Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Adresse de VOILHA aux Congressmen démocrates des USA

Publié par siel sur 7 Février 2021, 23:21pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Adresse de VOILHA aux Congressmen démocrates des USA


                                

                        

263 Oswald PL Vauxhall. NJ 07088

Contact : Voihlavision@gmail.com ou Tel.: (609)356-6045

             

                                                                                                         New Jersey, le 2 février 2021

 

Congressman Albio Sires

800 Anna Street

Elizabeth, NJ 07201

 

Aux honorables députés et sénateurs démocrates du Congrès américain.

C’est un très grand honneur pour nous de solliciter votre appui afin de sauver la démocratie en Haïti. VOIHLA (Voice of Haitians Living Abroad), est une association qui avait activement collaboré avec NEHRO (New England Human Rights Organization), pour appeler à voter massivement pour les candidatures de Biden/Harris et pour les autres candidats démocrates, à toutes les élections américaines dans l’objectif de soutenir le renforcement de la démocratie aux Etats-Unis.

Le régime PHTK (Parti des Haïtiens Tèt Kale), aujourd’hui avec M. Jovenel Moise au pouvoir, instaure progressivement mais brutalement une dictature en Haïti.  VOIHLA espérait qu’une fois le Parti démocrate arrivé au pouvoir, qu’il puisse aider à améliorer la situation de nos compatriotes en situation irrégulière aux USA. Et de ceux qui en Haïti, vivent sous un régime corrompu leur refusant les droits les plus élémentaires.

En effet, nous voyons arriver une lueur d’espoir en faveur de nos compatriotes vivant aux USA avec les dernières déclarations énoncées par la nouvelle administration. Nous croyons très sincèrement en la bonne foi des dirigeants américains, notamment en celle du Président Joe Biden pour qu’ils concrétisent leurs promesses.

Nous savons que la société américaine traverse une des périodes les plus tragiques de son histoire avec la Covid 19 et la menace intérieure sur l’unité de la nation. En tant qu’élus du peuple,  vous considérez, et à juste titre, ces éléments comme des priorités nationales.

Cependant, le cas de la République d’Haïti est si préoccupant que nous ne pouvons nous abstenir de solliciter la solidarité de chacun de vous afin d’éviter à la République d’Haïti de retomber dans une dictature que le continent américain dans son ensemble a banni dans leurs modèles de gouvernement depuis déjà des décennies.

Le président Jovenel Moïse refuse de respecter la constitution qui fixe au 7 février 2021 la date de fin de son mandat qu’il veut prolonger jusqu’en 2022. Ce comportement anti-démocratique soulève la colère de la population qui réclame son départ. Nous croyons que la  nouvelle administration démocrate ne peut pas tolérer qu’à quelques kilomètres de leurs côtes, un gouvernement applique une politique de répression qui pousse ses citoyens à fuir pour aller se réfugier aux Etats-Unis.

Permettez-nous de citer quelques faits marquants qui démontrent sans aucune ambigüité les dérives dictatoriales du pouvoir PHTK :

  • Depuis l’arrivée au pouvoir du président Jovenel Moise, son gouvernement n’a organisé  aucune élection prévue par la Constitution : députation, sénatoriale et municipale, permettant de renouveler les représentants du pouvoir de l’Etat.
  • Le président Jovenel Moise reconnait lui-même avoir engagé 50 juges corrompus qui lui étaient proposés par des conseillers.
  • Par un décret présidentiel, le président Jovenel Moise enlève les prérogatives de la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif pour pouvoir avoir la totale liberté sur les dépenses de son administration réputée corrompue.
  • Le gouvernement de M. Moise avait engagé sept mercenaires étrangers dont des snipers pour assassiner ses propres citoyens. A l’époque un certain nombre d’Haïtiens avaient été tués d’une à la tête.
  • Des groupes des gangs armés liés directement au pouvoir exécutif et à certains élus du pouvoir législatif sèment la terreur sur tout le territoire du pays.
  • Pas un seul jour ne se passe sans qu’il y ait un ou plusieurs cas de kidnapping. Parfois plus de dix en une seule journée. Et les personnes kidnappées sont violées, torturées, rançonnées et parfois assassinées.
  • Très récemment le président Jovenel Moise a créé par décret un service de renseignement dénommé ANI (Agence nationale d’investigation) jetant le trouble dans la population.
  • Le gouvernement du PHTK a autorisé différents massacres de patriotes haïtiens dans différents quartiers populaires de la capitale : La Saline, Carrefour-Feuilles, Cité Soleil, etc.
  • L’étudiant Grégory Saint-Hilaire a été lâchement assassiné par balle dans l’enceinte légalement inviolable  de son université.
  • Maître Monferrier Dorval, le Bâtonnier des avocats de Port-au-Prince a été lâchement assassiné par balle et jusqu’à cette date le gouvernement de M. Jovenel Moise refuse toutes enquêtes internationales indépendantes qui lui ont été adressées.  
  • Le gouvernement de Jovenel Moise a renouvelé l’ensemble des ambassadeurs de la République et aucun d’eux n’a été approuvé par le Parlement haïtien puisque son gouvernement dirige le pays par décret depuis janvier 2019.

Monsieur Jovenel Moise a publié un Code pénal dans lequel, il prévoit d’amnistier tous les dilapidateurs du fonds PetroCaribe, selon les articles 221 à 225 dudit Code. D’ailleurs, il avait lui-même déclaré publiquement que tant qu’il est président, il n’y aura pas de procès PetroCaribe.  

Monsieur Jovenel Moise a publié un certain nombre de décrets pour modifier en profondeur les institutions haïtiennes. Nous pouvons citer, entre autres, l’écriture d’une nouvelle constitution haïtienne. Un référendum prévu pour faire passer cette constitution. Or la Constitution haïtienne interdit tout référendum. Nomination d’un Conseil électoral pour organiser des élections. Toutes ces mesures sont prises en dehors des normes constitutionnelles.

Honorables Parlementaires, c’est pour l’ensemble de ces actes non exhaustifs que VOIHLA sollicite votre soutien. Nous souhaitons que votre solidarité aille dans le sens des revendications du peuple haïtien. Et les souhaits du peuple haïtien sont qu’un gouvernement de transition remplace celui de Moise/Joseph de façon à instaurer la stabilité politique et la sécurité dans le pays pour pouvoir organiser des élections inclusives nécessaires pour la paix sociale.

Face à cette situation dramatique, afin d’éviter de nouvelles répressions du gouvernement, nous vous prions instamment d’intervenir pour que les revendications légitimes du peuple haïtien puissent se réaliser.

Comptant sur votre compréhension, nous vous prions d’agréer, Honorables Parlementaires, nos cordiales salutations et nos remerciements anticipés.

 

Me Ernst VILSAINT

Ex-député de Port-au-Prince

Fondateur de VOIHLA

 

 

                                                                                     Obed ALEXIS

                                                                                     Journaliste

                                                                                     Responsable de Communication de VOIHLA

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents