucun étudiant haïtien, dans la mesure où les intellectuels appartenant à l'élite, se consacrent uniquement dans la rédaction de textes liés au passé, (non pas que je sois contre) .Mais je déplore le fait qu'ils ne soient aucunement intéressés à rendre compte des réflexions venant d'ailleurs : Caraïbes, Afrique, AM. du Sud, Asie,  contribuant volontairement ou pas à enfermer la jeunesse estudiantine haïtienne dans un cercle fermé dans lequel le serpent se mord la queue ad vitam aeternam.

Enfermer les gens dans un cercle vicieux est un des moyens parmi d'autres -absence d'éducation et de santé- de les maintenir dans la soumission.

Je vais donc vous citer un passage du livre, datant de 2001, de Arundhati Roy, une écrivaine de l'Inde, au moment où les paysans indiens sont en pleine révolte contre la politique de leur PM, Modi, un fasciste ami de TRUMP,  qui les poussent au suicide - susceptible d'attirer votre attention et d'enrichir votre réflexion sur le passé, présent et avenir d'Haïti.

" Le Commerce pas l'aide" tel est le mot ordre des chefs du nouveau Village mondial, qui siège dans les bureaux rutilants de l'OMC.  C'est aussi sous le masque du commerce que nos colonisateurs britanniques ont pris pied sur nos rivages il y a quelques siècles de cela. Nous 'avons pas oublié la Compagnie des Indes orientales. Aujourd'hui, le colonisateur n'a même plus besoin d'une présence symbolique dans les colonies. Nul besoin pour les PDG et leurs équipes de se donner la peine de venir sous les tropiques, au risque d'attraper insolation, diarrhée ou malaria, et de mourir prématurément. Plus besoin d'entretenir sur place une armée ou des forces de police, ni de s'inquiéter de possibles insurrections ou de mutineries. Les nouveaux colons peuvent jouir de leurs colonies la conscience en pais. " Créer un bon climat d'investissement", tel est l'euphémisme sous lequel se cache aujourd'hui la répression dans le tiers monde. Sans compter que la responsabilité de sa mise en oeuvre reste l'affaire de l'administration locale.

Afin de faciliter les "Projets de Développement", le gouvernement indien actuel s'apprète à amender l'actuel Land Acquisition Act( Loi sur l'acquisition de la terre  pour le rendre encore plus draconien (exactement ce que la Constitution écrite par les étrangers pour "Aprè dye, stipule).

Les gouvernements des Etats se préparent à ratifier des lois "antiterroristes"de façon à ceux qui font obstruction aux projets de développement soient considérés comme de véritables terroristes. Ils pourront être détenus sans jugements ( Voir l'ANI d'"aprè dye") pendant trois ans et leurs terres et leur bétails saisis.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents